Art & Ecology Now

Par Andrew Brown


Couverture Art & Ecology Now

Présentation du livre

Art & Ecology Now (Ed. Thames & Hudson) est un livre écrit par Andrew Brown, un auteur, rédacteur et éditeur de livres d'art vivant à Londres. Il fut également le directeur du groupe "Visual Arts Strategy" travaillant au sein de l’organisation nationale Art Council England qui participe au financement et au développement des pratiques artistiques en Angleterre.
Le livre lui même est divisé en une introduction générale, puis en six chapitres distincts. Chaque chapitre présente un certain nombre d'artistes, regroupés en fonction de leur façon d'envisager et d'intégrer l'écologie dans leur art.
Les chapitres sont les suivant; 1 RE/VIEW, 2 RE/FORM, 3 RE/SEARCH, 4 RE/USE, 5 RE/CREATE, 6 RE/ACT.

1 RE/VIEW

Benoit Aquin "Genghis Khan", Mongolie-Intérieure, Chine 2006.
(Benoit Aquin "Genghis Khan", Mongolie-Intérieure, Chine 2006)
Ce premier chapitre nous présente des artistes dont la préoccupation première est de représenter le monde tel qu'ils le voient, et de manière la plus objective possible, presque à la façon de journalistes. Nombreux de ces artistes sont d'ailleurs des photographes, bien que certains aient recourt à d'autres formes d'art. Tout en cherchant à rester objectifs, le choix de ce qu'ils cherchent à représenter démontre une intention forte de ces artistes de pointer du doigt certaines actions humaines de manière parfois accusatrice. Tels des reporters de guerre ils basculent entre objectivité et la puissance émotionnelle de l'objet ou du sujet représenté. Pour montrer au monde le message qu'ils cherchent à faire passer, un message très réel et objectif (car passant par une représentation du monde qui n'est pas exagéré), mais toutefois chargé de signification, ils utilisent plusieurs méthodes; montrer la beauté d'un lieu ou d'un environnement pour créer chez l'observateur une certaine nostalgie de cette nature qui est à présent en danger, ou montrer des images dures que l'on cherche habituellement à éviter pour nous forcer à réaliser l'urgence de la situation. Leur objectivité et leurs œuvres aux messages plutôt francs nous donne une idée assez clair et sans illusions de la situation écologique actuelle.
Artistes de ce chapitre:
Benoit Aquin (canadien), Yao Lu (chinois), Nadav Kander (israélien), Daniel Bertá (espagnol), Bright Ugochukwu Eke (nigérien), HeHe (Helen Evans, anglaise, Heiko Hansen, allemande), Ravi Agarwal (indien), Edgar Martins (portugais), Marjolijn Dijkman (néerlandaise), Katie Holten (irlandaise), Suky Best (anglaise), Andrej Zdravic (slovène), Erika Blumenfeld (américaine), Rúri (islandaise), Haubitz+Zoche (Sabine Haubitz et Stefanie Zoche, allemandes), Tea Mäkipää (finlandaise), David Maisel (américain), Susannah Sayler & Edward Morris (américains), Rigo 23 (portugais), Mitch Epstein (américain), Joel Sternfeld (américain).

2 RE/FORM

Chris Drury- Carbon Sink, Chris Drury, Université du Wyoming, 2011
(Carbon Sink, Chris Drury, Université du Wyoming, 2011)
Les œuvres présentées dans ce chapitre reflètent l’expression d’un désir de la part de l’artiste de de ne plus que de simplement porter un regard détaché sur leur environnement, mais de s’engager directement avec celui ci, se servant de l’essence de la Terre comme source première d’art. Les œuvres résultant de cette démarches, malgré le fait qu’elles puisse être controversées (le “Carbon Sink” de Chris Drury) elles n’en sont pas moins l’occasion d’un questionnement sur la manière dont nous percevons les relations entre l’homme et son milieu naturel. Ne se contentant pas de simplement représenter la nature dans sa matérialité, ces artistes choisissent plutôt de représenter des éléments du paysage en les re-contextualisant et en en modifiant la nature intrinsèque pour finir par les placer dans des environnements alternatifs. Ces œuvres sont le plus souvent réalisées après consultation ou en collaboration avec les membres de la communauté locale pour garantir qu’il refléteront les intérêts des populations locales.
Artistes de ce chapitre:
Chris Drury (anglais), David Buckland (anglais), Katie Paterson (anglais), Susan Derges (anglais), Buster Simpson (américain), Klaus Weber (allemand), Tim Knowles (anglais), Luke Jerram (anglais), Rivane Neuenschwander (brésilienne), Wilhelm Scheruebl (autrichien), Henrik Håkansson (suédois), Sabrina Raaf (américaine), Chiara Lecca (italienne), Liu Bolin (chinois), Berndnaudt Smilde (hollandais).

