Attention deux versions superposées : faire une synthèse mais surtout insister sur son travail avec les logos



marque
elvis

Ashley Bickerton
"I took art in high school, I didn't make the connection between art and creative expression: I was customizing my bicycle, decorating my car, putting a better brandname sticker on my skis. Later, when I was able to see how personally debasing it is to find self-esteem in brands, I took duct tape and covered up every logo in my life.” “I don't think the paintings are strange at all. I realized that it was incredibly logical, linear thinking to a point where it just went so far out. There was a clear line of thought behind it, yet it was so wonky. I took that to heart. In no way am I trying to shock".

Bibliographie

Ashley Bickerton est né en 1959 à la Barbade (île à la frontière entre l’atlantique et les Caraïbes), c’est le fils de Dereck Bickerton. Son père est un grand linguiste il se démarque dans l’étude de la langue créole et pidgin, professeur à l’université d’Hawaii, il travail sur le développement humain à travers l’étude de la langue. Les recherches de Dereck Bickerton ont amené la famille Bickerton à voyager dans l’ensemble du globe à de nombreuses reprises. Durant son enfance Ashley Bickerton connait quatre continents mais en 1972 la famille s’installe définitivement à Hawaii. Britannique par naissance, Bickerton est devenu un citoyen américain naturalisé au milieu des années 1980. Après avoir passé 12 ans de sa vie à New York où il a construit sa carrière il s’exile sur l'île de Bali en 1993 où il réside encore à ce jour.

Sa carrière

Il a terminé ses études à l'Institut de Californie des Arts en 1982, ensuite il part à New York où il va participer au Programme d'Étude Indépendant financé par Musée Whitney. L’exposition durera quelques années à New York, puis en 1986 à la galerie de Sonnabend. L'exposition a lancé les carrières de quatre jeunes artistes , "les Quatre Fantastiques », Ashley Bickerton en fait partie ainsi que Jeff Koons, Peter Halley et Meyer Vaisman. Ces artistes ont créé le mouvement des « Néo Géométric ». Ce mouvement prône l’utilisation d’objets domestiques et redonne un coup de jeune aux préceptes du minimalisme. Pendant les vingt-cinq dernières années, Bickerton a exposé son travail internationalement, de nombreux musés à travers le monde ont collecté ses œuvres. Son travail parut de nouveau à la galerie de Sonnabend en 2000. 2004 et 2006 ainsi qu’à la galerie de Lehman Maupinen 2006 et 2008 et au cube blanc à Londres en 2001.

Son travail

C’est à partir de 1984 que ses œuvres apparaissent sur la scène New Yorkaise, pour la plupart elles sont créées à partir de fines planches recouvertes de mots ou de ce qu’il appelle les « non_ mot » tel que cow boy, reg bob…
Il va donc se limiter à la mise en valeur du langage pictural dans sa plus simple expression. Son travail illustre parfaitement les prémisses des constructions en forme de boîtes avec des structures métalliques aux couleurs vives qui font penser à Donald Judd. Ses travaux utilisent des onomatopées que Bickerton définit comme « des symphonies pour toilettes publiques ».
Les objets au design high-tech couvert d’étiquettes de sponsors est une manière d’exhiber leurs parfaites adaptations à la circulation croissante des œuvres dans le circuit économique. Ensuite il travail en collaboration avec l'Institut d'Empreinte de Garde de Singapour où ses œuvres se tournent vers des images sinistres regorgeant de créatures vertes.
Il s’oppose fermement à l’idée que le développement économique se traduit par l'enrichissement des nations au moyen du commerce extérieur (mercantilisme), il va jusqu'à se fabriquer un nom « Susie » qui va remplacer sa propre signature. Peu à peu « Susie » prend une valeur de marque déposée. C’est à partir de 1988, qu’il commence a redéfinir la peinture à partir d’objets quelconques qu’il sature en logos, étiquettes et autres gadgets. En 1989 il réalise le Tormented Self-portrait, œuvre recouverte d’autocollants d’entreprises afin de faire passer le message suivant : " Choisissez vous-même vos produits et faites votre propre portrait. "


Œuvres récentes

"Warung de Made" de 2006 et " Green Head with Inlay " de 2007 illustrent parfaitement le travail actuel d’Ashley Bickerton, en effet tout en gardant ses thèmes principaux (assemblages divers) il nous offre des personnages aux têtes vertes. Son travail s’effectue sur des grands formats souvent des surfaces planes à l’aide de peintures, de copies numériques ainsi que des constructions en bois avec des incrustations variées en guise de cadres. L’idée du surréalisme tropical est plus que jamais présente à travers ses œuvres. L’artiste continue son travail d’autoportrait à travers l’assemblages de matériels technologiques, industriels ainsi que d’éléments iconographiques.


Quelques œuvres

Le travail de Bickerton reflète un examen critique "de l'objet d'art comme la matière première (la marchandise)." Sa peinture est un mariage d'acryliques, de peinture à l'huile sur fond numérique, très colorée.Les femmes prennent des poses séduisantes avec un homme bleu aux grandes dents qui est le substitut de l'artiste. Le bar la encore rappelle les contrées tropicales.son travail s’achève avec un cadre de bois incrusté et peint.



La festivité équatoriale du travail et les couleurs mettent à jour des comparaisons évidentes avec les peintures de Paul Gauguin. Les deux artistes ont choisi de fuir le courant dominant mondial d'art. Gauguin s’est élevé contre des faits et gestes coloniaux, alors que le travail de Bickerton est un véritable carnaval du colonialisme. Les hommes bleus dans ses œuvres sont à la fois créées à son image mais dans un second temps rappellent les vagabonds, les expatriés, les touristes et notamment le colon. L’image du colonialisme à travers ses œuvres démontre un paradoxe très présent chez l’artiste « le mal qui devient bon », "The Preparation with Green Sky" de 2007 illustre parfaitement ce concept.



