La cité lisible de Jeffrey Shaw est un exemple de la réintroduction du corps dans l’art technologique . Dans cette installation, l’interacteur pédale sur un vélo dont le guidon est équipé d’un petit moniteur.

Face à lui se trouve un grand écran rétroprojetant l’écran d’un ordinateur. Il peut ainsi parcourir une ville dont les immeubles ont été remplacés par les lettres géantes d’un texte.

La taille des lettres reprend la taille des constructions, simulant ainsi l’architecture.

On peut choisir de parcourir trois villes : Amsterdam, New York ou Karlsruhe. Pour les versions d’Amsterdam et de Karlsruhe, le texte est composé à partir des archives de la ville. Sur le petit moniteur du guidon, on peut suivre son parcours dans la ville choisie. Le cycliste est plongé dans des images virtuelles.

 

 

Jeffrey Shaw - The narrative landscape - 1985 Le spectateur actionne un joystick d'ordinateur, il agit ainsi sur l'image Videoprojetée qui grossit.