Un autre exemple de ce retour au corps dans les nouvelles technologies est l’installation de David Rokeby, Very nervous System.

 

Dans cette installation, le mouvement d’un danseur filmé par des caméras de basse définition est transformé en sons . David Rokeby affirme que sa principale motivation pour créer cette installation est un simple désir de contrariété, il souhaite s’opposer aux contraintes déréalisantes des technologies. Il souhaite créer une relation complexe entre l’interacteur et l’installation.

Cette installation a aussi été réalisée à une échelle planétaire entre le centre culturel canadien et Toronto dans une manifestation organisée par Derrick de Kerckhove en 1985. De part et d’autre de l’Atlantique, deux Very nervous System étaient installés et envoyaient dans l’autre pays les sons produits par chaque interaction avec un danseur dans chaque pays.