3 RE/SEARCH

Une partie de l'oeuvre "Wake in Guangzhou: The History of the Earth", 2008, de Maria Thereza Alves.
(Une partie de l'oeuvre "Wake in Guangzhou: The History of the Earth", 2008, de Maria Thereza Alves)
Les artistes de ce chapitre ne se contentent plus de représenter et d'utiliser les matériaux présents dans l'environnement naturel. Au lieu de ça ils prennent le rôle de chercheurs, et tentent de comprendre le fonctionnement et les mécaniques que l'on trouve dans la nature. Et bien que l'on puisse dire que tout travail artistique est ancré dans de la recherche lors du processus créatif, ces artistes en font le cœur de leurs œuvres. Ils travaillent bien souvent avec des équipes, scientifiques, ingénieurs et experts dans de nombreux domaines différents pour les aider dans la réalisation de leurs projets. Parfois ces artistes cherchent à trouver des réponses à certains problèmes environnementaux, parfois ils cherchent juste à répondre à des questions plus personnelles. N'ayant pas la responsabilité de trouver des réponses comme l'ont les chercheurs, ils peuvent aborder ces questionnements sous des angles originaux. Leur créativité est de ce fait enrichissante pour le domaine scientifique et ses questions les plus d'actualités, comme les problèmes environnementaux.
Artistes de ce chapitre:
Heather Ackroyd & Dan Harvey (anglais), Brian Collier (américain), Alexandra Reagan Toland (américaine), Alison Turnbull (anglaise), Mark Fairnington (anglais), Brandon Ballengée (américain), Janine Randerson (Néo-Zélandaise), Lise Autogena & Joshua Portway (danoise et anglais), Layla Curtis (anglaise), Baily, Corby & Mackenzie (Gavin Baily, Tom Corby, Jonathan Mackenzie, anglais), United Visual Artists (anglais), Lucy & Jorge Orta (Lucy Orta, anglaise, Jorge Orta, argentin), Maria Thereza Alves (brésilienne).

4 RE/USE

noaya hateyama blast #057071998, 1998
(Noaya Hateyama blast #057071998, 1998)
Ce chapitre reflète et présente une réflexion sur la manière dont nous usons et abusons des ressources mises à notre disposition mais dénonce également les processus par lesquels nous assignons une valeur culturelle et financière à la nature. Parmi tous les chapitres du livre celui ci est celui qui apporte le jugement le plus critique quand à à la relation entre l’homme et le monde physique. Dans cette section les artistes imaginent un mode de vie alternatif basé sur le recyclage et la réutilisation d’objets manufacturés ou naturels et prouvent que l’art peut offrir des solutions durables, tentant ainsi de trouver des façons plus éco-compatible des concevoir la création et la pratique de leur activité.[[http://canary-project.org/wp-content/uploads/2010/08/albedo1.jpg ]]
Artistes de ce chapitre:
Naoya Hatakeyama (japonais), Jennifer Allora (américaine) & Guillermo Calzadilla (cubain), Andrea Polli (américaine), Chris Jordan (américain), Alejandro Durán (mexicain), Heather & Ivan Morison (anglais), Nyaba Leon Ouedraogo (burkinabé), Svetlana Ostapocivi (moldave), Eva Jospin (française), Simon Draper (anglais), Lara Almárcegui (espagnole), Matt Costello (américain).

5 RE/CREATE

Nils Norman "Geocruiser" 2001.
(Nils Norman "Geocruiser" 2001)
Dans ce chapitre, les artistes présentés vont plus loin encore, laissant derrière eux la recherche ou la réutilisation de matériaux, et proposent des solutions à la crise environnementale (pas des solutions toujours très sérieuses tout de même, car il s'agit là d'artistes et non de chercheurs). Leur approche artistique passe par des prototypes, des expériences, des hypothèses et des beta tests. Ce faisant ils font tout pour bouleverser le statut quo et les idées reçues, que ce soit au niveau technologique ou artistique en suggérant des alternatives. Mais à la différence d'un scientifique ou d'un ingénieurs, ils n'ont pas d'obligation de résultat, et donc la part la plus importante de leur travail, celle qui fait d'eux des artistes est la "question" que pose leurs œuvres, et non la "réponse". En conséquence ces artistes sont caractérisés par leurs propositions qui sont souvent vaguement humoristiques, assez peu sérieuses, et parfois complètement ridicule, car la question posée ainsi que l'idée qu'une alternative existe est plus importante pour leur art qu'une réponse viable.
Artistes de ce chapitre:
Futurefarmers (international), N55 (danois), Simparch (américains), Simon Starling (anglais), Nils Norman (anglais), Natalie Jeremijenko (australienne), Nicole Dextras (canadienne), Paula Hayes (américaine), Vaughn Bell (américaine), Tattfoo Tan (malaisien), Neighbourhood Satellites (Myriel Milicevic, italienne/allemand), Preemptive Media (international), Superflex (danois).

6 RE/ACT

"Albedo Cloud on Little West 12th St" The Canary Project, 2007
("Albedo Cloud on Little West 12th St" The Canary Project, 2007)
Dans ce chapitre final, qui a pour objectif de transformer le monde et de le changer pour le meilleur. Désormais loin de l’observation passive, du report des événements et de leur documentation les artistes et groupes présentés ici mettent au centre de leurs préoccupations la détermination d’une stratégie qui viserait à améliorer la nature et placer ce credo au centre de leur art. Ils se rapprochent à cet égard plus de l’éco-activisme opérant dans un contexte artistique et utilisant des moyens créatifs pour arriver à leur fins en terme d’environnement. Ces artistes passent la frontière entre suggestion ou proposition, abordée dans le chapitre précédent, pour choisir d’agir et par son action de laisser une trace durable qui dépasse les limites de l’esthétique.
Artistes de ce chapitre:
Basia Irland (américaine), The Canary Project (américains), Eve Mosher (américaine), Mary Ellen Carroll (américaine), Amy Balkin (américaine), Dirk Fleischmann (allemand), Free Soil (international), Lauren Berkowitz (australienne), Artist as Family (australiens), Fritz Haeg (américain), Gustav Metzger (allemand), Tue Greenfort (danois).