Richard Buckminster Fuller


buck.jpg


« Jeune homme, vous m’épatez ! » Albert Einstein.


Parfois appelé le "Léonard de Vinci" du XXe siècle, l'américain Richard Buckminster Fuller (12 Juillet 1895 - 1er juillet 1983) est ingénieur, mathématicien, designer, inventeur futuriste, architecte, cartographe, philosophe, poète et plus encore. Il créé plusieurs inventions audacieuses toutes visant à améliorer le sort de l'humanité. Écrivain prolifique et conférencier hors pair, Fuller pense qu'un grand nombre des problèmes de l’humanité peuvent être résolus par une adaptation massive des nouvelles technologies, ainsi que par une meilleure utilisation des ressources de la planète. Autodidacte, bien qu’il n’ait pas poursuivi un parcours universitaire, il reçoit 47 doctorats honorifiques pour ses divers travaux, dont un provenant de l’Université Mc Gill de Montréal. Il reçoit également plusieurs prix prestigieux, dont la plus haute distinction décernée à un civil aux États Unis : le Medal of Freedom en 1983. Grand orateur, il a fait 57 fois le tour de la terre pour donner des centaines de conférences.
Fuller publie plus de 30 livres, invente et popularise des termes tels que « terre », « éphéméralisation » et « cynégétique ». Il est à l'origine de nombreuses inventions, principalement des conceptions architecturales, la plus connue est : « le dôme géodésique ». Les molécules de carbone seront plus tard nommées « fullerènes » par les scientifiques pour leur ressemblance aux sphères géodésiques.


Biographie

buckminster copie.jpg

Fuller est envoyé à la Milton Académie, dans le Massachusetts. Par la suite il entame des études à Harvard University of Cambridge où il est expulsé deux ans plus tard « faute d’ambitions ».
De 1917 à 1919, il fait son service dans l'US Navy. C'est un moment important, central, de sa formation, qui anticipe ses recherches ultérieures car il est en contact direct avec la technologie de pointe. Il se passe plusieurs années avant qu'il n'ait son doctorat en sciences à Bates Collège à Lewiston (Maine).

Fuller travaille au Canada comme mécanicien dans une usine puis comme ouvrier pour une industrie d’emballage de viande. Il sert dans la Marine américaine lors de la Première Guerre mondiale, comme opérateur radio, rédacteur en chef et enfin comme commandant de crash bateau.
Par la suite, il travaille à nouveau dans l’industrie d’emballage de viande, acquérant ainsi de l’expérience en gestion.
En 1917, il se marie avec Anne Hewlett.
Au début des années 1920, il fonde avec son beau-père, un des architectes les plus appréciés de New York, une entreprise de construction, la Stockade Corporation. Ne dégageant malheureusement aucun profit, la société est vendue, au bout de quatre ans, et Fuller perd son poste de président.

À l'âge de 32 ans, il vit avec un faible revenu et loge à Chicago, dans l'Illinois.
En 1922, sa jeune fille, Alexandra, décède de la poliomyélite, de problèmes de la moelle épinière et d'une méningite. Fuller, se sentant responsable, devint alcoolique et envisage le suicide pendant un certain temps. Ce retournement de situation le fit finalement choisir d'embarquer pour « trouver ce qu'un individu seul pouvait faire pour contribuer à changer le monde et bénéficier à l'humanité tout entière ».

En 1927,
image copie.jpg
Richard Buckminster Fuller dessine la 4D House, un conteneur habitable, de base hexagonale (quinze mètres de diamètre pour douze mètres de hauteur), aux pièces triangulaires doté d’une colonne centrale assurant l’approvisionnement. Il imagine cette maison en panneaux métalliques, percée d'ouvertures dissymétriques. Pesant un peu plus de 2 tonnes, elle est conçue pour être facilement démontable. Un prototype simplifié de cette habitation est présenté dans le cadre de l'Exposition universelle de Chicago en 1933.


Au cours des étés 1948 et 1949, Fuller enseigne au Black Mountain Collège en Caroline du Nord, et commence à réinventer le « dôme géodésique », un projet qui, par la suite, le rendra célèbre avec le soutien d'un groupe de professeurs et d'étudiants.

biodome.jpeg

Bien que le « dôme géodésique » ait été créé quelques 30 ans plus tôt par le Dr Walther Bauersfeld, Fuller obtient les brevets américains. Il est crédité pour avoir popularisé ce type de structure. Un de ses premiers modèles est construit en 1945, à Bennington Collège dans le Vermont, où il donne souvent des conférences. En 1949, il érige son premier bâtiment de type « dôme géodésique » qui pouvait supporter son propre poids sans limites pratiques. Il mesure 4,3 mètres de diamètre, il est constitué d'un tube en aluminium et d'une couche de vinyle, sous la forme d'un icosaèdre. Pour prouver la solidité de sa réalisation devant les sceptiques, Fuller demande à plusieurs élèves l'ayant aidé à le construire de se suspendre au cadre de la structure. Le gouvernement américain reconnait l'importance de son travail, et emploie son cabinet « Geodesics, Inc. » à Raleigh, en Caroline du Nord pour réaliser de petits dômes pour l'armée. En quelques années, ces dômes peuplent le monde entier.


