Alan Sonfist



ajouter l'oeuvre Time Landscape


Time Landscape - 1996

image sonfist_time_landscape.jpg (48.8kB)
Création sur un terrain vague au plein coeur de Manhattan d'une forêt telle qu'elle devait exister avant l'arrivée des colons.
Alan Sonfist a commencé la construction de son installation sur environnemental majeur Times Landscape, "Temps Paysage" en français, une forêt indigène dans le centre de Manhattan, qui présente une vision vivante de ce qui jadis existé avant l'urbanisation rapide de la ville . Au coin nord-est de La Guardia Place et West Houston Street, la forêt devient un message important concernant la valeur du passé de la terre et de la fragilité de notre environnement à travers le temps .

Considéré comme le père du mouvement de l'art environnemental , Alan Sonfist réunit art et la science , en collaboration unique. En plus d'étudier l'art, il a été invité à élaborer une approche particulière de l'architecture de paysage à l'Institut de Technologie du Massachusetts.
  • Alan SONFIST a commencé la construction de son installation sur environnemental majeur , Times Landscape une forêt indigène dans le centre de Manhattan, qui présente une vision vivante de ce qui jadis existé avant l'urbanisation rapide de la ville . Au coin nord-est de La Guardia Place et West Houston Street, la forêt devient un message important concernant la valeur du passé de la terre et de la fragilité de notre environnement à travers le temps .

Alan SONFIST continue une longue carrière et se consacre à l'art de l'environnement . Il a réalisé de nombreuses commissions internationales sur l'environnement , la création d' installations et des œuvres qui témoignent de la narration historique du lieu . Son projet le plus récent , et qui lui a valu des critiques élogieuses pour sa collaboration poinçonnés entre artistes et scientifiques , est la création de Paradise , une île construite en dehors de Florence , Italie, représente un sanctuaire d'oiseaux pour les espèces indigènes ainsi que la migration . Pour créer une vision pour l'île qui s'harmonise avec le paysage toscan et fonctionne comme un véritable habitat pour une multitude de faune , Alan SONFIST collabore avec Carlo SCOCCIANTI , un écologiste de leader en Italie et Marco BRIZZI , un célèbre architecte .

Pour regarder les dates du Times Landscape, on peut comprendre que le travail est un morceau toujours adapter dynamique qui est soumis et destiné à changer . De la même manière , Paradise va grandir et se transformer avec l'environnement dans une perspective naturalisée , tout en offrant un refuge pour la faune et une escale importante sur la migration des oiseaux entre l'Europe et l'Afrique.

et

Pool of virgin earth (voir Land and environmental art p. 152).

Sur un terrain pollué Sonfist crée un cercle de terre vierge, restaurant ainsi le sol...

Alan Sonfist est un artiste/designer né dans le Bronx à New-York en 1946.
Son engagement dénonce et interpelle le public en évoquant le récit caché de la terre. Sa vision particulièrement juste et adaptée va permettre une reconnaissance écologiste et une conservation du paysage. Son raisonnement va concerner l'espace urbain et l'environnement, l'homme et la nature. Le devenir de la planète ne se fera pas sans la nature. Il faut donc faire renaître ce qui à été oublié.

Biographie

Après ses études à Hunter College, où il a obtenu une maîtrise en Art. Sonfist va, de plus, étudié la psychologie à Ohio State Université. Ses travaux de recherche ont concerné la langue de la culture visuelle et de sa relation avec la psychologie humaine. Plus tard, il poursuivra une bourse de recherche en études visuelles au MIT à Cambridge.

En 1969, il effectue sa première publication majeure avec une série de conférences au musée Métropolitain. Alan Sonfist édite Art de la Terre, une anthologie sur l'art environnemental qui a été réédité en Europe et en Asie en raison d'élogieuses critiques. De grands catalogues l'ont ensuite publié afin d'ouvrir son talent à un plus large public. Ces catalogues d'expositions internationales comme la Documenta, la Biennale de Venise, et la Biennale de Paris lui ont permis d'accéder à une reconnaissance internationale. Ces catalogues lui ont également donné la possibilité de transmettre son message sur l'environnement.

