Modifié par Alys BOUCHER

Carolyn Carlson


Danse


  • Carolyn Carlson est une danseuse et chorégraphe de danse contemporaine.
Elle est née le 7 mars 1943 à Oakland en Californie.
Elle est l'actuelle directrice du Centre chorégraphique national de Roubaix et de l'Atelier de Paris à la cartoucherie de Vincennes.




Biographie

• Carolyn Carlson fait des études de danse classique à l'Université de l'Utah puis au San Francisco Ballet. Elle est ensuite pendant sept ans danseuse au Alwin Nikolais Dance Theatre jusqu'en 1971.
• Elle est dès 1974 chorégraphe étoile du Ballet de l'Opéra de Paris . Elle est aussi pendant 7 ans responsable du Groupe de recherches théâtrales de l'Opéra de Paris .Carlson a un rôle clé pour l'émergence de la Nouvelle danse française des années 1970-1980. Elle crée à La Fenice de Venise son solo mythique Blue Lady en 1983. Elle travaille avec les plus grands noms de la danse et dans les lieux les plus prestigieux, dont La Fenice de Venise de 1980 à 19843.
• De 1991 à 1992, elle est chorégraphe résidente à Helsinki en Finlande, où elle crée notamment le ballet Maa (signifiant Terre en finnois) sur une musique de Kaija Saariaho.
• De 1992 à 1994, elle dirige le Ballet Cullberg de Stockholm. Carolyn Carlson présente ensuite en France lors de la saison 1995-1996 du Nouveau Théâtre d'Angers, sa chorégraphie Vu d'ici, the view création de l'Atelier de Paris. La saison suivante, toujours à Angers, elle présente.

• Avant-premières coproduite avec Antonio Carallo, Héla Fattoumi et Éric Lamoureux. En 1999, la compagnie Carolyn Carlson s'installe à l'Atelier de Paris, un studio situé à La Cartoucherie dans le bois de Vincennes. Outre le travail de la chorégraphe, le lieu accueille d'autres artistes en résidence et les chorégraphes les plus renommés de la scène internationale pour diriger des master-classes professionnelles durant l'été. Elle est nommée également directrice artistique de la section danse de la biennale de Venise. En 2000, elle reprend Signes, une œuvre créée en 1997 pour Marie-Claude Pietragalla et Kader Belarbi, à l'Opéra-Bastille.
• Depuis 2004 elle est directrice artistique du Centre chorégraphique national Roubaix dans le Nord-Pas-de-Calais. Par son intérêt pour l'improvisation en solo, Carolyne Carlson travaille régulièrement avec des musiciens de jazz, et elle a en particulier une longue collaboration avec John Surman, mais aussi Joachim Kühn, Michel Portal ou son compagnon le compositeur français René Aubry qu'elle a rencontré au milieu des années 1970 à Paris.
• La musique contemporaine est très présente dans l'œuvre de Carolyn Carlson, avec des collaborations avec des compositeurs majeurs comme Pierre Henry, Kaija Saariaho, Gavin Bryars ou Philip Glass. Elle a également collaboré avec des plasticiens comme le peintre Olivier Debré qui réalisa des décors monumentaux pour la pièce Signes.

• En 2006, Carolyn Carlson a chorégraphié le (concerto 5.31) pour le danseur et chorégraphe James Carlès.
• En 2007, elle s'est produite avec le danseur indien Raghunath Manet.
• En 2008, elle revisite sa célèbre pièce Blue Lady pour le danseur finlandais Tero Saarinen. Elle continue d'ailleurs sa collaboration avec lui en lui réécrivant le solo Man in a Room en 2010.
• En juin 2011, en plus de la direction de l'Atelier à la Cartoucherie, elle est nommée à la tête du théâtre du Chaudron dont la programmation est réorientée au deux tiers vers la danse.


• Carolyn Carlson est également l'auteur de poèmes, de dessins, et de haïkus.