Durant le demi-siècle qui suit, Fuller développe de nombreux concepts, idées et inventions, en particulier en ce qui concerne les logements pratiques et bon marché ainsi que dans le domaine du transport. Il consigne scrupuleusement et quotidiennement sa vie, sa philosophie et ses idées dans un journal intime (plus tard appelé le Chronofichier Dymaxion), complété par vingt-huit publications. Fuller finance certaines de ses expériences avec des fonds hérités, parfois agrémentés de fonds investis par ses collaborateurs, par exemple le projet de voiture Dymaxion.

La reconnaissance internationale advient avec le succès de ses énormes dômes géodésiques dans le courant des années 1950. Fuller enseigne à l'université Washington à St. Louis en 1955, où il rencontre James Fitzgibbon, qui deviendra un collègue et un ami proche. De 1959 à 1970, Fuller enseigne à l'université Carbondale dans le sud de l'Illinois. Débutant en tant que professeur assistant à l'École d'art et de design, il acquiert une titularisation en 1968. Travaillant en tant que designer, chercheur, développeur, et écrivain, il donne des conférences pendant de nombreuses années dans le monde entier. Il collabore à l'UES avec le designer John  McHale. En 1965, Fuller inaugure la « World Design Science Decade » (1965-1975) lors de la réunion de l'Union internationale des architectes à Paris, qui a été, selon ses propres termes, consacrée à l'« application des principes de la science pour résoudre les problèmes de l'humanité ».

Fuller pensait que les sociétés humaines utiliseraient principalement et rapidement des sources d'énergie renouvelables, telles que l'électricité solaire et éolienne. Il envisageait une ère « d'éducation omni-réussie et un soutien indéfectible pour la subsistance de l'humanité tout entière ». Tant pour sa vie que pour ses travaux, l'American Humanist Association le nomma « humaniste de l'année 1969 ».

Fuller s'est vu confirmer la paternité de 28 brevets déposés aux États-Unis et fut récompensé de nombreux doctorats honorifiques. En 1960, il a reçu la médaille «Frank P. Brown» de l'Institut Franklin .Il reçoit la médaille d'or de l'American Institute of Architects le 16 janvier 1970. Il a également reçu de nombreux prix, y compris la médaille présidentielle de la liberté qui lui fut remise le 23 février 1983 par le président Ronald Reagan.

La dernière interview filmée de Fuller a eu lieu le 3 avril 1983, au cours de laquelle il présenta les tours de Simon Rodia Watts comme étant « la représentation concrète des principes structurels perceptibles dans la nature ». Des séquences de cette interview figurent dans I Build the Tower, un film documentaire sur le chef-d'œuvre architectural de Rodia.

Fuller est mort le 1er juillet 1983, 11 jours avant son 88e anniversaire. Au cours de la période qui a précédé sa mort, son épouse avait sombré dans le coma dans un hôpital de Los Angeles, des suites d'un cancer. C'est au cours d'une visite qu'il lui rend qu'il s'exclama soudainement à son chevet : « Elle est en train de me serrer la main ! ». Il s'est alors levé, et décèdera moins d'une heure plus tard d'une crise cardiaque . Sa femme de 66 ans décédera 36 heures plus tard. Ils furent enterrés dans le cimetière Mount Auburn de Cambridge (Massachusetts).

