Doug Aitken

Aitken

Doug Aitken est un artiste multimédia américain vivant à Los Angeles et travaillant la photographie, la sculpture, les installations et la vidéo.

Biographie

Reflecting a world that is harmonious, mysterious, mesmerizing, passionate ans sometimes rough and violent (catalogue de l'exposition Sleepwalkers par le MOMA, 2007)


Doug Aitken nait en 1968 à Redondo Beach, Californie et vit et travaille entre Los Angeles et New York.
Il se forme au Marymount College (Palos Verdes, Californie) de 1986 à 1987 puis de 1987 à 1991 à l'Art Center College of Design (Pasadena, Californie).
Il commence par réaliser des vidéos de fitness et de promos musicales mais en 1999 grâce à son installation vidéo Electric Earth il gagne le Lion d'Or de la Biennale de Venise et va enchainer les projets.

Doug Aikten est un artiste très prolifique qui travaille sur tout ce qui touche à la perception et il lui arrive de mélanger les genres : en hiver 2007 il joint à sa vidéo Sleepwalkers, qu'il projette sur la facade du MOMA (Museum Of Moderne Art) de New York, une performance avec des percutionnistes, des commissaires priseurs qui haranguent la foule et le groupe Cat Power.
Son travail vidéo se veut "non-linéaire" et "non-narratif", ce qui l'intéresse c'est le temps et sa perception, les "in between space" (espaces entre-deux, et les moments "non-décisifs". "Those images are not about decisive moments. I am fascinated about indecisive moment and peripheral view" (interview pour Dazed Digital).
A noter également que ses vidéos sont caractérisées par leur esthétique très léchée avec un travail sur les cadrages et les lumières quasi-photographique ou cinématographique même s'il se refuse à se tourner vers le cinéma qu'il juge trop conservateur et limité.
Son œuvre, même si elle peut sembler obscure par son absence de narration suivie, reste très prenante et poétique, le spectateur étant vite happé par l'ambiance des installations grâce aux jeux sur la multiplicité des écrans et le sons.

Doug Aitken a monté de nombreuses expositions partout dans le monde, notamment aux Etats Unis, en France (centre Georges Pompidou), en Allemagne, en Angleterre, au Japon et dans bien d'autres pays, et a participé à de nombreux festivals sur la vidéo.

En 2005, il a également sorti un livre intitulé Broken Screen: 26 conversations with Doug Aitken qui regroupe les interviews de 26 artistes à propos du temps, de la non-linéarité et de la fragmentation, ainsi qu'un recueil de photographies appelé 99 cents dreams

Prix


* 1999 - Lion d'Or pour Electric Earth, Biennale de venise (Italie)
* 2000 - Aldrich Award, Aldrich Museum of Contempopary Art, Ridgfield (USA)
* 2007 - Prix de la Critique pour Sleepwalkers, Kunst Film Biennale, Cologne (Allemagne)
* 2009 - Aurora Award, Aurora Picture Show, Houston (USA)


