Compagnie Adrien M et Claire B

La compagnie Adrien M créée en 2004 par Adrien Mondot, s'est donnée pour axes de recherches l'art du mouvement, principalement autour du jonglage mais aussi de l'art numérique en tant que composante, outil de travail pour mener a bien une exploration des imaginaires. De ces travaux naîtront sept pièces : Convergence 1.0 (2004), reTime/kronoscop (2006), Cinématique (2010), Sens dessus dessous (2010), Coïncidence (2011), XYZT (2011) et Hakanaï (2013). Ils vont aussi créer un spectacle-conférence dans lequel ils expliquent comment l'outil numérique est utilisé et montrent au spectateur les possibilités offertes par leur logiciel : Un point c'est tout (2011). Dans la lignée du nouveau cirque (http://fr.wikipedia.org/wiki/Cirque_contemporain nouveau cirque) débutant dans les années 1970, le travail de la compagnie offre des pistes pour définir un art en perpétuelle évolution.

Télécharger cine0301matique---novembre-2009---les-subsistances-00a9-adrien-mondot---1.jpg


















Les créations



Fausse notes et chutes de balles [http://www.vimeo.com/889782]


http://i.vimeocdn.com/video/211932347_640.jpg

En 2003 Adrien Mondot, étudiant en informatique et apprenti passionné du jonglage crée le spectacle ''Fausses Notes et Chutes de Balles'', duo pour un jongleur et un accordéoniste. L'outil numérique n'est pas encore utilisé, mais les futurs axes de recherches de la compagnie concernant le mouvement sont bien présents : Adrien Mondot effectue une performance chorégraphiée selon le rythme improvisé de l'accordéon, interprété par Pablo Popall, danse hasardeuse mais virtuose suscitant l'imaginaire du spectateur par son onirisme.

Convergence 1.0 [http://www.vimeo.com/954911]


http://www.am-cb.net/wp-content/uploads/Convergence-960x639.jpg

Adrien Mondot crée la compagnie en mars 2004 à l'occasion de « Convergence 1.0 », spectacle qu'il présente dans le cadre de l'opération Jeunes Talents Cirque. Une bourse de l'ADAMI récompensera ce premier travail et permettra son approfondissement lors de résidences soutenues activement par plusieurs structures et organismes, notamment le Manège de Reims.
  • « Convergence 1.0 » représente l'association de l'art du jonglage et de l'outil numérique pour créer une réalité fantasmée : « que reste-il du jonglage si on enlève les balles ? ». L'outil numérique est utilisé dans deux perspectives :
*une utilisation scénographique. Les éléments projetés participent à l'élaboration d'un univers onirique, telles les bulles et les balles qui ne participent à aucune interaction particulière avec le performeur. Elles permettent de tromper la perception du spectateur, et de le questionner sur l'évidence de ce qui se donne à voir.
*Une interaction, ou vraisemblance d'interaction avec le performeur, qui jongle avec des balles numériques, numérisation qui permet un travail sur des rythmes et mouvements improbables, tels que les ralentis et arrêts.
  • De même que dans « Fausses Notes et Balles Perdues », Adrien Mondot est accompagné d'un musicien sur scène, en l'occurrence la violoncelliste Véronika Soboljevski.

reTime/kronoscop [http://video.google.fr/videoplay?docid=5429969090792304465&hl=fr]


http://fr.flossmanuals.net/puredata/_booki/puredata/static/puredata_fr-projetion_chimere-fr-old.png

« reTime/kronoscop » est un spectacle monté en 2006. Toujours dans l'optique de mêler art du jonglage et art numérique, la compagnie Adrien M explore le temps de la performance, succession de compressions et dilatations temporelles par l'utilisation vidéo. Une fois encore la perception du spectateur tend à être trompée, par les jeux parallèles sur la temporalité du numéro de jonglage et sur la gravité. Sont utilisés plusieurs procédés vidéos :
*la diffusion d'une image pré-enregistrée.
*la captation et rediffusion en directe de la performance de l'artiste.
À cela sont ajoutés des effets comme la démultiplication de l'image, les différences de vitesse entre images, une diffusion dans un plan non conventionnel, l'inversion du sens de lecture etc.