Philosophie et vision du monde,




Petit-fils d'un pasteur unitarien, Arthur Buckminster Fuller, R. Buckminster Fuller a lui aussi été Unitarien. Buckminster Fuller était un activiste environnemental précoce, très soucieux des ressources limitées de la planète, et de promouvoir un principe qu'il appelle «éphéméralisation». Fuller invente et développe le concept de «faire plus avec moins», prendre des ressources et des déchets de produits grossiers qui pourraient être recyclés en des produits plus intéressants, augmentant ainsi l'efficacité de l'ensemble du processus. Fuller a également introduit la synergétique, un terme global qu'il a largement utilisé comme un langage métaphorique pour communiquer des expériences en utilisant des concepts géométriques et, plus spécifiquement, pour faire référence à l'étude empirique des systèmes de transformation, en mettant l'accent sur le comportement de l'ensemble du système, non prévu par le comportement des composants pris séparément. Fuller l'a inventé longtemps avant que le terme de synergie soit devenu populaire.
Buckminster Fuller a été l'un des premiers à propager une vision du monde systémique, et il explore les principes de l'énergie et l'efficacité des matériaux dans les domaines de l'architecture, l'ingénierie et de conception. Il a cité l'opinion de François Chardenedes , le pétrole, au vu de son coût de remplacement par une autre source d'énergie (essentiellement, le flux solaire), de «plus d'un million de dollars» par gallon US (300.000 US $ le litre) à produire.
  • De ce point de vue, son utilisation comme carburant de transport pour des personnes qui se rendent au travail représente une énorme perte. Une citation de son point de vue peut-être, «Il n'a pas de crise de l'énergie, seulement une crise de l'ignorance».
Fuller a été préoccupé par la viabilité et la survie de l'homme dans le cadre du système socio-économique existant, tout en restant optimiste sur l'avenir de l'humanité. Définissant la richesse en termes de connaissances, comme «la capacité technologique pour protéger, nourrir, soutenir et accueillir tous les besoins de croissance de la vie», son analyse de l'état de «Spacieuse Earth» lui fit conclure que, à un certain moment au cours des années 1970, l'humanité avait atteint un état sans précédent. La coopération est devenue la stratégie de survie optimale. «L'égoïsme, a t-il déclaré, est inutile.» La guerre est obsolète. Il a critiqué les régimes précédents utopiques, trop exclusifs, et a pensé que c'était une source majeure de leur échec. Pour fonctionner, il pensait qu'une utopie devait nécessairement inclure tout le monde.
Fuller a également affirmé que la géométrie analytique naturelle de l'univers a été basée sur des tableaux de tétraèdres. Il a développé ceci de plusieurs façons, à partir de la fin d'un empilement de sphères et du nombre de membres de compression ou de traction nécessaires pour stabiliser un objet dans l'espace. Un résultat le confirmant a été que la forme la plus stable et la plus homogène possible est cyclique, tétraédrique. Dans son livre 1970 il écrit: «Je vis sur la Terre à l'heure actuelle, et je ne sais pas ce que je suis, je sais que je ne suis pas une catégorie, je ne suis pas une chose - un nom... Il me semble être un verbe, un processus évolutif . une fonction intégrante de l'univers ».


  • Projets de conception importants

geodetri.jpg
geodev3.jpg




Le dôme géodésique



Fuller a été célèbre pour ses structures en coque en treillis des dômes géodésiques, qui ont été utilisées comme éléments de stations de radars militaires, de bâtiments municipaux, camps de protestations pour l'environnement et attractions d'exposition. Cependant, la conception originale est venue du Dr Walther Bauersfeld.
  • Le chapitre 3 du livre Fuller Critical Path déclare:
«...J'ai eu une situation semblable à nul autre dans la Seconde Guerre mondiale. Comme ingénieur en chef mécaniques du Conseil États-Unis de la guerre économique j'avais à ma disposition des copies de tout ce que je voulais. Ce sont des transcriptions de censure écoutée conversations téléphoniques intercontinentaux, ainsi que des lettres et des câbles qui ont été ouverts par la censure et souvent déchiffré, et ainsi de suite. En tant qu'étudiant de brevets, j'ai demandé et obtenu toutes les informations relatives aux brevets stratégiques détenues par les deux nos ennemis et nos propres grandes entreprises ...»
Un examen de la conception géodésique par Bauersfeld pour le Planétarium Zeiss, construit quelque 20 ans avant que Fuller ne travaille, révèle que le dôme géodésique breveté par Fuller suit la même méthodologie que la conception de Bauersfeld.
Leur construction est basée sur l'extension de certains principes de base pour construire, simple «tenségrité» des structures (tétraèdre, l'octaèdre, et le plus proche empilement de sphères), ce qui les rend légères et stables. Le brevet de dômes géodésiques a été décerné en 1954. Une partie de l'exploration Fuller des constructions naturelles pour trouver des solutions de conception , le Dôme Fuller est référencé dans le roman de Hugo Award-winning Stand à Zanzibar de John Brunner, dans lequel il parle d'un dôme géodésique couvrant toute l'île de Manhattan, qui flottait sur l'air due à l'effet ballon à air chaud de la grande masse d'air sous le dôme (et peut-être à sa construction en matériaux légers).


Transport



Dans les années 1930, Fuller a conçu et construit des prototypes de ce qu'il espérait être la plus sûre voiture aérodynamique, qu'il a appelée la Dymaxion. («Dymaxion» est dit être une abréviation syllabique de la tension dynamique maximale, ou éventuellement des ions dynamique maximale.) Fuller a travaillé avec des collègues professionnels pendant trois ans à partir d'une idée de conception en 1932. Fuller s'est inspiré des technologies de l’aviation. Les trois prototypes de voitures ont été différents de tout ceux qui pouvaient être vendus à l'époque. Ils avaient trois roues: deux roues motrices à l'avant et une à l'arrière, directrice. Le moteur était à l'arrière, le châssis et la carrosserie ont été des modèles originaux. L'aérodynamique en forme de larme les rendaient assez spacieux pour accueillir onze personnes assises et mesurait environ 18 pieds (5,5 m) de long. Ils ressemblaient à un mélange d'avion léger (sans ailes) et d'une camionnette Volkswagen des années 1950, vintage. Les trois prototypes correspondaient essentiellement à des minibus, et leur concept date d'avant la Volkswagen Type 2 minibus conçu en 1947 par Ben Pon. Malgré leur longueur, et en raison de la conception à trois roues, les prototypes Dymaxion n'étaient pas très larges et pourrait facilement être garés dans un espace restreint. Les prototypes ont été efficaces dans l'économie de carburant par journée, voyage d'environ 30 miles par gallon. Fuller a beaucoup contribué avec ses fonds propres à ce projet, en plus des fonds d'un de ses collaborateurs professionnels. Un investisseur industriel a également été très intéressé par le concept. Fuller a anticipé du fait que les voitures pouvaient voyager sur une route ouverte en toute sécurité jusqu'à environ 160 kilomètres par heure (100 miles par heure), mais, en pratique, elles sont difficiles à contrôler et à diriger au dessus de 80 km / h. Les investisseurs se sont retirés et la recherche a pris fin après que l'un des prototypes ait été impliqué dans une collision mortelle de grande envergure. En 2007, Time Magazine a rendu compte des Dymaxion comme l'une des «50 pires voitures de tous les temps».En 1943, l'industriel Henry J. Kaiser demande a Fuller de créer un prototype de voiture plus petite, mais la conception de la «Fuller cinq places» n'a jamais été développée.

