Donald Judd


Donald Judd

Biographie


Donald Clarence Judd est un artiste plasticien et théoricien Américain né le 3 juin 1928 à Excelsior Springs aux Etats-Unis et décédé en 1924 à New York.

Judd est connu comme étant le chef de fil de l’Art minimal. Il révolutionne les pratiques et les attitudes entourant l’art et l’exposition de l’œuvre d’Art.

L’artiste produit des œuvres tridimensionnelles fondées sur des formes simples. Les matériaux choisis par Judd sont des matériaux dits modestes comme le ciment, le contreplaqué et le plexiglas de couleur. Le but de l’artiste est d’explorer l’espace et l’utilisation de l’espace.

En 1946, l’artiste est entré dans l’armée où il a travaillé comme mécanicien jusqu’en 1947.

En 1948, Judd entreprend ensuite des études de philosophie jusqu'à l’obtention de son diplôme en 1953. Il s’oriente ensuite vers une maîtrise d’Histoire de l’Art sous la direction de Rudolf Wittkower et Meyer Schaprio. Il suivra aussi des cours du soir de l’Art Student League.

Entre 1959 et 1965, Donald Clarence Judd va travailler comme critique d’Art pour des magazines de renom tels que Arts Magazine, Art International et Art News.

Donald Judd est aussi l’auteur d’un texte « Specific object » dans lequel il dira : «les trois dimensions sont l’espace réel. Cela élimine le problème de l’illusionisme ».

Le journaliste Lucas Pier dira que « son vocabulaire artistique est constitué d’un nombre réduit de formes afin que ces derniers ne soient rien de plus, mais rien de moins, que la somme immédiate saisissable et compréhensible de leurs parties, des modules répétés.»

Depuis les années 1960, Donald Judd expose régulièrement aux Etats-Unis mais aussi en Europe et au Japon.

Aujourd’hui, la Judd foundation organise des visites des œuvres de Donald Judd à Marfa et a New York.

Les oeuvres de Donald Judd


Selon Donald Judd, l’œuvre d’art doit provoquer une sensation visuelle immédiatement compréhensible et ne doit faire référence à rien d’autre qu’à elle même.

Au début de sa carrière, Donald Judd, influencé par l’Expressionisme abstrait fait de la peinture sur toile et expose ses œuvres pour la première fois à la galerie Panoras à New York en 1957. Sa peinture est subordonnée à la forme et la taille de la toile, les éléments qui la composent sont alors réduits au minimum.

Untitled peinture sur toile

L’artiste va rapidement abandonner la peinture sur toile pour se concentrer sur des constructions où la matérialité est «au cœur du vocabulaire artistique.» Il va donc utiliser des formes simples et des matériaux modestes afin d’explorer l’espace et l’utilisation de l’espace.

En 1963, Judd présente des objets directement posés sur le sol. Ce sont des objets simples rendus compréhensibles par les accidents de forme.

Untiteled oeuvre en 3D Laiton et plexiglas teinté vert sur plaque de fond en aluminium peint. 91x152,5x152,3 cm.  Musée National d’art moderne

A partir de 1965, l’artiste va utiliser le rouge cadmiun jusqu’en 1964 car selon lui, le rouge est la couleur qui adhère le plus à la forme et donc qui la définit plus précisément. Il va réaliser un certain nombre d’œuvres qu’il va appeler « Stack » (pile) ces œuvres sont constituées d’un certain nombre d’éléments alignés verticalement, accrochés au mur en porte-à-faux. Le nombre d’éléments varie en fonction de la hauteur du plafond car les éléments doivent être en nombre pair pour qu’aucun d’entre eux ne joue le rôle du centre, et n’induise de ce fait une hiérarchie au sein de l’œuvre. De plus, le premier élément du bas ne doit pas être posé au sol pour ne pas confondre l’œuvre avec une colonne. L’intervalle d’espace entre chaque élément doit avoir la même hauteur que les parties pleines, car ces espaces font eux même partie de la pièce. Le Stack doit englober l’espace qui l’environne et le saisir en un tout. Les différents Stacks conçues par Judd se distinguent par les matériaux utilisés mais aussi par leurs couleurs. Il existe des versions bleues, jaunes, violettes, dorées ou transparentes. Cependant, le rouge est la couleur privilégiée par l’artiste car cette couleur dessine nettement les contours et les angles de l’objet. C’est pourquoi le rouge convient parfaitement à la forme orthogonale des éléments de la Stack.

Donald Judd Stack 10 éléments acier inoxydable, plexiglas rouge
A partir de 1968, Judd produit des œuvres en acier inoxydable ou en béton pour des sites en plein air.
Cette même année, une rétrospective de son travail va être exposée au Whitney Museum of American Art. Les peintures de l’artiste ne seront pas incluses dans l’exposition.

Israel muséum Art Garden

Peu de temps après, l’artiste va acheter un immeuble de cinq étages à New York dans lequel il va pouvoir faire des installations permanentes et donc donner une place majeure à son Art. En effet, selon Judd, les expositions temporaires placent l’Art à l’arrière plan.

C’est pendant les années 1970-1980 que Judd, de par ses œuvres va modifier les codes de la sculpture Occidentale classique. Selon lui, l’Art ne doit pas représenter quoi que soit mais simplement ÊTRE. Il réalisera des installations de la taille d’une pièce qui interagissent avec l’espace environnant et propose une expérience presque physique aux spectateurs. Il abordera également le design et l’architecture.

Dès 1978, Donald Judd produisait ses premiers meubles pour l’architecture industrielle avant de dessiner à partir de 1984 des meubles voués à être produits en série, qui sont aujourd’hui encore édités par la Judd foundation à Marfa, Texas.

Donald Judd, Bookshelf #60, couleur rouge trafic, peinture émaillée sur aluminum, H. 100 cm (Donald Judd Furniture ™ ©Judd Foundation)

Donald Judd est subjugué par le désert du Texas où il se rend chaque année pour se reposer avec sa famille. Il investira donc dans un Ranch de 243 km2 à Marfa qu’il fera restaurer. Il conçoit ce lieu pour y présenter ses œuvres dans un espace de façon cohérente, adapté à son Art dans le but d’en privilégier la perception.

Marfa, Texas : An unlikely Art Oasis in a Desert

Marfa Texas

Désormais, deux galeries on été fondés en la mémoire de Donald Judd aux Etats-Unis, l’une d’entre elles « la fondation Judd » se trouve a Marfa au Texas dans le ranch même où résidait l’artiste avant sa mort. La seconde « fondation Judd » se trouve à New York au 101 Spring street dans le building acheté par l’artiste dans la fin des années soixantes. De même, on peut encore trouver des œuvres de Judd à travers le monde dans des musés tels que le centre Pompidou et la David Zwirner à Londres (août 2003).

Bibliographie :

http://www.artcyclopedia.com/

http://lucaspion.wordpress.com/2013/09/23/donald-judd-chef-de-file-de-lart-minimaliste/

Rosalind E. Krauss et Robert Smithson, Donald Judd: Early Fabricated Work, New York, Pace Wildenstein Gallery, 1998

Julia M. Busch, A Decade of Sculpture: the New Media in the 1960's, Philadelphia, The Art Alliance Press, 1974