Anthony Mc Call


  • Anthony McCall

L'artiste


Anthony Mc Call est un artiste contemporain rendu célèbre par sa pratique du cinéma expérimental d'avant garde etses travaux de projections, notamment de la lumière.
Né le 14 Avril 1946 en Angleterre il vit à New York et base son oeuvre sur le médium de projection, à l'origine du dispositif cinématographique. Il travaille en majeure partie sur la relation écran/projecteur, mais surtout sur la lumière, qu'il met en valeur en tant que matière à proprement parler. Le titre de sa première oeuvre, pour laquelle il est rendu célèbre prends d'ailleurs tout son sens : Solid Light. Ainsi avec, à l'époque, une simple péllicule 16mm et une réalisation images par images, Il créé sa première oeuvre à la main. C'est pourquoi on rapproche souvent son travail de cinéma expérimental avec le domaine des arts plastiques à proprement parler. Par la suite il se dirige vers la création infographique et les arts numériques, comme la création de site web ou encore le design multimédia.
Ainsi, ses oeuvres plus récentes sont réalisées en numérique via des logiciels d'animation, et projetés dans le cadre d'installations via un ou même plusieurs vidéoprojecteurs et une machine fumigène, qui donne sa materialité à la lumière.

Ses oeuvres


Les réalisation de Mc Call sont des oeuvres in situ, elles relèvent donc d'installations qui communiquent avec le lieu d'exposition.
McCall Solidlight

Le travail d'Anthony Mc Call propose un voyage interactif du spectateur dans son oeuvre, permettant au spectateur de voyager dans la lumière révélée, dans l'oeuvre et surtout, dans le film projeté. La réflexion autour de la lumière comme base du cinéma prend forme avec trois dimensions : L'image animée projetée sur l'écran (les murs, ou même les sols), la lumière révélée par des particules de fumée qui devient donc visible du projecteur à l'écran, et enfin, ce que le spectateur apporte au sein du dispositif, à savoir un jeu d'ombres corporelles et de mouvements retranscrits de façons abstraites sur l'écran ainsi que dans l'air.
Ses dernières créations, réalisées à l'ordinateur, sont animées de façon plus fluide et le développement des dispositifs de projection permet une qualité et une netteté supérieures à ce qui caractérisait ses débuts.
On parle souvent d'art minimal ou de performance pour parler des oeuvres d'Anthony Mc Call dans le sens où les expositions sont éphémères et la nature du dispositif part de simples éléments, à savoir un film où de simples lignes courbes, cercles ou encore des formes mouvantes sont affichées sur fond noir puis, simplement projetés.
Mais ces réalisations gardent une conscience de ce que sera, au final, la lumière "sculptée" par la fumée. Ainsi on peut parler de sculpteur de lumière, ce qui rejoint le terme "Solid Light" dont l'artiste est le précurseur dès les années 70.

En 2005, Mc Call décide de rompre avec le dispositif cinématographique horizontal et créé des dispositifs à plusieurs projecteurs qui communiquent et créent un espace entier où les formes au sol se meuvent et où la lumière forme des rideaux qui s'enchevêtrent.