Architectures Naturelles


http://www.galerie-creation.com/alessandro-rocca-architecture-naturelle-o-2742768947-0.jpg


Ce très bel ouvrage sur l'architecture dans le milieu paysager présente plusieurs artistes contemporains qui modèlent l'environnement naturel, en ne travaillant que par et pour elle – sans considérations pour l'Homme, comme l'intègre, lui, le mouvement du Land Art. Ici, les travaux se revendiquent sans rapport direct avec ce courant, comme d'ailleurs avec toute forme d'écologie environnementale...
Et pourtant, il retranscrit un réel dialogue avec la nature, et même entre le naturel et l'humain tout entiers. Pourquoi de telles considérations, pourquoi un tel intérêt pour ces notions, si ce n'est par respect et désir de protection envers nos paysages naturels ? N'y a-t-il pas une once de positionnement écologique derrière cette compilation d'architectures naturelles ?
On constate en effet, en parcourant les pages de ce livre, un désir d'approcher nos paysages avec moins de barbarisme – mais plus de sensibilité et de respect ; de créer un art plus en considération et en adéquation avec une nature douce, riche, bienveillante. A nous donc de leur rendre la pareille.


http://www.designboom.com/contemporary/naturalarchitecture/01.jpg
La Tonnelle, Gilles Bruni et Marc Babarit, 1996


Le lecteur est convié à visiter des lieux surprenants, paisibles et souvent immenses (impression renforcée par le format paysage du livre, très beau et agréable à parcourir) qui sont en fait de vrais espaces de réflexion et de communion avec la nature. Tous les sens y sont sollicités, dans leur réception et leur contribution à l’œuvre. On voit bien sûr, mais on entend, on touche, on sent et on ressent (par procuration, certes). Tout cela ne paraît pas grand chose, peut sembler basique, naturel – c'est justement là qu'Alessandro Rocca, à l'instar des artistes qu'il a choisi d'intégrer à ces recherches, veut nous mener. Par ces voûtes d'arbres, ces allées de bambous, ces chemins terreux, l'on nous rappelle aux origines de la nature, de l'art (alors fait de méthodes et matériaux bruts), et plus largement de notre civilisation et de notre culture.
Ce retour aux sources semble clairement issu de la pensée écologiste grandissante – qu'il s'agisse d'écologie environnementale ou humaine.


http://www.designboom.com/contemporary/naturalarchitecture/03.jpg
Organic Highway, Mikael Hansen, 1995


Une vingtaine d'artistes multi-culturelle est invitée à occuper ces pages rectangulaires. Issus de courants plus ou moins différents, ils proposent tour à tour des idées neuves et souvent complémentaires sur l'art dans la nature, un art qui s'inscrit alors dans ce qu'ils considèrent tous comme sa dimension profonde, son essence : une dimension sincèrement éco-humaniste.
L'auteur y croise photos de leurs travaux et dessins de leurs projets. Ce contact direct avec ces recherches nous rapproche aussi de ces personnes qui, « artistes » ou pas, désirent avant tout plus de proximité avec la nature, pour eux-mêmes et pour tous les individus. Des aspects importants, qui nous font réaliser que cet ouvrage aplatit en fait toutes les distances que la société contemporaine nous a apprises à dresser : celle entre la nature et l'Homme bien sûr, entre la nature et l'Art, mais aussi entre les artistes et les « autres ». Autant de relations qui se croisent et se mêlent discrètement mais intimement tout au long de ce parcours gratifiant.


http://www.designboom.com/contemporary/naturalarchitecture/08.jpg
Clemson Clay Nest, Nils Udo, 2005


La volonté de Rocca est la même que celle des artistes qu'il nous présente ; celle, humble, de reconsidérer ces idées, de supprimer ces cases et ces étiquettes pour mieux sentir ce que nous sommes et ce qui nous entoure. Repenser l'Art en le proposant plus pur et bienveillant, pour que les individus le soient aussi. C'est là un pari audacieux, c'est en vérité poser l'Art comme valeur d'influence – mais surtout pas de pouvoir et d'autorité. Cette humilité et cette simplicité, qui émanent de cet livre avec intensité, nous amènent à tout réagencer dans nos esprits.
Alors que jadis un crâne sur une nature morte nous rappelait à notre sort, aujourd'hui c'est un Art plus optimiste et plus pur qui nous interpelle ; c'est à l'évolution évidente, au temps qui passe inévitablement que l'on doit faire face, mais c'est aussi (et surtout) de nos origines dont on devrait se souvenir, et aux merveilles naturelles qui nous entourent dont on devrait être reconnaissants.


http://www.designboom.com/contemporary/naturalarchitecture/ex1.jpg
Running in Circles, Patrick Dougherty, 1996


Cette compilation de pensées est le fruit du travail d'Alessandro Rocca, paysagiste et professeur d'architecture italien, coordinateur du groupe Aip (recherches sur les infrastructures et l'architecture paysagère) . Il signe ici une compilation du meilleur de ce que l'Art « naturel » a à nous offrir ; une réflexion profonde mêlée à une humilité poussée, qui contrebalance alors certaines idées critique de l'Art contemporain – tantôt vu comme élitiste et snob, commercial et vain, provocateur et dangereux... Ici il n'est rien de tout cela. Cet art nous ramène à ce que nous sommes essentiellement : un produit brut de la nature, sans qui nous n'existerions pas, et qui ne faisons que passer à travers elle.


http://www.celesteprize.com/indi/_pics/8/9/2013-61575-248495_18932_11453_t.jpg?m=1383995249
Alessandro Rocca