Logement



Énergétique et bon marché, la «Dymaxion House» de Fuller a suscité beaucoup d'intérêt, mais n'a jamais été produite. Ici, le terme «Dymaxion» est utilisé pour signifier en effet une «structure de tensoriel radicalement solide et léger». Un des Fuller Dymaxion Maison est présenté dans une exposition permanente à La Ford Henry à Dearborn, Michigan. Conçu et développé au cours de la mi-1940, ce prototype est une structure ronde (pas un dôme), qui ressemblait à la «cloche» de certaines méduses. Il avait plusieurs caractéristiques innovantes, dont les tiroirs de la commode de roulement et une pluie de fin brouillard qui réduisait la consommation d'eau. Selon la biographe Steve Crookes, la Maison a été prévue pour être livrée en deux paquets cylindriques, avec des panneaux de couleur intérieure , disponible chez les revendeurs locaux. Une structure circulaire en haut de la Maison a été conçu pour tourner autour d'un mât central utilisant les vents naturels pour le refroidissement et la circulation d'air. Conçu près de deux décennies auparavant, et développé à Wichita, au Kansas, la Maison était légère et adaptée aux climats venteux. Elle devait être peu coûteuse à produire et à acheter, et devait s'assembler facilement. Elle devait être produite en utilisant les usines, les travailleurs et les technologies des aéronefs de la Seconde Guerre mondiale. Elle avait un aspect ultramoderne , c'était une construction métallique, et revêtue d'aluminium poli. Le modèle de base était clos de 90 m² (1000 pieds carrés) de surface de plancher. En raison de la publicité, il y avait beaucoup de commandes au début des années d'après-guerre, mais la société formée par Fuller et d'autres personnes pour produire les Maisons n'eut pas d'avenir en raison de problèmes de gestion. En 1969, Fuller a lancé le projet Otisco, nommé d'après son emplacement dans Otisco, New York. Le projet mis au point est démonstratif de la technologie «jet de béton» utilisé en conjonction avec des pièces en fil métallique recouvert de maille comme un moyen viable de production à grande échelle et couvrant les structures construites sur le site sans l'utilisation de moules de coulée, d'autres surfaces adjacentes ou de levage. La méthode de construction initiale était d'utiliser un pied circulaire en béton dans lequel les messages d'ancrage ont été fixés. Des tubes coupés en longueur et avec des extrémités aplaties ont ensuite été boulonnées ensemble pour former un duodeca-rhombicahedron (22 hémisphère face) structure géodésique avec des portées allant jusqu'à 60 pieds (18 m). La forme a ensuite été recouverte par des couches de treillis métallique de ¼ de pouce fixées par les attaches. Le béton était ensuite pulvérisé sur la structure, la constitution d'une couche solide qui, une fois sèche, était un soutien concret supplémentaire à conjuguer avec une variété de moyens traditionnels. Fuller fait référence à ces bâtiments comme monolithique en béton armé des dômes géodésiques. Le formulaire de châssis tubulaire s'avérait problématique au niveau des fenêtres et des portes et a été abandonné. La deuxième méthode utilisait des barres d'armature de fer placées verticalement dans la semelle de béton, puis repliées vers l'intérieur et soudées en place pour créer une structure de dôme. Les dômes à trois étages construits avec cette méthode se sont avérés remarquablement solides. D'autres formes, comme des cônes, des pyramides et des arcs se sont révélés tout aussi adaptables. Le projet a été réalisé grâce à une subvention établie par l'Université de Syracuse et sponsorisée par la US Steel (barres d'armature), le Johnson Wire Corps, (mesh) et Portland Cement Compagni (béton). La capacité de construire de grands complexes portant des structures en béton couvrant dans l'espace libre ouvrirait de nombreuses possibilités dans l'architecture, et est considéré comme l'une des plus grandes contributions de Fuller.

Projection cartographique alternative



 ProjectFuller a également conçu un plan de projection alternative, appelée la carte Dymaxion. Cela a été conçu pour montrer les continents de la planète avec un minimum de distorsion lors de la projection ou d' imprimés sur une surface plane.

