Chris Burden

.jpg
à compléter, illustrer etc
L'artiste américain Chris Burden naît en 1946 à Boston. Il est parmi les fondateurs du Body Art aux États-Unis à la fin des années 1960.

Il étudie au Ponoma College de Claremont en Californie et à l'Université de Californie d'Irvine.

Dans les performances de Burden la prise de risque est maximale, l'artiste n'hésitant pas à mettre son propre corps en danger.

  • Pour "Shoot", le 19 novembre 1971 à 19 h 45, il demande à un ami de lui tirer dans le bras avec une carabine 22 long rifle. La performance est aussi légendaire que le film qui en témoigne est anti spectaculaire. Il n’y a que huit secondes d’image. La caméra super-8 émet un bruit caractéristique au moment de son enclenchement, l’image apparaît, le coup de feu part, l’artiste s’avance en se tenant le bras. L’écran redevient noir, une cartouche vide fait du bruit en tombant sur le sol.

Pour "Five Day Locker Piece" (Cinq jours dans un casier de consigne) il se fait enfermer dans un casier de consigne de 61 x 61 x 91 cm pendant cinq jours consécutifs. Pour "Through the Night Softly" en 1973, l'artiste traverse en rampant, quasiment nu et les mains dans le dos, une étendue recouverte d’éclats de verre.

En 1974 pour "Trans-Fixed" (Trans-Percé) Chris Burden s'allonge sur l'arrière d’une Volkswagen et se fait enfoncer des clous dans les paumes des mains qui les retiennent au toit du véhicule. La voiture sur laquelle il est ainsi crucifié est poussée à l'extérieur du garage sur la voie publique et le moteur tourne à plein régime pendant deux minutes, comme pour hurler à sa place.

Burden explique que la crucifixion sur une Volkswagen – "voiture du peuple" – représente un acte libératoire. Par ses actions, il cherche à démystifier la douleur, la violence, la peur en les rendant compréhensibles pour lui et pour les témoins par le biais de la connaissance empirique qui opére comme une conjuration. C'estaussi un moyen de reconquérir le contrôle de son corps sur l'emprise de l'ordre social et politique.

Vers la fin des années 1970, il réalise des objets sculpturaux, des installations et des inventions technologiques ou mécaniques.

Une importante retrospective de son oeuvre intitulée "Chris Burden : A Twenty Year Survey" se déroule en 1988 au Newport Harbor Art Museum de Californie.

Les plus prestigieux musées au monde ont montré les performances et les travaux de Burden. Citons par exemple le Centre Georges Pompidou de Paris, le Museum of Modern Art de New York, le Museum of Conceptual Art de San Francisco, le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington, etc.


Beam Drop