Claude VIALLAT


v.jpg



BIOGRAPHIE



Claude Viallat, né à Nîmes en 1936, est un peintre contemporain français.

  • Il a étudié à l'École des Beaux-Arts de Montpellier de 1955 à 1959, puis à l'École des Beaux-Arts de Paris en 1962-63, dans l'atelier de Raymond Legueult. En 1966, Claude Viallat adopte un procédé à base d'empreintes, qui l'inscrit dans une critique radicale de l'abstraction lyrique et géométrique (dans la technique dite All-over). Une forme neutre, ni naturelle ni géométrique, est répétée sur une toile libre, sans châssis, déterminant la composition de l'œuvre.

En 1969, il est un des membres fondateurs du groupe Supports/Surfaces.

Dans ses œuvres récentes, Claude Viallat est revenu à des surfaces planes rectangulaires ou carrées, privilégiant un déchaînement ; des éléments constitutifs internes, mettant toujours plus l'accent sur les rapports de densité, d'intensité, de brillance entre les surfaces colorées. Outre le succès grandissant de ses expositions tant en France (au Centre Pompidou en 1982) qu'à l'étranger (Biennale de Venise en 1988), il se consacre à son travail d'enseignant dans les écoles d'art suivantes: Nice, Limoges, Marseille, Nîmes (où il a été directeur de longues années), enfin Paris à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Désormais à la retraite il continue ses recherches exploratoires.

Des références multiples se trouvent revendiquées par l'artiste: Henri Matisse et Picasso mais aussi Simon Hantaï et les américains Jackson Pollock, Sam Francis, Jules Olitski, Morris Louis et Kenneth Noland... ; elles servent à construire une œuvre polymorphe qui intègre également la pratique du dessin tauromachique.

En analysant son travail, on découvre les rapports avec le primitivisme, dans une vision artistique globale, non seulement au niveau des avant-gardes occidentales mais aussi des pratiques autres au niveau planétaire.

Exposant régulièrement à la galerie Jean Fournier à Paris depuis 1968, il est à l'heure actuelle représenté à Paris par la galerie Daniel Templon (depuis 1998), à Saint Étienne par la galerie Bernard Ceysson[1] depuis 2006, à Nîmes par la galerie From Point to Point[2] (depuis 2001), à Rennes par la Galerie Oniris[3] (depuis 1993) et à Montpellier par la galerie Hélène Trintignan[4]. Claude Viallat est aussi représenté à l'étranger, au Japon par Gallery Itsutsuji et à New-York par Leo Castelli Gallery et Chem & Read Gallery[5].

Claude Viallat a reçu en 2007 le prix de peinture de la Fondation Simon et Cino del Duca - Institut de France.

Il a été été nommé chevalier de la Légion d’Honneur par décret du 22 avril 2011 (parution Journal Officiel du 24 avril 2011).

Les toiles de Claude Viallat sont structurées par un motif unique employé dans beaucoup de ses peintures. C'est sa marque d'identité, sa signature. Son travail ravanes, des tissus d'ameublements, des bâches, etc.


  • * Claude Viallat a réalisé les affiches des ferias de Nîmes 1986 et 2008, feria de Vic Fezensac (1999), Saintes Maries-de-la-Mer (22/10/2000), Féria du riz Arles (2011).
  • * En 2008, la ville de Nîmes a édité trois livrets sur Claude Viallat. Deux d'entre eux sont consacrés à la tauromachie. « Claude Viallat Peinture tauromachiques »[6] et un autre sur « La collection tauromachique de Claude Viallat »[7] exposée au Musée des cultures taurines de Nîmes.



OU VOIR LES OEUVRES DE CLAUDE VIALLAT



  • * Toulon, Musée d'art.
  • * Musée des cultures taurines de Nîmes.
  • * Depuis 1991, dans l’église Notre-Dame-des-Sablons d'Aigues Mortes. Les vitraux créés par Claude Viallat, artiste contemporain appartenant au mouvement artistique Supports/Surfaces, donnent à l'édifice une lumière et une couleur extraordinaires.


OEUVRES


v1.jpg

v2.jpg

v3.jpg


NOTES ET REFERENCES





BIBLIOGRAPHIE



  • * Claude Viallat de Christian Skimao, éditions Demaistre, 1995.
  • * Claude Viallat de Pierre Wat, éditions Hazan, 2006.
  • * Conversations avec Claude Viallat de Jacques Maigne, éditions atelier baie, 2009.
  • * Claude Minière, « Avoir lieu : l'endroit et le moment », in Yannick Beaubatie (dir.), Empreintes, Tulle, Mille Sources, 2004, p. 221-224.

  • * Claude Viallat et Alain Montcouquiol, Tauromachie, t. 1 : Paso del toro, Saint-Étienne, France, Les Cahiers intempestifs, 2004, 114 p. (ISBN
978-2911698262)


LIENS EXTERNES



  • * (fr) Page de Claude Viallat sur le site de la Galerie Oniris qui l'expose à Rennes depuis 1993
  • * (fr) « Claude Viallat » sur l'encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain
  • * (fr) Site officiel de Claude Viallat

  • * Portail de l’art contemporain Portail de l’art contemporain
  • * Portail de la peinture Portail de la peinture