L'art conceptuel comme art de relation à l'espace et au temps.


L'art conceptuel

L’art conceptuel est un mouvement new-yorkais apparu en 1965. Le peintre Edward Kienholz nomme le changement du tableau par un concept. Ce concept peut se définir comme "la réduction de l’art à des idées pures, où n’intervient plus aucun métier artistique" (Robert Atkins).
Mouvement de l’art contemporain, l’art conceptuel s’intéresse non pas à une réalisation artistique pure sinon à la valeur liée de cette réalisation, qui demande la participation active du spectateur. Manet et Marcel Duchamp sont à l’origine de ce mouvement.

Un art conceptuel : « ce qui permet a l’art d’être art »


L’affirmation de la primauté de l’idée sur la réalisation est largement fondée grâce à d’une part Sol Lewit, puis Dan Graham. A partir du 15ème siècle, tous les œuvres conçus par le biais du dessin pouvais donc en être qualifié d’art conceptuel.

Sol Lewit dit que : « tout ce qui attire l’attention sur le physique de l’objet nuit a la compréhension. » (Artforum, été 1967).
D’autres artistes embrassent une conception restreinte, en voulant réduire l’art à une production de définition de celui-ci. Joseph Kosuth, ou le groupe Art et Language, veulent refuser toute idée métaphysique, jugée comme incertaine et vise le domaine du fini.

De nombreux autres artistes ont contribué à cette recherche, tel que Robert Barry, On Kawara, Lawrence Weiner aux Etats Unis, Victor Burgin en Grande Bretagne, Bernart Venet et Daniel Buren en France.

Les deux idées divergent, leurs interprétations du « conceptuel » dépendent de l’idée, ou de la tautologie.

La forme que prend l’art conceptuel c’est des idées qui se présentent sous forme de déclamations parlées ou chantées, de conversations, de réflexions ou de citations politiques, sociales, philosophiques, linguistiques ou encore d’exposés. Ce sont aussi de petits livres, des textes illustrés, des photos, des films, des mots écrits sur les murs de galeries, des toiles animées de formules mathématiques visant à exprimer l’idée ou encore la mise en scène du corps de l’artiste ou de la nature.

L'art conceptuel, art dans la relation à l'espace et au temps

Marcel Duchamp fait passer l’art de la représentation à la présentation : l'art passe de l'esthétique à l'éthique. - Présentation de la nature (et non de représentation de la nature) (présence à la nature).
*Présentation des processus scientifiques (art - science) or l'écologie est une science.
*La perception et l'expression des sentiments liés à l'environnement, au paysage sont des caractéristiques des arts romantiques.
D’autres artistes poursuivent ce travail du temps et de l’espace comme matières plastiques. Ils mettent en exergue plus le processus, le dispositif, que le résultat visuel de l’œuvre. (Stephan Barron).

On Kawara dans ces œuvres il pose les problèmes du temps, de l’espace, de la perception et de la communication, parfois lorsqu’il lui était demander des nouvelles sur son travail, il répondait, je suis toujours vivant.
En mettant en place des processus qui le mettent en relation avec sa vie quotidienne, il adopte des processus minimaux mais qui deviennent une technique de sublimation, de révélation du quotidien. Chacun peut a travers des processus artistiques sublimer sa relation au monde.
Douglas Huebler désire également poser dans ces œuvres les problèmes du temps et de l’espace en utilisant une méthode, des processus et un mode de communication presque scientifique. Pour lui, il s’agit d’une recherche « au-delà de l’expérience sensible », cela va montrer la difficulté des artistes conceptuels à exprimer leurs recherches d’une perception de l’espace temps, et de sa formulation, en mots, d’une manière tangible.
Dans 42ème parallèle, Il envoie des récépicés postaux de 14 points situés sur le 42ème parallèle de l’Ouest (Atlantique), à l Est (Pacifique), des Etats-Unis au premier point (Ouest).

L'art conceptuel se prolonge dans des oeuvres d'art technologique, soit en créant des systèmes-oeuvres ou dispositifs aux débuts de l'art technromantique, soit dans la programmation qui peut s'interpréter comme langage conceptuel.
Stephan Barron lui va réaliser un projet de Traits en 1989, en utilisant le Méridien de Greenwich comme référence au temps et à l’espace.

Monet a travaillé sur le temps, en peignant en 1890 la Cathédrale de Rouen ou les Meules de paille à différentes heures de la journée.
Les artistes conceptuels marquent ainsi après Duchamp et Monet le retour du temps dans les arts plastiques qui depuis la Renaissance sont les arts de l'espace (de la perspective), alors que la musique était un art du temps.
Les arts technologiques sont eux des arts de l'espace-temps.

L’Art Planétaire prend la Terre comme matériau de réflexion et d’émotion artistique, il utilise les technologies des télécommunications pour rendre perceptibles les distances et l’espace géographique. Cet art explore les émotions et l’imaginaire de la distance et s’insère dans une interrogation sur la mondialisation, ses conséquences humaines et environnementales. Une dimension de l'aventure de Stéphan Barron est d'éveiller à une conscience plus vaste de notre planète.

Edgar Morin

Des artistes de l'art conceptuel
*Marcel Duchamp
*Victor Burgin
*Roman Opalka
*Hanne Darboven
*Alighiero Boetti
*Mel Bochner
*Douglas Huebler
*On Kawara

Sources

*http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_conceptuel#Origines
*http://www.guggenheim.org/new-york/collections/collection-online/show-list/movement/?search=Conceptual%20art
*http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-ArtConcept/ENS-ArtConcept.htm#quappelleton
*http://stephan.barron.free.fr/technoromantisme/conceptuels.htm