Bizarreries



Fuller était un grand voyageur, changeant souvent de fuseau horaire. Il portait trois montres, l'une pour la zone dans laquelle il se trouvait ,une pour la zone qu‘il avait quittée et la dernière pour la zone où il se rendait (ses montres sont devenues un symbole). À cet égard, il suit le batteur de jazz Buddy Rich, qui, dans la chanson «Le bracelet pour un tambour» de Pete Atkin / Clive James, en porte trois: un sur le poignet droit, l'autre sur la gauche et une troisième autour de son genou. La montre-bracelet en question est l'imaginaire «Omega Incabloc Oyster Accutron 72» pour laquelle Buckminster Fuller a conçu l‘affaire. Fuller a également noté qu'une seule feuille de papier journal, inséré sur une chemise et un veston, est complètement efficace pour une isolation thermique durant les vols longs.

Des réalisations concrètes



Fuller a introduit un certain nombre de concepts, et a aidé à en développer d'autres. Certes, un certain nombre de ses projets n'a pas abouti en termes d'engagement de l'industrie ou de l'acceptation par la majorité du public. Cependant, plus de 500 000 dômes géodésiques ont été construits à travers le monde et beaucoup sont en cours d'utilisation. Selon l'Institut de Buckminster Fuller, le plus grand structure de dôme géodésique sont:
*Seagaia Ocean Dome: Miyazaki, au Japon, 216 m (710 pi).
*Arena Multi-Purpose: Nagoya, au Japon, 187 m (614 pi).
*Tacoma Dome: Tacoma, Washington, USA, 162 m (530 pi).
*Dome supérieure: Univ Michigan du Nord. Marquette, Michigan, USA, 160 m (525 pi).
*Skydome Walkup: Univ Arizona du Nord. Flagstaff, Arizona, Etats-Unis, 153 m (502 pi).
*Poliedro de Caracas. Caracas, au Venezuela, 145 m (475 pi) Conçu par Thomas C. Howard de Synergetics, Inc
*Round Valley School High Stadium: Springerville-Eagar, Arizona, Etats-Unis, 134 m (440 pi).
*Ancien Spruce Goose Hangar: Long Beach, Californie, USA, 126 m (415 pi).
*Facilité Formosa Plastics Stockage: Mai Liao, Taiwan, 123 m (402 pi).
*Union Tank Car l'installation de maintenance: Baton Rouge, Louisiane États-Unis, 117 m (384 pi), détruit en Novembre 2007 Conçu par Thomas C. Howard de Synergetics, Inc.
*Portland Lehigh Cement installation de stockage: Pont de l'Union, Maryland USA, 114 m (374 pi).
*L'Eden Project, Cornwall, Royaume-Uni


Autres dômes remarquables

*Spaceship Earth à Disney World à Epcot Center en Floride, 80,8 mètres (265 pi) de largeur (Spaceship Earth est en fait une auto sphère géodésique de soutien, la seule qui existe actuellement.)
*Le dôme doré à Oklahoma City, anciennement banque et maintenant société multiculturelle et centre d'affaires.
*Centre-ville de Vancouver, Colombie-Britannique, est une sphère géodésique accueillir le Telus World of Science, un centre des sciences (anciennement appelé Science World), qui a été à l'origine le Centre Expo construite pour l'Expo 86.
*Le dôme au-dessus d'un centre commercial au centre-ville d'Ankara, la Turquie, 109,7 mètres (360 pi) de hauteur
*Le dôme renfermant un centre civique à Stockholm, en Suède, 85,3 mètres (280 pi) de hauteur.
*Le dôme mondial d'aluminium abritait autrefois le «Spruce Goose» avion à Long Beach Harbor, en Californie.
*Le Climatron dans le Missouri Botanical Garden construit en 1960 a été le premier dôme géodésique à effet de serre et la première utilisation architecturale majeure de plexiglas. Conçu par Thomas C. Howard de Synergetics, Inc

Toutefois, contrairement aux espoirs de Fuller, les dômes ne sont pas une vue quotidienne dans la plupart des endroits. Dans la pratique, la plupart des petites structures construites par le propriétaire de géodésiques avait des inconvénients (voir dômes géodésiques), y compris une apparence peu conventionnelle.
*Une intéressante dérivation de la conceptualisation de «Fuller dome conception» a crée la «Ball Buckminster», l 'officiel de la FIFA a approuvé la conception de ballons de football, leur introduction à la Coupe du monde 1970. Le design a été un icosaèdre tronqué - essentiellement un «géodésique Sphere», composé de 12 pentagones et 20 panneaux hexagonaux. Il a été utilisé en continu pendant 34 ans jusqu'à leur remplacement par le Teamgeist 14-groupe pour la Coupe du Monde 2006.
Fuller a été suivi (historiquement) par d'autres concepteurs et des architectes, tels que Sir Norman Foster et Steve Baer, furent prêts à explorer la possibilité que de nouvelles géométries dans la conception des bâtiments, ne reposent pas sur les rectangles classiques.

