Boris Charmatz


Enfant


Enfant de Boris Charmatz, Présentation du spectacle à Montpellier Danse :
Il faut une sacrée dose de talent – et sans doute un peu d’insouciance – pour mettre en scène une communauté d’enfants et quelques adultes danseurs. Boris Charmatz est cet homme qui ose. Dialoguer avec une actrice comme Jeanne Balibar ou un interprète singulier tel Raimund Hoghe, présenter un flip book en référence à Merce Cunningham ou imaginer une école nomade “Bocal”.

enfant, pièce ambitieuse, est également un manifeste. L’innocence des enfants est-elle une fin en soi ? L’adulte est-il le manipulateur ou le manipulé ? Autant de problématiques que Charmatz aborde avec une intelligence du plateau. enfant s’ouvre sur la vision d’un homme, un enfant dans les bras qu’il va poser au sol avec une infinie délicatesse. La chair pâle du bambin à peine dévoilée tranche avec le noir du sol aux reflets luisants. Il y a, contenue dans cette scène, toute la beauté de la création de Boris Charmatz. Plus tard des machines à la mécanique de précision vont rythmer ce ballet de corps.

On repense alors à régi, pièce du chorégraphe et directeur du Musée de la danse de Rennes, qui mettait en jeu des éléments à même de manipuler l’humain. Ici c’est une masse qui prend forme, se délite aussi par instant. “Si cette danse pouvait manifester quelque chose, ce serait la vitale perméabilité des corps, leur contagion nécessaire, leur tissu commun qui propage le mouvement. Un appel de circulation et d’ouverture” affirme Boris Charmatz. enfant est tout cela. Et plus encore. Une réflexion sur l’innocenceet la violence du réel sous-tendues dans ces courses folles des petits, cette présence des danseurs. Montpellier Danse devrait “retomber” en enfance.


Liens :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Boris_Charmatz

http://www.borischarmatz.org

http://www.montpellierdanse.com/spectacle/enfant.html