Les arts sonores et la musique électronique



Le lo-fi


Tout d'abord pour cerner l'esprit de ce vaste univers, il faut en comprendre la démarche, qui est, si l'on en croît wikipedia, de produire des sons "sales" ce qui se résume au final à exploiter pleinement les possibilités qu'offre la création musicale, c'est à dire : pas de limites et liberté totale.
Les adeptes s'adonneront a différentes activités .
Entre autre, le circuit bending, initié par Reed Ghazala dans les années 1960, qui consiste à modifier des petits claviers ou des jouets sonores électroniques afin de produire de nouveaux sons. A noté que l'on pratique le bend également sur l'image/vidéo, en modifiant d'anciennes consoles.

Quelques liens passionnants :
Petit reportage circuit bending
Reportage circuit bending de tracks - arte

Pour conclure, le Lo-fi fait parti intégrante du mouvement bruitiste / noise music , étroitement liée à la musique bruitiste dont les fondations sont les experimentations de John Cage avec son Water walk de 1960 ou du futuriste Luigi Russolo et ses «machines à bruits».

Reportage musique bruitiste arte (attention ça débute violemment ) :