Cinématique [http://vimeo.com/9782048]


http://i1.ytimg.com/vi/QyfhmNOEigU/maxresdefault.jpg

« Cinématique» est un spectacle qui suit les mêmes lignes directrices que « reTime/Kronoscop ». Encore une fois l’outil numérique est utilisé afin de perdre le spectateur au sein d'un univers numérico-onirique. Le public est projeté dans une espace qui défie les lois de la gravité et mêle l'illusion d'optique au jonglage et à la danse.Pour ce faire la compagnie a utilisé les mêmes procédés techniques mis au point pour leur spectacle précédent.
Le concept est de présenter un spectacle proposant un large spectre d'interprétation, permettant alors au spectateur de faire appel à son imaginaire afin de traduire un, ou plusieurs, sens et par là même une ou plusieurs histoires.


Labos


http://1112.mascenenationale.com/uploads/objects/BlogPost-compagnie-adrien-claire-interview.jpg

Depuis l'année 2008, la compagnie a lancé un cycle de périodes de recherche, appelées laboratoires. Partant de la dichotomie scientifique qui qualifie la recherche d’appliquée ou de fondamentale, elle souhaite ici reprendre les enjeux de cette dernière. C’est à dire se donner un temps et les moyens d’expérimenter sans finalité déterminée au moment des travaux. Actuellement au nombre de six, ces labos réunissent des artistes d'univers différents dans la recherche d'apport de matière à la scène.


eMotion

L'eMotion ou electronic Motion est un outil informatique d'animation en temps réel et de création de régie vidéo développé par Adrien Mondot. D'abord utilisé en 2006, il a notamment servi dans le spectacle Convergence 1.0 en tant que chorégraphe des balles et a été réutilisé pour les spectacles suivants. Le projet tend à se développer et à réunir une communauté autour de lui.

Représentatif de la recherche de la compagnie sur le mouvement, l'eMotion fonde son fonctionnement sur l'utilisation de « brosses à mouvement » paramétrables, combinée à une tablette graphique de haute précision, sensible à la pression et à l'inclinaison. De plus, le logiciel calcule 60 images par secondes (contre les 25 de la vidéo traditionnelle), permettant ainsi une fluidité du mouvement optimale. Le travail s'effectue à base de capteurs et/ou contrôleurs reconnu par le logiciel, qui centralise les données du monde réel telles que les mouvements, la pression, la lumière etc. A terme, l'objectif du logiciel est de concevoir une interface permettant à l'utilisateur de définir qui souhaite entre des objets virtuels et des données issues du monde réel.



Liens externes

*Site de la compagnie Adrien M
#[http://www.adrienm.net/ Compagnie Adrien M]
#[http://www.adrienm.net/spectacles/fncb/index.html Fausses Notes et Chutes de Balles]
#[http://www.adrienm.net/spectacles/convergence/index.html Convergence 1.0]
#[http://www.adrienm.net/spectacles/retime/index.html reTime/kronoscop]
#[http://www.am-cb.net/projets/sens-dessus-dessous/
#[http://www.am-cb.net/projets/coincidence/]
#[http://www.am-cb.net/projets/cinematique/]
#[http://www.am-cb.net/projets/un-point-cest-tout/]
#[http://www.am-cb.net/projets/xyzt/]
#[http://www.am-cb.net/projets/hakanai/]
* Sites externes des Labos
#[http://www.adrienm.net/labo1/ Labo#1]
#[http://www.adrienm.net/GrandSoir/carte_blanche.html Labo#2]
#[http://www.adrienm.net/labo3/Labo3 Labo#3]
#[http://www.am-cb.net/projets/labo-4/]
#[http://www.am-cb.net/projets/labo-5/]
#[http://www.am-cb.net/projets/labo-6/]
*eMotion
#[http://www.adrienm.net/emotion/eMotion.html site dédié]
*Institutions partenaires
#[http://www.manegedereims.com/ Manège de Reims] - Résidence 2005-2007