Tout au long de sa carrière, Sonfist a donné plusieurs discours lors d'événements publics et privés comme à l'Université de Pennsylvanie, le «Sculpture Conférence», et l'association américaine du paysage à Miami. Il a aussi été conférencier, invité dans de nombreux colloques dans les grands établissements, notamment au musée métropolitain d'art, le Musée des Beaux-Arts de Boston. Mais aussi l'école Midwest, à la conférence de l'ONU sur l'écologie à Sao Paulo, au Brésil, et la Conférence de Berlin écologie.
Sonfist a été conférencier vedette à de nombreuses grandes institutions dont le musée Whitney, le musée d'art Nelson-Atkins, et le musée d'art contemporain de Chicago.
Son implication devient planétaire et son art vecteur d'une planète en surcis intéresse de plus en plus de monde. Sa vision tragique du présent, tout en gardant espoir pour l'avenir, offre une multitude de création.
Il a reçu de prestigieux prix et des subventions d'organismes privés et gouvernementaux, dont le «National Endowment for the Arts», la Fondation Graham pour l'Art et l'Architecture, la Chase Manhattan Bank Foundation, et la US Information Agency. Ses œuvres sont inclues dans de nombreuses collections internationales publiques telles que «Skulpturen Park Köln» en Allemagne et «Villa Celle», en Toscane, Italie.
Son travail est également présenté dans les collections des grandes institutions qui sont les suivantes :
  • le Metropolitan Museum d'Art
  • le Dallas Museum,
  • l'Université de Princeton Museum
  • le Musée d'art moderne de New York
  • le Musée Whitney
  • le Musée Ludwig à Aachen, en Allemagne.

Certaines de ses expositions en solo les plus notables incluent L'autobiographie d'Alan Sonfist, au Musée des Beaux-Arts de Boston, Alan Sonfist Paysages au Musée Smithsonian American Art, Trees au High Museum d'Atlanta, GA, et Projet de la rivière Trinity au Dallas Museum of Fine Arts.
Ses ventes principales, même si elles ne sont pas limitées à : Lost Falcon de Westphalie, commandé par le prince Richard de l'Allemagne, Le temps du paysage d'Indianapolis, commandé par the Eiteljorg Indiens Museum of American et l'art occidental, et Circles of Time, sur le domaine de Gori, à Florence, en Italie.
Ses projets en cours comprennent :
- Ancient Olive Grove, à Florence
- La Serpentine Mound Protecting the Ancient Seeds, à Bristol, en Angleterre.
Il continue de promouvoir son message de la durabilité écologique et le respect intemporel de la fragilité de la nature dans chacun de ses projets artistiques vert.

«Il raconte l'histoire des habitats naturels et culturels et réveille nos responsabilités envers la conservation de notre environnement» selon un grand magazine d'horticulture.
Son travail est donc reconnu dans tout les secteurs.

Alan Sonfist est un écologiste avant-gardiste. Grâce à son art, il a convaincus de nombreux citoyens que la nature n'est pas une futilité. Ses actions et son art vont ainsi donner à voir une nouvelle dimension du paysage dans l'urbain. Il est donc amené à être au devant de la scène pour défendre sa vision, ainsi que son art. L'écologie va prendre une dimension de taille pour lui, certain de son bien fondée, l'art et l'écologie sur une nouvelle composante qui a permis une modification dans la pensée des gens. Car, l'un est présent pour interpeler et l'autre pour protéger.

Pour résumer sa pensée Alan Sonfist a déclaré : «Comme nous sommes entrés dans l'ère du 21 siècle, nous sommes confrontés à un nouvel horizon de la façon dont la nature va interagir avec l'environnement urbain, l'essence de mon art atteint pour inspirer un dialogue avec les citadins en ce qui concerne leur impact sur la Terre. Chacun de mes propres sculptures site aborde la question de son emplacement entourant ainsi que les terres de l'unique, du patrimoine naturel.»
Source : http://www.alansonfist.com/

Ses créations

Pour transmettre son message, Sonfist utilise plusieurs méthodes artistiques. Toute ses créations concernent le paysage et son environnement, qu'il soit urbain ou naturel. Il choisit le moyen qui lui semble le plus judicieux pour décrire sa réflexion soit pour capter une image éphémère (ex : photographie), ou pour faire exister sa vision sur un thème (ex : sculpture).

