Christian Fennesz



'''Christian Fennesz''' est un artiste autrichien, né le 25 décembre 1962 à Vienne, créateur de musique électronique. Il se produit depuis le début des années 1990 (probablement 1993) sous le simple nom de '''Fennesz'''.
Son premier album, Hotel Paral.lel est sortie en 1997 sur '''Mego Records''', un label autrichien indépendant fondé en 1994 et consacré aux musiques nouvelles. Par la suite, il a également travaillé avec les labels britanniques '''Touch Music''' et '''Tapeworm'''.
Ses albums majeurs après Hotel Paral.lel (1997) sont Endless Summer (2001) et Black Sea (2008).
Il vit actuellement entre Vienne et Paris.

Ses efforts musicaux sont difficiles à classer dans une seule catégorie. En effet, Fennesz est naturellement rattaché au courant dit de Musique électroacoustique (ou Musique pour bande), cependant, l'intégration d'une guitare formant la ligne directrice de nombreuses de ses compositions vient bousculer la définition qu'on accorde le plus souvent à ce mouvement musical.
Si l'on se réfère à l'idée fondatrice de la Musique acousmatique, il est dit d'un son qu'il est acousmatique lorsqu'on l'entend sans voir la cause qui le produit.
Dans ce sens, l'oeuvre de Fennesz ne cadre pas complètement dans ce qui a nourri l'évolution de la musique concrète depuis un demi-siècle.
Ses collaborations avec des musiciens tels que '''Ryuichi Sakamoto''' (Japon), '''Stefan Goldmann''' (Allemagne, Bulgarie), '''Toshimaru Nakamura''' (Japon), '''David Daniell''' (USA), '''Tony Buck''' (Australie) ou '''Rosy Parlane''' (Nouvelle-Zélande) viennent confirmer le fait que l'intégration d'instruments classiques comme le piano ou la batterie prennent une part importante dans son travail.
Ces mutations apposées aux sons des instruments et le mélange qu'il en résulte de par ses multiples créations électroniques donnent à ses travaux un aspect varié, oscillant entre la saturation déstructurée et l'utilisation de drones sur certaines compositions au rythme lent voir imperceptible pour l'auditeur.
Le drone est une utilisation de sons, notes et de clusters (grappe de sons conjoints) maintenus ou répétés à très longs termes, il est typiquement caractérisé par de longues plages musicales présentant peu de variations harmoniques.

Sans quitter le domaine de l'art sonore et de l'ambient, Christian Fennesz parvient à créer un univers qui lui est propre. Fuyant ainsi le vulgaire plagiat dans un domaine artistique où il est très facile d'y tomber.


'''Ses performances.'''

Ses performances intègrent très souvent des projections video. Ceci nous permet de rattacher Fennesz à un autre domaine artistique de plus en plus présent, voir indispensable, dans la musique moderne.
Ses performances avec '''Ryuichi Sakamoto''' illustrent parfaitement la place de l'image dans la musique de ces artistes.

Performance avec Ryuichi Sakamoto du 28 juin 2008 à Torino, Italie

La plupart des projections représentent des paysages, parfois des formes de vie dans une lenteur assumée. L'image est toujours retravaillée dans le but d'y faire rejaillir une couleur dominante. Celle-ci change en fonction des morceaux et des improvisations des musiciens.

Les concerts effectués en collaboration avec d'autres artistes sont fondamentalement différents les uns des autres. En effet, si certaines techniques sont identiques, les modes de pensée musicale ne peuvent être identiques. L'approche de la performance ne peut être la même pour deux artistes.


'''L'univers visuel.'''

Il est inévitablement aussi épuré que la plupart de ses compositions. Une approche simple peut d'abord se faire par l'observation de ses pochettes d'albums. Chacune est une photographie, rarement modifiée ou alors de façon très subtil, représentant un paysage où la présence humaine est généralement inexistante ou effacée.
La pochette de l'album Black Sea (2008) est un bon exemple de l'approche personnelle de Fennesz quant à l'image qu'il cherche à poser sur sa musique.

Pochette de l'album Black Sea (2008)

Vacuum de Christian Fennesz (2009)

Il est intéressant de relever un certain contraste entre la saturation de l'image video lors des performances de Fennesz et la qualité de l'installation audio. L'image lo-fi s'oppose ici au son hi-fi.
Cette opposition pureté/impureté se retrouve dans les travaux de collectifs britanniques proche de la mouvance acousmatique comme House of Schtinter. Mêlant performance, musique et projection, s'approchant d'une musique plus mystique par la présence des drones. [http://www1.sk-static.com/images/media/img/col6/20101106-145545-931603.jpg Performance de House of Schtinter lors de l'Offset Festival (2010)]
'''Extrait musicaux'''
Caecilia
Site officiel de Christian Fennesz