Sources

*Serge Lemoin, L’art moderne et contemporain, larousse, 2005
*Holland Cotter, Art in Review; Ashley Bickerton, The New York Times, May 19, 2006.
*Tim Woods, Beginning Postmodernism, Manchester University Press, 1999.
*Dominique Nahas, Ashley Bickerton at Sonnabend, Art in America, Feb 2000.
*Irit Rogoff, Terra Infirma: Geography's Visual Culture, Routledge, 2000.

Liens

http://www.lacan.com/bickerton.htm

http://www.articite.com/fiches-bz/568.htm

http://www.whitecube.com/artists/bickerton/

http://bandeiranegra1.files.wordpress.com

http://www.re-title.com/public/exhibitors

http://findarticles.com


Télécharger ashley-bickerton-300x211.jpg

Ashley Bickerton

Ashley Bickerton (né Barbade, 1959) est un artiste contemporain résident à Bali.
Bickerton combine souvent à la fois photographies et sculptures d'éléments peints avec des assemblages d'objets industriels et trouvé.
Il est associé au début des années 1980,au mouvement d'art "Neo-Geo", qui comprend des artistes comme Jeff Koons et Peter Halley.

Sa vie

Né à la Barbade en 1959, Bickerton est le fils de Derek Bickerton, un linguiste et un érudit.
Les travaux de recherche de son père l'on amené lui et sa famille à devoir circuler autour du globe durant plusieurs années.
Ashley Bickerton a vécu dans un certain nombre de pays répartis sur quatre continents.
La famille finit par s'installer à Hawaï en 1972.
Britannique de naissance, Bickerton fut naturalisé citoyen des États-Unis au milieu des années 1980. Il a passé 12 ans à New York où il a établi sa carrière, avant de s'installer sur l'île de Bali en 1993 où il réside jusqu'à ce jour.

Sa carrière

Bickerton est diplômé du California Institute of the Arts en 1982 avant de déménager à New York pour assister au Whitney Museum Independent Study Program.
Après avoir exposé pendant quelques années à New York, il a été inscrit dans un spectacle de quatre personnes à la Sonnabend Gallery en 1986.
L'exposition a lancé la carrière d'un quatuor de jeunes artistes qui, ensemble, vint à être connue comme les Quatre Fantastiques, et comprend Jeff Koons, Peter Halley et Meyer Vaisman.
Ces artistes ont formé le noyau de ce qui allait être connu comme le mouvement "Neo-Geo".
Au cours des dernières vingt-cinq ans, Bickerton a exposé son travail au niveau international et est incluse dans l'art public et des collections du musée.
Il a eu des expositions solo à Lehman Maupin Gallery (2006, 2008), Sonnabend Gallery,(2000,2004, 2006), tant à New York, et White Cube de Londres (2001).
Ses œuvres sont conservées dans les collections du Museum of Modern Art et de la Tate.
Ses œuvres

Ashley Bickerton travail a étudié les questions de l'art contemporain liées à la commidification de l'art lui-même objet.
Souvent, ses objets sont grotesques dans une manière auto-conscience et sont souvent une critique du capitalisme.


Dans les années 1980 Bickerton a fait une série d'œuvres qui ressemblait à des caisses, couverts de logos d'entreprise.
Ses premiers travaux se distingue par son affichage des logos d'entreprise et des constructions intitulé comme étant soit «Soi-Portraits», «pièces commerciales», ou "Anthropospheres. Ils sont généralement Assemblages de matériaux technologiques ou industrielles avec l'inclusion d'éléments trouvés et sérigraphiés images iconographiques. Ces objets apparemment fonctionnel sans but précis sont souvent abordés dans différents logos, technologiques signalisation, et des codes. Ses oeuvres d'art "Abstract Painting for People 4" made in 1987, désormais inclus dans la collection de François Pinault en 2007.


Singapore Tyler Print Institute

Les médias mixtes pièces qu'il a faite en collaboration avec le Singapore Tyler Print Institute sont "Spooky" images de créatures à la peau verte émergeant d'une mer jonchée de canettes et de bouteilles.


Bickerton continue à développer le travail au sein de ses thèmes établis et l'iconographie de surréalisme tropical, vert personnages à tête, et Assemblages.
Ses travaux en 2006 et 2007, a pris la forme d'impression numérique grand format et des peintures avec des constructions à ossature en bois avec des incrustations d'épaisseur vairous.
Ces éléments peuvent être vus dans "Made Warung's" 2006 et "Tête verte avec incrustation 2007.

Conclusion

Bickerton a exposé dans le monde entier, et ses œuvres figurent dans de nombreuses
collections de musée d’art public.

Récemment son travail a été présenté dans la figure fractured:

Œuvres de la collection Dakis Jeannou à la fondation Deste à Athénes, Gréce.
Expositions à venir incluent le sable: frontières mouvantes/ mutable meanings au
Musée d’Art Parrish de Southampton, New York.

Dernièrement, son travail a été inclus dans the incomplete au Musée d’Art de Chelsea et L’East village rétrospective USA au New Museum of Contemporary Art New York.
Ainsi que d’une exposition solo d’œuvres sur papier au Singapore Tyler Print Institute.

Bickerton a été une figure éminente de la scène de l’East Village à New York
Et l’un des membres originaux du groupe d’artistes qui allait être connu « néo-géo »
Il demeure une figure importante avec les générations plus jeunes.

Catégorie:Art contemporain (livre)|Ashley Bickerton