Les sculptures sonores d'Harry Partch


image 220pxHarry_Partch_album_scan_headshot.jpg (21.3kB)
Harry Partch



Biographie


“Dans l'attitude et dans l'action, mon travail se révèle proche de celui de l'homme primitif concerné par la magie du son obtenu à partir des matériaux qu'il trouve à portée de main.”
Harry Partch à son biographe Philip Blackburn


Harry Partch est un californien, compositeur contemporain et constructeur d’instruments de musique. Il est né le 24 juin 1901 à Oakland et mort le 3 septembre 1974 à San Diego.

Il a grandit dans un contexte très religieux puisque ses parents étaient des missionnaires presbytériens (chrétiens qui rejettent l’église catholique). Ceux-ci d’ailleurs ont du fuir la Chine lors de la “Révolte de Boxers” (contre les colons et le régime en cours) juste avant la naissance de leur enfant.

Son enfance est bercée par des chansons en mandarin, en espagnol et en langues amérindiennes. Il apprit à jouer de l’harmonium, de la guitare, de la clarinette, du piano et du violon alto.

Ses études se passèrent à Londres, il put y apprendre l’art de l’accordage des instruments de musique et donc leur fonctionnement ce qui lui fut très utile pour ses créations.



Son concept, original et novateur



Dans sa jeunesse il commença à composer en utilisant en utilisant les normes de la musique occidentale avec la gamme tempérée de l’échelle chromatique que l’on connaît tous :

image 540pxYB0238_Gamme_chromatique.png (15.8kB)


Dans les années 30, il détruit toutes ses oeuvres par le feu car il avait l’impression ne pas être capable d’utiliser correctement et mélodieusement ce système de gamme à cause d’un accordage des instruments trop particulier et ne pouvant pas lui offrir le résultat sonore espéré.


Très intéressé par le discours oral et ses potentialités, il voulu construire des instruments reproduisant la musicalité de la langue. Il voulu également créer des systèmes de notation qui permettraient aux musiciens comment jouer de façon exacte et pratique.

image 660pxPartch43asscale.png (49.9kB)


Ce nouveau système harmonique l’obligea à créer de nouveaux instruments pour répondre à ses nouveaux systèmes d’accords.
Son but est de fabriquer des instruments capable de suivre la voix et non pas d’obliger celle-ci à se “poser” sur des notes comme c’est le cas avec les instruments à cordes.



Son parcours artistique



Harry Partch a construit de nombreux instruments, il commença avec Le Violon adapté en 1928 dont il se servit pour accompagner des poème de Li Po. Il commença alors à trouver des subventions pour ses oeuvres mais fût freiner par la Grande Dépression en 1929 où il eut du mal à poursuivre son travail. Il en profita pour recueillir un grand nombre de textes et de témoignages qui lui permirent par la suite la création de The Wayward ; une collections de compositions basées sur les dires et les écrits des Sans-abris.

Après la Grande Dépression, il trouva à nouveau le succès et obtient de petites subventions ainsi que le soutien de la Fondation Guggenheim.

Dans la période de 1941 à 1956, il composa et écrivit plus d'une douzaine d'œuvres inventées et construites sur une douzaine d'instruments différents. Il organisa plusieurs concerts et enregistrements de ses œuvres, et a écrit la première édition de son livre, Genesis of a Music.

De 1956 à 1962, il résida à l’Université de l’Illinois ou il rencontra Danlee Mitchell avec qui il composa cinq oeuvres. Il continua à inventer et à construire des instruments pour répondre à ses besoins croissants de composition.

Il passa les douze dernières années de sa vie sur les côtes près de la Californie, son travail fût plus créatif et ses compositions plus très théatrales.


Quelques œuvres


image partch_gourd_tree__cone_gongs.jpg (4.8MB)
Gourd Tree with Cone Gongs (1964)


image Partch_2832745b.jpg (75.6kB)
Cloud Chamber Bowls (1950)


image 1280pxHarry_Partch_Institute3.jpg (0.2MB)
Le Quadrangularus Reversum (1965)




Son influence



Les débuts de la musique minimaliste prennent leur source dans les auteurs comme Harry Partch. Des novateurs, des créateurs, des philosophes du son !