""Carolyn Carlson - Synchronicity""


La Nouvelle Danse

  • La Nouvelle Danse française est un mouvement de danse contemporaine dont Carolyn Carlson est l'une des figures principales.
Ce mouvement est né en France dans les année 1970 sous l'essor de jeune danseurs et chorégraphes. Le but de ce mouvement était de développer un nouveau langage chorégraphique different de la danse modern' dominante aux états-unis ainsi que de l'opéra de Paris.
Le terme de "Nouvelle Danse" apparait pour la première fois en 1980 dans un ouvrage de Lise Brunel. Le mouvement est ensuite institutionnalisé dès 1981 sous l'impulsion du Ministère de la Culture en France. Environ dix Centres chorégraphiques nationaux sont alors créés administré par divers chorégraphes.
Le mouvement a auparavant été énormément soutenu par Alwin Nikolais et le Centre national de danse contemporaine (CNDC) fondé à Angers en 1977 et par une manifestation culturelle annuelle de première importance pour les jeunes créateurs, le concours de danse de Bagnolet crée en 1969 par Jaque Chaurand, qui servit de catalyseur à l'expansion de la Nouvelle danse française en décernant des prix pour les jeunes talents. Ce concours consacra la plupart des chorégraphes notoires des deux décennies suivantes, tels que Dominique Bagouet, Claude Brumachon, Philippe Decouflé, Jean-Claude Gallotta, Daniel Larrieu, Angelin Preljocaj.
De plus, le Théâtre de la Ville, administré par la ville de Paris, à la même époque et sous l'impulsion de Jean Mercure puis de Gérard Violette, permettra de révéler au grand public ces nouveaux chorégraphes français sur la scène nationale et internationale, en raison de la qualité et l'influence de sa programmation. Enfin la promotion en province de la Nouvelle danse se fera grâce à deux importants festivals : le Festival Montpellier Danse créé en 1981 et la Biennale de la danse de Lyon créée en 1984.

Principales chorégraphies

1973 : Density 21.5
1979 : Writings on Water
1983 : Blue Lady musique de René Aubry
1986 : Still Waters
1987 : A Time Exposure
1988 : Cosmopolitan Greetings avec Bob Wilson
1989 : Steppe sur une musique de René Aubry
1990 : Cornerstone sur une musique de John Surman
1991 : Going Home sur une musique de René Aubry
1991 : Maa sur une musique de Kaija Saariaho.
1991 : Elokuu sur une musique de Mikko Mikkola
1992 : Syyskuu sur une musique de Mikko Mikkola
1992 : Siininen oui' (Blue Gate)
1993 : Commedia sur une musique de Michel Portal
1995 : Vue d'ici, the view
1996 : Avant-premières
1997 : Signes sur une musique de René Aubry et des décors d'Olivier Debré.
1998 : Hydrogen Jukebox sur une musique de Philip Glass
1999 : Parabola
2010 : "Mundus Imaginalis"
2010 : Man in a Room
2000 : Seven Women
2000 : Light Bringers sur une musique de Philip Glass
2001 : J. Beuys Songs
2001 : Spiritual Warriors et Kan (Prisoner of Freedom)
2002 : Writings on Water sur une musique de Gavin Bryars pour la Biennale de Venise
2002 : Le oreazioni sur une musique de Gavin Bryars
2002 : Dreaming Over Breakfast
2003 : Out of Focus pour le Ballet de Marseille
2004 : Paper Rain
2004 : Tigers in the Tea House
2004 : Down by the River sur une musique de René Aubry
2004 : Page #7
2005 : Inanna
2006 : Double Vision avec Electronic Shadow
2007 : Hidden
2008 : Eau sur une musique de Joby Talbot, images et dispositif d'Alain Fleischer à la piscine-musée de Roubaix
2008 : Blue Lady - Revisited pour le danseur Tero Saarinen
2010 : Man in a Room - Revisited pour Tero Saarinen
2011 : We Were Horses en collaboration avec Bartabas