Faits et chiffres



*Il a expérimenté le sommeil polyphasique, qu'il a appelé le sommeil Dymaxion. En 1943, il dit au Time Magazine qu'il n'avait dormi que deux heures par jour pendant deux ans. Il a quitté le programme parce qu'il entrait en conflit avec les habitudes de sommeil de ses associés d'affaires », mais a déclaré que le sommeil Dymaxion pourrait aider les États-Unis de gagner la Seconde Guerre mondiale.
*Une forme allotropique de carbone - fullerène, et une molécule particulière de cette C60 allotropie (buckminsterfullerène ou buckyball) ont été nommées . La molécule Buckminsterfullerène, se compose de 60 atomes de carbone,et ressemble de très près à une version sphérique du dôme géodésique de Fuller. Le prix Nobel de chimie 1996 a été donné à Kroto, à Curl et Smalley pour leur découverte du fullerène.
*Le 12 Juillet 2004, les États-Unis Post Office ont publié un nouveau timbre commémoratif honorant R. Buckminster Fuller sur le 50e anniversaire de son brevet pour le dôme géodésique et à l'occasion du 109ème anniversaire de sa naissance.
*Fuller a documenté copieusement sa vie de 1915 à 1983 .Environ 270 pieds (82 m) de documents dans une collection appelée Chronofile Dymaxion. Il a également conservé des copies de toute correspondance entrant et sortant. L'énorme Fuller Collection se trouve actuellement à l'Université Stamford.
*«Si quelqu'un tient un registre très précis d'un être humain, en passant par l'ère de la Gay des années 90, d'un genre très différent du monde à travers le tournant du siècle, aussi loin dans le XXe siècle que vous pourriez vivre. J'ai décidé de me faire une cas historique du bien d'un tel être humain et cela signifiait que je ne pouvais pas être juge de ce qui était valable pour y être ou non. Je dois tout mettre dedans, alors j'ai commencé un bilan très rigoureux.»
*Il a consacré le dôme du pavillon américain à l'Expo 67 à sa femme Anne où ils avaient célébré leur 50e anniversaire de mariage.
*Fuller a fait l'objet de deux films documentaires: Le monde de Buckminster Fuller (1971) et Buckminster Fuller: Thinking Out Loud (1996).
*En Juin 2008, le Whitney Museum of American Art présenté Buckminster Fuller: À partir de l'univers, la rétrospective la plus complète à ce jour de ses travaux et idées.
*Colombie-singer-songwriter Nerina Pallot la publication de La Buckminster Fuller EP, avec une chanson du même nom, en 2009. En 2008, le belge d 'EUS Rockband a consacré la chanson «The Architect» sur leur album «Vantage Point» à Buckminster Fuller.


Langue et néologie



*Buckminster Fuller a parlé et écrit dans un style unique et a dit qu'il était important de décrire le monde aussi précisément que possible. Fuller a créé à long terme des phrases et des mots composés d'utilisation inhabituelle (omniwell informés, intertransformative, omni-interaccommodative, omniself-régénérative) ainsi que les termes qu'il a lui-même inventés.
*Fuller a utilisé le mot «UNIVERS », sans l'article défini ou indéfini (un ou l') et toujours en lettres majuscules . Fuller a écrit que «par UNIVERS je veux dire: l'ensemble des expériences humaines consciemment appréhendées et communiquées (à soi ou aux autres).»
*Les mots «bas» et «haut», selon Fuller, sont difficiles car ils renvoient à une conception plane de direction incompatible avec l'expérience humaine. Les mots «in» et «out» doiventt être utilisés à la place, ca , at-il soutenur il vaut mieux décrire un objet par rapport à un centre de gravité, de la Terre. «Je propose au public qu'il dise, « je vais » et « Au début », cela semble étrange pour les « instairs ». Il se trouve qu'ils commencent à réaliser qu'ils sont véritablement à des entrées et des sorties en ce qui concerne le centre de la Terre, qui est notre vaisseau spatial Terre. Et pour la première fois ils commencent à se sentir réels».
*«World-around» est un terme inventé par Fuller pour remplacer «le monde». La croyance générale dans une Terre plate est morte dans l'antiquité classique, donc l'utilisation «large» est un anachronisme lorsqu'on se réfère à la surface de la Terre - une surface sphérique à régions et qui renferme un volume, mais n'a pas de largeur. Autres néologismes collectivement inventés par la famille Fuller, selon Allegra Fuller Snyder, sont les termes de sunsight et sunclipse, remplaçant le lever et le coucher du soleil pour renverser le biais géocentrique de la plupart des pré-copernicienne mécaniques célestes.
*Fuller a également inventé le mot «livingry», par opposition à l'armement (ou «killingry»), pour désigner ce qui est à l'appui de tous les humains, les végétaux, et de la vie de la Terre. «La profession d'architecte - civil, naval, aéronautique, astronautique a toujours été le lieu où la pensée la plus compétente est effectuée «livingry», par opposition à la «killinggry (armement)»
*En plus de contribuer de manière significative au développement de la technologie de tenségrité, Fuller a inventé le terme «tenségrité» de l'intégrité de tension. «Tenségrité décrit un principe structurel-relation dans lequel la forme structurelle est garantie par le fini fermé, complètement continu, des comportements de tension du système et non par les comportements discontinus et exclusivement membre local de compression. Tenségrité offre la possibilité de rendements de plus en plus grands en fin de compte, sans rupture ou avenir séparé.»
*«Dymaxion», est un mot-valise de «dynamique de tension maximum ». Il a été inventé par un adman vers 1929 au grand magasin Marshall Field's à Chicago pour décrire la maison concept Fuller, dans le cadre de l'affichage de futurs magasins. Ces trois mots qui Fuller a utilisés à plusieurs reprises pour décrire sa conception.
*Fuller a également contribué à populariser le concept de Spaceship Earth: «Le fait le plus important de Spaceship Earth:. Un manuel d'instruction n'est pas venu avec lui»