Oeuvres


* 2008 Migration, installation vidéo uni-channel, plusieurs projections , en couleur, avec ou sans son, cycles de 18 min
* 2007 'Sleepwalkers, projection vidéo en extérieur, 6 channels, en couleur, sans son, cycles de 13 min par personnage
* 2005 Glass era, installation vidéo, 3 channels, 3 projections, en couleur, stéréo, cycles de 7 min 07
* 2005 Lighttrain, installation vidéo, 5 channels , en couleur, stéréo, cycles de 8 min
* 2005 The Moment, installation vidéo, 11 channels, en couleur, stéréo, cycles de 6 min 30
* 2004 The Moment, une projection vidéo , en couleur, stéréo, 3 min 20
* 2004 Skyliner, installation sonore mobile, cycle continu
* 2002 You exist/You think, installation sonore, cycle continu
* 2002 'Interiors, installation vidéo, 3 channels, 3 projections, en couleur, 3 stereo , cycles de 27 min 40
* 2002 New Skin,installation vidéo, 4 channels, 4 projections, en couleur, stereo, cycles de 12 min
* 2002 On, installation vidéo, 3 channels, 4 projections, en couleur, stereo, cycles de 11 min 37
* 2001 Thaw, installation vidéo, 3 channels, 3 projections, en couleur, stereo, cycles de 4 min 10
* 2001New machines/New ocean floor, installation vidéo, 4 channels, 8 projections, en couleur, stereo, cycle de 20 min 39
* 2001 New ocean cycle, installation vidéo, 4 channels, 7 projections, en couleur, stereo, cycles de 9 min 10
* 2001 1 second expansion, une projection vidéo, en couleur, stereo
* 2001 Windows, une projection vidéo,en couleur, stereo
* 2001 Hysteria (breaths), installation sonore, cycle continu
* 2000 Blow debris, installation vidéo 9 channels, 9 projections, en couleur, stereo, cycles de 21 min
* 2000 I am in you, installation vidéo, 3 channels, 5 projections, en couleur, stereo, cycles de 11 min
* 1999 Electric earth, installation vidéo, 8 channels, 8 projections, en couleur, stereo, cycles de 10 min
* 1999 Into the sun, installation vidéo 3 channels, 4 projections, en couleur, stereo, cycles de 12 min
* 1998 Eraser, installation vidéo, 7 channels, 7 projections, en couleur, stereo, cycles de 20 min
* 1998 These restless minds, installation vidéo, 3 channels, 3 moniteurs, en couleur, stereo, cycles de 8 min
* 1998 Me amour, installation vidéo uni-channel, en couleur, stereo, cycles de 5 min
* 1998 Hysteria, installation vidéo, 2 channels, 4 projections, en couleur et noir et blanc, stereo, cycles de 7 min
* 1997 Diamond sea, installation vidéo, 3 channels, 3 projections, 1 moniteur, en couleur, stereo, cycle de 18 min
* 1997 Cathouse, installation vidéo, 3 channels, en couleur, stereo, cycles de 2 min
* 1997 Moving, installation sonore et lumineuse, cycle continu
* 1996 Bad animal, installation vidéo uni-channel, en couleur, stereo, 7 min
* 1996 Rise, installation vidéo uni-channel, en couleur, stereo, 30 min
* 1996 Anchorage, installation sonore, cycle continu
* 1995 Monsoon, installation vidéo uni-channel, en couleur, stereo, 6 min
* 1994 Fury eyes, installation vidéo uni-channel, en couleur et noir et blanc, stereo, 7 min
* 1994 Autumn, installation vidéo uni-channel, en couleur, stereo, 8 min
* 1994 Dawn installation vidéo uni-channel, en couleur, stereo, 6 min 30
* 1993 Superstar (development 3), en couleur, stereo, 8 min, VHS
* 1993 I'd die for you, en couleur, stereo, 10 min, VHS
* 1992 Inflection, en couleur, sans son, 13 min, VHS


Description rapide de quelques vidéos


# Eraser (1998): vidéo d'un espace industriel à l'abandon, un batiment qui rappelle un squat.jeux sur des prises de vues de l'ensemble puis des vues de détails comme de l'eau qui goutte ou de la poussière.



# Sleepwalkers (2007): vidéo sans son destinée à être projeté sur des façades. On y voit en parallèle des paysages, le soleil, des aurores boréales, etc et la vie de différents personnages qui se lèvent, se douchent, prennent leurs petit-déjeuners puis marchent dans des couloirs, prennent le taxi, le métro, leur vélo et se perdent dans la ville. Les acteurs Tilda Swinton et Donald Sutherland jouent dans cette vidéo. La qualité de l'image et des prises de vues est assez impressionnante.



# Migration (2008): présentée à la 303 Gallery (New York) la vidéo était projetée sur un dispositif de trois écrans les uns derrière les autres en décalés avec un décalage de quelques secondes de la vidéo selon l'écran. Les lieux principaux sont des chambres de motel sobres où se trouvent des animaux sauvages (un ou deux par chambres à chaque fois), par exemple: un cheval, deux paons albinos sur les lits doubles, un renard sur le lit près d'un puzzle, une biche (ou un daim) qui bois dans un piscine puis regarde dans un frigo, un castor dans une baignoire, un bison qui regarde par la fenêtre de sa chambre, un raton laveur qui lave quelque chose dans le lavabo ou encore un hibou sur le lit sous une pluie de plume. Les chambres de motels évoquent le voyage et en même temps les animaux regardent sur la télé des animaux de leur espèce en pleine migration justement.Ici aussi la qualité de l'image est excellente ainsi que le travail sur les lumières et les cadrages.



# Frontier (2009): présentée à Rome cette vidéo dure 17 min, elle est est diffusée dans un salle rectangulaire entièrement blanche construite à ciel ouvert sur un ponton dans la ville et percée d'ouvertures. Des performances sont réalisées en même temps qu'est diffusée la vidéo: un homme fait des claquettes, un autre fait monter des enchères sur un rythme très soutenu, un autre fait des mouvements avec des fouets, une femme fredonne et un dernier fait de la musique.



Liens et sources

* site de Doug Aitken
* section sur le site de la 303 Gallery
* article wikipédia anglais
* interview dans le magazine en ligne Dazed Digital
* article dans Artclair.com
* trailer de Sleepwalkers au MOMA

Catégorie:Art vidéo (livre)