Comment empêcher la détérioration de son violon ?

Rien de tel pour un musicien que de jouer d’un instrument performant. Un plaisir particulièrement apprécié du violoniste (amateur comme professionnel) pour qui le bon état du violon est un impératif. Comment assurer la pérennité de son instrument à cordes ? Quels sont les incontournables pour facilement entretenir son violon ? Nos conseils et astuces d'entretien pour simplement y parvenir dans la suite.

Le violon : un tout harmonieux pour des sons mélodieux

Un privilège destiné seulement à celui-là qui saura en prendre soin. Pour des raisons pratiques et esthétiques, il convient de soigneusement entretenir son violon. En effet, cet instrument à cordes savamment assemblé est soumis aux conditions ambiantes (chaleur, humidité, froid, sècheresse, etc.) et a bien des tensions. Bien que l’entretien de son violon ne soit pas des plus compliqués, il est préférable à tout égard de le confier à un luthier professionnel comme celui de la lutherie Bauer. De par son incroyable expertise, le luthier effectuera parfaitement les diverses opérations de nettoyage, d’accord, de positionnement et de réparation nécessaires au violon et à toutes ses composantes.

Conseils et astuces d’entretien incontournables de son violon

Entretenir son violon est une tâche prioritaire du quotidien qui permet de profiter de son instrument, un instrument qui ne s’altérera alors pas dans le temps, nonobstant l’humidité de l’air ambiant et la fréquence de son utilisation. Dans cette optique, un certain nombre de gestes assez simples et réguliers sont à la charge du musicien. De petits gestes qui assurent toutefois une prise en charge complète du violon, pièce par pièce.

Les résidus de colophane présents sur la table et la touche du violon après chaque utilisation, se doivent d’être nettoyé à l’aide d’un chiffon doux, propre et sec. Il en va de même pour la colophane présente sur les cordes, les pattes des ouïes, etc.

S’agissant des cordes, il convient de les essuyer régulièrement à l’aide de produits spécialisés afin de leur assurer une bonne durée de vie.
Généralement soumis à une très forte pression, le chevalet a tendance à se déformer et se déplacer. Il est alors capital, avant chaque utilisation, de veiller au bon positionnement du chevalet de son violon, aussi bien dans le plan vertical qu’horizontal.
La mentonnière du violon ne doit pas être trop serrée au risque de provoquer un affaissement destructeur en raison de la forte pression exercée sur le violon.
Dans la série des gestes d’entretien incontournable, il est aussi crucial de ne pas négliger son archet. Il est de rigueur de lui apporter un minimum de soin en s’assurant de bien le détendre après chaque utilisation. Une démarche qui implique qu’avant utilisation, il est de bon ton de le tendre sans excès et d’y frotter de la colophane (uniquement avant la première utilisation).