Ecoplasties

Par Julie Ramos & Nathalie Blanc


image 00ecoplastiesmini.png (22.9kB)
Couverture du livre Ecoplasties


Présentation des auteurs
  • Julie Ramos est docteur en art et archéologie, maître de conférences en histoire de l'art contemporain à l'Université de Paris 1 et conseillère scientifique à l'INHA, Institut National d'Histoire de l'Art. Quand à Nathalie Blanc, c'est une géographe et artiste mais aussi directrice de recherche au CNRS. Son activité est dédié à l'esthétique environnementale et à l'investigation géographique, ses thèmes de recherches concernent la nature en ville. Mais son travail prend aussi un tournant politique puisqu'elle travaille sur le rôle des mobilisations sociales.

Présentation du livre
  • Ecoplasties est un ouvrage réalisé par Julie Ramos et Nathalie Blanc en collaboration avec Bénédicte Ramade et Véronique Souben paru en Juin 2010. Quand au graphisme de l'ouvrage, celui-ci a été conçu par le graphiste Motay. Le livre Ecoplasties présente un éventail de protocoles, de problématiques et de réponses que des artistes du monde entier développent dans le but d'aborder autrement l'environnement. Ce livre expose la diversité des démarches et des questionnements concernant les rapports nouveaux à l'environnement et les transformations des pratiques artistiques en matière de propositions et de productions.
La particularité d'Ecoplasties est de présenter une vingtaine d'artistes qui s'entretiennent avec les auteurs pour expliquer leur lien à la question de l'environnement. Tous ces entretiens sont précédés d'une importante introduction qui propose une mise en lien historique permettant de comprendre la mesure de cet art environnemental, ses mutations et son développement du début du siècle jusqu'à aujourd'hui.
Les entretiens se font avec des artistes tels que Ala Plastica, Gilles Bruni, Minerva Cuevas, Mark Dion, Olafur Eliasson, Peter Fend, Stefan Shankland ou encore Ann Rosenthal.


image ecoplasties.jpg (0.2MB)
Intérieur du livre


  • Ecoplasties est un ouvrage largement illustré ce qui permet une découverte des œuvres simplifiée et rend le contenu plus ludique avec sa centaine de reproductions en couleurs. Et malgré ses 288 pages, son petit format est pratique car il est petit et que l'on peut l'emporter partout avec soi. Quand à la couverture, cette dernière est originale mais avec du sens puisqu'elle rappelle le tableau périodique des éléments chimiques avec pour son cas les initiales des artistes et les pages auxquelles on peut les retrouver. Une couverture qui fait aussi office de sommaire même si on peut le retrouver également à l'intérieur du livre.

image 5ateliervanlieshoutmini.png (0.2MB)



> Cet ouvrage permet alors de comprendre un courant, un esprit artistique à travers des œuvres traversant notre siècle.