Concernant ses peintures : pour chaque travail, Sonfist recueille des pigments de terre à partir du site pour créer la peinture utilisée. Dans son travail, il explore la juxtaposition de la peinture à la photographie, la tradition avec la technologie, la nature à la culture. Le résultat est surprenant, très atypique avec une profondeur visuelle subtile.

Frottage of the Hemlock Forest
peinture Alan Sonfist


Matériaux : Mixed Medias
Date : 1969
Taille : 1,83 x 2,44 m.

Source : http://www.alansonfist.com/

De plus concernant ses peintures, nous pouvons trouver parmi ses œuvres des peintures collages : c'est à dire qu' il rassemble le monde naturel avec l'environnement culturel de l'homme. Pour chaque travail, SONFIST rassemble des colorants de la terre du site pour créer la peinture utilisée. il veut associer la nature avec l'histoire de l'homme, tout comme il associe ses œuvres avec son propre vécu.

Oak meeting the beech

Action inconnue "www"

Matériaux: Résine et toile
Date: 1969
Taille: 6 x 10 cm.

Source: alansonfist.com

Il utilise également les collages d'art avec sous forme de structures : il s'agit de combiner les matériaux culturels quotidiens avec des éléments d'art et de nature. Utilisant les matériaux recyclables, il transforme les objets ordinaires en art. Ces travaux ont été créés pour être exhibé sur-mur et dans l'installation libre.

Fall leaves series

Action inconnue "www"

Matériaux: Feuilles et papiers
Date: 1970
Taille: 24 x 36 cm

Source: alasonfist.com

Concernant ses dessins : ses premières œuvres représentées près de la forêt de proche où il a grandi, ses travaux plus contemporains reflètent ses rencontres les plus récentes avec le monde naturel. Chaque dessin est une tentative pour acquérir une compréhension plus globale de la terre.

Black Spectrum

Alan Sonfist

Matériaux : Encre et papier
Date : 1974
Taille : 30,48 x 30,48 cm.

Source : http://www.alansonfist.com/

Concernant ses sculptures: Alan Sonfist créé ses œuvres à partir de matières naturelles, puis les transplantes dans des environnements urbains. On a une occasion rare de la nature témoin triomphant de l'avancé de l'homme. Les œuvres suivantes juxtaposent les courbes de la mère de la nature avec les angles rigides de la construction de l'homme. «Comme Walt Whitman a écrit: Après avoir épuisé ce qu'il y a dans les affaires, la politique, la convivialité, et ainsi de suite - ont constaté qu'aucune de ces satisfaire enfin, ou de façon permanente l'usure -?. Ce qui reste de la nature reste».
Dans ses sculptures, il utilise différent matériaux comme : les métaux, le bois, les minéraux et il conserve ou transforme ces matières selon son inspiration mais le choix de ces matériaux est très important dans la réalisation de ses œuvres.

Aging Doors Protecting Forest

Alan Sonfist

Matériaux : Portes, arbres et terre
Date : 1993
Taille : 2,44 x 2,13 x 2,44 m.

Source : http://www.alansonfist.com/

Concernant ses photographies: les photographies de Alan Sonfist sont des témoignages de l'éphémère, la nature transitoire de l'art. Tout au long de sa carrière, Sonfist a capturé ces œuvres d'art «in the moment». Sonfist appelle ses photographies «fantômes», car elles sont tout ce qu'il reste d'un très beau moment qui sont sa source d'inspiration. Il photographie des paysages urbain en interaction avec la nature mais aussi des paysages naturels.

Portholes of Ancient Rivers of New York

Alan Sonfist

L'installation de ce trottoir représente les anciens fleuves qui traversent l'île de Manhattan aux siècles précédents. Les hublots sont une fenêtre sur le paysage naturel et dynamique dont ce monde moderne a résulté.

Exposé à : Commissioned by the Thomas Springer Foundation

Source : http://www.alansonfist.com/

Bibliographie

http://www.greenmuseum.org/content/artist_index/artist_id-129.html
http://translate.googleusercontent.com/translate_
http://www.worldofartmagazine.com
http://www.alansonfist.com/
http://tweedmuseum.org/collections/art-and-environment/alan-sonfist/