Les concepts et les bâtiments



R. Buckminster Fuller 28 brevets Ses concepts et des bâtiments comprennent:
*La Maison Dymaxion (1928) Voir bâtiment autonome .La voiture Dymaxion aérodynamique (1933) .La cellule de salle de bains préfabriquée compacte (1937) .L'unité de déploiement Dymaxion (1940) . Dymaxion Carte du monde (1946) . Bâtiments (1943) . Des structures de tenségrité (1949) . Le dôme géodésique pour Ford Motor Company (1953) .Des brevets sur les dômes géodésiques (1954) .La Game World (1961) et l'Institut Game World (1972) .Des brevets sur la poutrelle octet (1961) .Montréal Biosphère (1967), États-Unis pavillon à l'Expo 67 .Science complète Design anticipée


L'influence de Buckminster Fuller


  • Créateurs et les architectes influencés par Buckminster Fuller :
•Constance Abernathy
• Ruth Asawa
• Sean Wheeler
• J. Baldwin
• Michael Ben-Eli
• Pierre Cabrol
• Joseph Clinton
• Peter Floyd
• Jacque la Fresque
• Medard Gabel
• Mark Victor Hansen
• Michael Hays
• Wasalu Muhammad Jaco
• David Johnston
• Robert Kiyosaki
• Peter Pearce
• Shoji Sadao
• Edwin Schlossberg
• Kenneth Snelson
• Robert Williams (le géomètre)
• Robert Anton Wilson
• Kristine Maffin-Lang
• Jeffrey Burland Lindsay

  • Récapitulatif



*1895 Né à Milton dans le Massachusetts.
*1917 Épouse Anne Hewlett et rejoint la marine américaine pour service en temps de guerre.
*1922 Co-fonde la palissade Building Company pour produire des matériaux de construction légère. Première fille du Foulon, Alexandra, meurt
  • après une longue maladie.
*1927 Crise personnelle après avoir perdu son emploi à la compagnie de construction de palissade. Naissance de deuxième fille du Foulon, Allegra.
*1928 Achèvement de la conception pour la maison hexagonale quatre dimensions.Construction de 1933 du prototype pour la voiture Dymaxion.
*1939 La salle de bains Dymaxion est exposée au Musée d'art moderne, New York.
*1940 Dessins Dymaxion , déploiement d'unités pour les sans-abri en temps de guerre
*1944 Démarre un processus de trois ans de planification et de développement de la machine de logement Wichita à Wichita, Kansas Découverte
  • en 1948 la « transformation Jitterbug », commence le travail sur les coupoles géodésiques et construit le premier dôme de collier, une
  • structure repliable avec des nœuds flexibles.
*1949 Nommé doyen de l'Institut estival au Black Mountain College, en Caroline du Nord, où il retrouve étudiants et collègues enseignants qui
  • collaboreront avec lui sur ses recherches.
*1950 La première structure géodésique grandeur nature – d'un diamètre de 49 pieds – est construite à Montréal.
*1951 Un dôme géodésique est exposé au Musée d'art moderne, à New York.Construction de 1954 d'un dôme sur le siège social de la Ford Motor
  • Company à Dearborn (Michigan). Développement d'une projection de (20-face) icosaèdre la carte du monde Dymaxion.
*1960 Conçoit le dôme de Manhattan, qui a deux kilomètres de diamètre.
*1958 à 1961, il fait des tournées de conférences en Europe, en Afrique et en Inde.
*1962, il est nommé conseiller du gouvernement américain pour le «développement de l’âge spatial».
*1966 La construction du pavillon américain pour l'Expo 67 à Montréal.
*1969 Nominé pour le prix Nobel de la paix.
*1975 Fuller tout ce que je sais de la Conférence est enregistré avec un temps de jeu de 42 heures.
*1982 Travaille sur le projet de la maison autonome avec l'architecte Norman Foster.
*1983 Buckminster Fuller meurt à Los Angeles, d'une crise cardiaque. Sa femme, Anne Hewlett, meurt deux jours plus tard.

