Une déclaration de Vostell


  • Wolf Vostell

TV and videoart

" J?ai été le premier artiste à intégrer un téléviseur dans une ?uvre d'art, en 1958.

Cet assemblage avec un téléviseur brouillé, intitulé DeutscherAusblick , était en avance sur les manipulations artistiques propres au médium et à la vidéo.

C'est aussi la première ?uvre d'art de l'histoire à comporter des éléments qui feraient par la suite référence à l'année 1958, références tant télévisuelles que composées par moi, et réunies dans le même objet. Il présentait les informations comme un ensemble associé à la gestuelle artistique personnelle, en une juxtaposition de vie et de "nature morte". Cet objet était aussi très représentatif de l'une de mes inventions, I'action-intervention de dé-coll/age qui vise à inclure dans l'objet d'art la production et les démarches d'autres personnes, en l'occurrence un documentaire "live" produit par la télé.

En 1963, j'ai filmé un dé-coll/age intitulé Sun in Your Head directement à partir d'un écran de télévision. Durant le tournage dans mon atelier de Cologne, le programme de télévision fut aussi détruit et modifié électroniquement.

La même année, j'ai construit aux États-Unis, à la galerie Smolin de New York, le premier environnement télé, constitué de 6 téléviseurs. Il était intitulé 6TV Dé-collage. Les 6 téléviseurs étaient brouillés directement et différemment (noir et blanc).

En 1964, lors de mon deuxième grand happening, intitulé You, à Great Neck, aux États-Unis, j'ai réalisé les premières déformations couleur en utilisant 3 des meilleurs téléviseurs américains. La vidéo n'existant pas encore, j'avais fait des photographies couleur des séquences déformées. En 1963, j 'avais aussi entrepris un assemblage de téléviseurs installés derrière des toiles et un rideau d'eau sale.

En 1969, j'ai construit un autre environnement de 20 téléviseurs, intitulé Sauterelles, dans lequel le spectateur, par lé truchement d'une caméra vidéo, était intégré à l'environnement par l'entremise de 20 écrans: autoportrait électronique associé à des objets que j'avais sélectionnés.

En 1976, lors de mon premier happening espagnol, Detras del arbol, chaque participant apprenait la technique vidéo et devait réaliser un documentaire vidéo sur lui-même en tant qu'acteur des actions en cours de réalisation. Le caméraman était devenu inutile; savoir tourner un documentaire sur soi-même, de manière authentique, est le sommet de l'art électronique.

Je travaille actuellement avec des neurologues spécialisés dans l'étude du cerveau, afin de lier directement l'écran de télévision aux ondes du cerveau, sans caméra et sans I'intervention de quelque interprète. Il s'agit de rendre visible le processus de la pensée humaine, de faire un documentaire sur la production esthétique telle qu'elle s'élabore dans le cerveau. Démarche qui annonce la prochaine grande révolution artistique: la Télévision Psycho esthétique de Vostell ".