Bettina Samson


http://www.bordeaux-metropole.fr/sites/default/files/IMG/art-dans-la-ville/garonne/Bettina-Samson%A9Anne-Leroy.jpg

Bettina Samson est née le 30 mai 1978 à Paris et vit à Marseille. C’est une jeune artiste dont les œuvres s’appuient généralement sur des faits historiques ou des anecdotes. Les œuvres de Bettina Samson séduit par l'emploi de matériaux rares et le choix de techniques nouvelles. Cependant, elle ne s'appréhende jamais d'un simple regard et convie le spectateur à une certaine réflexion. En effet, Bettina Samson utilise un certain nombre de références pointues et diverses croisant les champs et les époques..
Il est la plupart du temps indispensable pour comprendre ses œuvres de faire une recherche documentaire et historique et de comprendre les faits qui l’ont inspiré. Ses œuvres sont très variées allant de la peinture à la photo ou encore à la sculpture. Ce qui l’importe le plus, c’est moins l’œuvre en elle-même que l’histoire qu’elle raconte. Elle aime jouer sur les croyances, les fantasmes des gens. Elle aime donner un coté esthétique à ses œuvre de telle sorte que les visiteurs oublient souvent l’histoire et l’origine de celle-ci.



index.jpg?


La plupart du temps, elle réalise elle-même la plupart de ses sculptures, installations, photographies, œuvres en verre et en céramique. Quelquefois, elle confie la fabrication à des artisans. Elle se lance parfois dans des œuvres complexes "J’aime quand il y a des accidents. Je ne suis pas une experte dans les matériaux que j’utilise ; j’aime les imperfections"





Ses œuvres majeures


Bettina Samson joue sur les collisions de style et les anachronismes afin de mêler petites et grandes histoires. Elle a entreprit la reconstruction d'une cabine téléphonique installée à la fin des années 1950 au milieu du désert de Mojave en Californie qui était devenue avant son démantèlement en 2000 un lieu de vénération des internautes appelant ou se déplaçant pour répondre aux appels. L'artiste a réactivé le principe du « bluejacking » de manière à créer une nouvelle « communauté vituelle » (Cinder Peak Phone Booth Replica (Bluejacking),2008)
Son art est un art de l'appropriation d'idées et de transformation des formes, happant le spectateur, l'entraînant vers une dimension spatio-temporelle insolite et pénétrante.

http://www.lenouveaumontpellier.fr/wp-content/uploads/2014/07/Panac%C3%A9e-7.jpeg

Phone Booth Replica


Un grand nombre d’œuvres de Bettina Samson sont comme celle-ci, tirée d’une histoire ; nous pourrons citer l’œuvre : « Comment, par hasard, Henri Becquerel découvrit la radioactivité » exposée lors de son exposition personnelle à La Galerie de Noisy-le-Sec en 2010. Cette œuvre représente la découverte de la radioactivité ; En 1896 Henri Becquerel met en contact des particules radioactives avec un plan-film et assiste à l’apparition de taches sur la surface photosensible malgré l’absence totale de lumière. Bettina s’inspire de cette histoire. Elle prend un minerai d’uranium et le met au contact d’un film négatif pendant deux semaines. Le résultat des tirages finaux représente des taches blanches sur fond noir qui font vaguement penser à un phénomène astronomique.

radioactivité


Sa dernière production, Mètis & Metiista en 2013, se compose de cinq « vases » en verre borosilicate soufflé. Ces vases sont construits sur le modèle de la bouteille de Klein. Le principe est qu’il est impossible de définir l’intérieur et l’extérieur de leur surface ; les deux se confondent et s’auto-pénètrent. Bettina imagine ses anses, tubes, extensions et introversions du verre soufflé comme des bras, des jambes ou des ventres. Elle s’inspire notamment des vases anthropomorphes précolombiens. Ces vases font penser à des artefacts imaginés par un peuple ancien (d’Amérique, d’Afrique ou du grand Nord par exemple). Dans cette œuvre elle cherche à brouiller les codes culturels, nous pouvons voir à la fois des organes internes s’entremêlant, des partie du corps ; quelque chose d'esthétique et de grotesque mélangé. Une fois encore, Bettina se plaît à inciter son public à imaginer des origines mystiques et fantastiques à ses

Mètis & Metiista

http://documentsdartistes.org/artistes/samson/images/vase2.jpg

Ses expositions



• 2007 (Hurricane) à l’Institut d’art contemporain à Villeurbanne
• 2010 expositions personnelles au centre d’art contemporain à la Galerie de Noisy-le-Sec
• 2014 Exposition » une lettre arrive toujours » à la panacée du 18 juillet au 21 décembre à Montpellier