Eliane Radigue




Éliane Radigue, née le 24 janvier 1932, est une compositrice française de musique électronique. Son travail a commencé dans les années 1950 mais ses premières créations sont présentées à la fin des années 1960. Jusqu'en 2000 son oeuvre a été élaborée sur un simple synthétiseur, le système modulaire ARP 2500. Depuis 2002 elle a composé essentiellement des pièces instrumentales.

Biographie

Elle naît et grandit à Paris dans une famille de petits commercants aux Halles de Paris, puis se marie avec l'artiste peintre Arman avec qui elle vit et élève leur trois enfants à Nice jusqu'en 1967, puis à Paris. Elle connaissait le piano et s'était déjà essayée à la composition lorsqu'elle entend pour la première fois, à la radio, un morceau d'un des pères de la musique concrète, Pierre Schaeffer. Peu après, dans les années 1950, elle fait sa rencontre, devient l'une de ses élèves et travaille de façon périodique au Studio d'Essai lors de séjours à Paris. Au cours des années 1960, elle est assistante de Pierre Henry, période où elle crée certains des sons qui apparaissent dans son œuvre. Comme son travail gagnait en maturité, Schaeffer et Henry estimèrent que son usage particulier du micro, avec de longues boucles de larsen enregistrées, s'éloignait de leurs idéaux, mais sa pratique singulière restait toutefois encore apparentée à leurs méthodes.

Œuvre

En 1970, elle crée à l'Université de New York, dans un studio qu'elle partage avec Laurie Spiegel, sa première musique uniquement basée sur l'usage du synthétiseur, un modèle Buchla installé par Morton Subotnick. Son but était alors de créer un déroulement de son lent et déterminé, maintenant qualifié de drone, à la fois proche des compositeurs musique répétitive / minimalistes de New York et de ses anciens alliés de la musique concrète française. Après avoir présenté le premier de ses Adnos en 1974 au Mills College, sur invitation de Terry Riley, un groupe d'étudiants français visiteurs remarque le lien profond entre sa musique et la méditation, et lui suggère de s'intéresser au bouddhisme tibétain, ce qui était relativement nouveau pour elle.






Après de plus amples recherches sur le bouddhisme tibétain, elle se convertit rapidement et consacre les trois années suivantes à sa pratique auprès du maître tibétain Pawo Rinpoche, qui la renvoie ensuite à ses travaux sur la musique. Elle revient à la composition, reprenant les mêmes méthodes et poursuivant les mêmes buts qu'auparavant, elle termine Adnos II en 1979 et Adnos III en 1980. Puis vint la série d'oeuvres consacrée à Milarepa grand yogi tibetain célébré pour les Mille Chants qui constituent la base de ses enseignements. Ce sont les Songs of Milarepa suivis de Jetsun Mila évoquant la vie de ce grand maître, oeuvres soutenues par unebourse à la création, commande des services culturels Français.

À la fin des années 1980 début des années 1990, elle se dédie à une œuvre singulière, peut-être son chef-d'œuvre, d'une durée de trois heures, la Trilogie de la Mort, dont la première partie Kyema Intermediate State suit le parcours du continuum des six états de conscience. Une oeuvre influencée par le Livre des morts tibétain (Bardo Thödol) , par sa pratique de la méditation et par la mort de Pawo Rinpoche et celle de son fils Yves Arman. Le premier volume de la trilogie, Kyema, est son premier enregistrement publié ; il sort sur le label XI de Phill Niblock.

En 2000 est née à Paris sa dernière pièce électronique l'Ile Re-sonante qui a reçu en 2006 le Golden Nica au Festival Ars Electronica à Linz (Autriche).

En 2001, à la demande du contrebassiste et compositeur électronique Kasper T. Toeplitz, est créée sa première oeuvre instrumentale Elemental II, oeuvre reprise avec le groupe d'improvisation sur laptop The Lappetites qu'elle rejoint. Elle participe à leur premier album Before the Libretto sur le label Quecksilber en 2005.

Depuis 2004 elle se consacre à des oeuvres pour instrument purement acoustique. D'abord avec le violoncelliste américain Charles Curtis est créée à New York en décembre 2005, la pièce Naldjorlak, jouée depuis en 25 concerts à travers l'Europe et les États-Unis. Puis Naldjorlak II pour les deux cor de basset Carol Robinson et Bruno Martinez, créée en septembre 2007 au festival d'Aarau (Suisse). Les trois musiciens ont travaillé avec Éliane Radigue au trio Naldjorlak III. L'ensemble des trois volets de Naldjorlak a été présenté à Bordeaux le 24 janvier 2009.

Sélection de créations

  •  Chry-ptus New York Cultural Art Center, 1971
  •  7th Birth New York, 1972
  •  Geelriandre Théâtre de la Musique, Paris, 1972
  •  Phi 847 The Kitchen, New York, 1973
  •  ArthesisTheater Vanguard, Los Angeles, 1973
  •  Biogenesis and ''Transamorem Transmortem'' The Kitchen, New York, 6 mars 1974
  •  Adnos Festival d'Automne, Paris, 1974
  •  7 petites pièces pour un Labyrinthe Sonore GERM, Paris, 1975
  •  Adnos II Mills College, Oakland, 1980
  •  Adnos III, Prélude à Milarepa, Experimental Intermedia Foundation, New York, 1982
  •  5 Songs of Milarepa San Francisco Art Institute, 1984
  •  Jetsun Mila, Vie de Milarepa, GERM, Paris, 1986
  •  Kyema New Langton Arts, San Francisco, 1988
  •  Kailasha Experimental Intermedia Foundation, New York, 1991
  •  Koume Mamac, Festival MANCA, Nice, 1993
  •  Elemental II Festival Cités soniques, CCmix, 24 janvier 2004
  •  Naldjorlak Tenri Cultural Institute, New York, 5 décembre 2005

Discographie
  •  E = A = B = A + B (2 x 7" limited edition) (Galerie Yvon Lambert, 1969 reprise par Povertech Industries, 2000)
  •  Songs of Milarepa (single disc) (Lovely Music, 1983)
  •  Jetsun Mila (Lovely Music, 1987)
  •  Kyema, Intermediate States (Experimental Intermedia, 1992)
  •  Mila's Journey Inspired by a Dream (Lovely Music, 1992)
  •  Biogenesis (Metamkine, 1996)
  •  Trilogie de la Mort (Experimental Intermedia, 1998)
  •  Songs of Milarepa (two discs) (Lovely Music, 1998)
  •  Adnos I-III (Table of the Elements, 2002)
  •  Geelriandre / Arthesis (Fringes Archive, 2003)
  •  Elemental II (Records of Sleaze Art, 2004)
  •  L'Ile Re-sonante (Golden Nica, Ars Electronica 2006, Shiin, 2005)
  •  Chry-ptus (Schoolmap, 2007)
  •  Naldjorlak pour Charles Curtis, (Shiin, 2008)
  •  Le triple -CD Trilogie de la Mort inclut ''Kyema Intermediate states''.
  •  Le double album /Songs of Milarepa/ inclut Mila's Journey Inspired by a Dream.
  •  Before the Libretto (Quecksilber, 2005)(Avec The Lappetites)

Liens externes

Source