  • Bibliographie



4d  TimeLock (1928)
Neuf chaînes de la Lune (1938)
Poème épique sur l'histoire de l'industrialisation (1962)
Idées et intégrités, une communication spontanée d'autobiographie (1963) ISBN 0134491408
Pas Écrits Plus d'Occasion Dieu et autres (1963)
Automation Education: libérer le chercheur de retour (1963)
Ce que j'ai appris: une collection de 20 essais Autobiograhical, chapitre «Comment peu que je sais», (1968)
Mode d'emploi du vaisseau spatial Terre (1969) ISBN 080932461X
Utopie ou Oblivion (1969) ISBN 0553028839
En approchant de l'environnement bénigne (1970) ISBN 0817366415
Il me semble être un verbe (1970) co-auteurs Jerome Agel, Quentin Fiore, ISBN 1127231537
Intuition (1970)
Buckminster Fuller aux enfants de la Terre (1972) compilé et photographié par Cam Smith, ISBN 0385029799
Le monde de Buckminster Fuller Dymaxion (1960, 1973) co-auteur Robert Marks, ISBN 0385018045
Terre, Inc (1973) ISBN 0385018258
Synergetics: Explorations dans la géométrie de la pensée (1975) en collaboration avec EJ Applewhite avec une préface et de la contribution par Arthur L. Loeb, ISBN 002541870X
Tetrascroll: Boucle d'Or et les trois ours, Un conte de fées cosmique (1975)
Et il arriva, - de ne pas rester (1976) ISBN 0025418106
R. Buckminster Fuller sur l'éducation (1979) ISBN 0870232762
Synergetics 2: de nouvelles explorations dans la géométrie de la pensée (1979) en collaboration avec EJ Applewhite
Sketchbook Buckminster Fuller (1981)
Critical Path (1981) ISBN 0312174888
Grunch des Giants (1983) ISBN 0312351933
Les êtres humains dans l'univers (1983) co-auteur Anwar Dil, ISBN 0899250017
Cosmographie: Un scénario à titre posthume pour l'avenir de l'humanité (1992) co-auteur Kiyoshi Kuromiya, ISBN 0025418505


Des écrits de Richard Buckminster Fuller



*Nine Chains to the Moon, Philadelphia, Éd. J.B. Lippincott, 1938;
*Education Automation, New York, Éd. Doubleday & Co., 1962;
*No More Secondhand God and Other Writings, N.Y., Éd. Doubleday & Co., 1963;
*Unfinished Epic of Industrialisation (poème), Millerton, N.Y., Éd. Jargon Books, 1963;
*Ideas and Integrities, Englewood Cliffs, N.J., Éd. Prentice-Hall, 1963;
*Leçons données à Harvard «Charles Eliot Norton Lectures», 1963;
*Intuition, New York, Éd. Doubleday & Co., 1972;
*I Seem to be a Verb, New York, Éd. Bantam Books, 1969;
*Operating Manual for Spaceship Earth, Carbondale, Ill., Éd. Southern Illinois University Press, 1969;
*Utopia or Oblivion, New York, Éd. Bantam Books, 1969;
*Synergetics : Exploration in the Geometry of Thinking, New York, Éd. Macmillan, 1975.


Les écrits sur Fuller



*ROSEN, Sidney. Wizard of the Dome : R. Buckminster Fuller, Designer for the Future, Boston, Little, Éd. Brown & Co., 1969;
*MARKS, Robert W. The Dymaxion World of Buckminster Fuller, New York, Éd. Reinhold Book Corp., 1960;
*MCHALE, John. R. Buckminster Fuller, New York, Éd. Brazillier, 1968;
*KENNER, Hugh. Bucky : A Guided Tour of Buckminster Fuller, New York, Éd. William Morrow & Co., 1973;
*KAHN, Lloyd (ed.), Domebook 2, Bolinas, California, Éd. Pacific Domes, 1970;
*PICON, Antoine. «Une Utopie Américaine, Le monde de Buckminster Fuller», in Les Cahiers de la Recherche Architecturale 40, Éd. *Parenthèses, Marseille, 1997

Matériel audio-visuel



*«The World of Buckminster Fuller» (90 min.), Center for Cassette Studies Inc., 8110 Webb Av., North Hollywood, California, 91605, USA
Buckminster Fuller - le Salon

Réference


http://fr.wikipedia.org/wiki/Projection_de_Fuller
Elizabeth Antébi, L'Express va plus loin avec Buckminster
Environnement Canada - Passons à l'action pour l'environnement - Planète Bucky
Encyclopédie scientifique en ligne
Par 4 chemins-Visionnaires-Bibliographie de Richard Buckminster Fuller
Livre - BUCKMINSTER FULLER Scénarion pour une autobiographie - Richard Buckminster Fuller
Aménagement Hector Guimard, Walter Gropius, Bauhaus, Richard Buckminster Fuller, Geodesic Inc, Line Vautrin (adagp), Arne Jacobsen, Carl F_ Petersen sur Tribu-Design
\ ArtCatalyse Info - Radical Nature au Barbican Centre
Centre Pompidou - Richard Buckminster Fuller - Art culture musée expositions cinémas conférences débats spectacles concerts

Catégorie:Art et écologie (livre)