Ici, Ailleurs: une exposition d'art contemporain -Juliette LAFFON,  SkiraFlammarion, Marseille provence 2013


image g_couv_ici_ailleurs.jpg (48.2kB)


Des artistes nomades : ils sont d'ici et d'ailleurs.

Le livre ''Ici et ailleurs, une exposition d'art Contemporain'' présente une exposition sur le théme du voyage, du déplacement, de l'exil, l'histoire au présent, le monde en question, la mémoire, la transmission.. Celle-ci se présente à Marseille, capitale européenne de la culture tournée délibérément vers la méditerranée, elle est le carrefour des peuples, des cultures, des économies et des religions, berceau de l'europose. On retrouve alors trente-neuf artistes originaires des pays du pourtour de la méditerranée qui vont revendiquer à travers leurs œuvres (passant de la peinture à la photographie, au sculptures et installations vidéos) plusieurs points d'ancrages. A travers leurs voyages, leurs résidences (Amsterdam, Berlin, Londres, Marseille, Milan, New York Rome..) ils vont constituaient une expérience existencielle qui devient le lieu même de la création. On retrouve alors un pannel d'artistes ; Etel Adnan, Ziad Antar, Fikret Atay, Kader Attia, Faycal Baghriche, Lara Baladi, Yto Barrada, Lara Favaretto, Mouna Karray... Les œuvres sont nombreuses à développer une réflexion critique sur le monde et la société. Certaines traitent du voyage et du déplacement, d'autre de l'expérience de l'exil, du déracinement, de l'émigration et interrogent les notions d'identité. Elles explorent les questions du genre et le rapport à l'autre et s'emparent des problemes sociau politiques, et offrent une relecture de l'Histoire.
Le livre propose alors de s'intéresser à la vision de chaque artistes et propose un rapide résumé sur leurs œuvres. Sur tous ce pannel d'artistes et leur conception de le l'ici et d'ailleurs, nous allons nous attarder sur les représentations de 4 d'entre eux : Inci Eviner, Mouna Kaway, Annette Messager et Javier Perez.

Inci EVINER
''nursing modern fall video''

image Nursing_Modern_Fall_Still1.jpg (3.0MB)


On retrouve un rappel un peu général du travail de l'artiste, décrivant son travail actuel comme ''un jeu sur la narratin qui fait de moi une de ces conteuses du temps jadis, mais une conteuse qui ne parvient pas à maitriser le recit et qui se retrouve engloutie par lui'' qui laisse entendre que le dessin est une preoccupation centrale dans ces oeuvres. Encre sur papier, aquarelle, photomontages ou animation, toutes ces techniques font partie de son imaginaire subconscient où coexistent des créatures hybridesmi humaines mi animales de figures humaines miniature des photos a caractére politique.
A travers cette œuvre ci elle exprime ses conviction féministes à travers un langage visuel et riche où la figure humaine joue un rôle central. Nursing Modern fall est un film d'animation où des danseuses filmés évoluent des des décors imaginaires dessinés ou des fragments architectaux ancien (elle fait référence au tapisseries murales et céramiques ottomanes), elle présente ces figures féminines se livrant à des actions répétitives autour de themes comme l'immigration, la contestation et la violence. Elle rée un univers particulier dont les mécanismes reflétent la crise que raverse la société contemporaine capitaliste.

Mouna KARRAY.
''Noir 2 ''
image 3.jpg (40.3kB)

La photogropahe explore dans son travail les questions de l'altérité, de l'identification, les rapportes entre un individu et la société dans laquelle il vit et de facon plus autobiographique ; son propre rapport a l'autre. Son œuvre présente l'artiste enfermée dans une enveloppe de tissu blanc et qui a distance parvient à déclencher la prise de vue. Il s'agit de la question d'enfermement, même contenu, entravé, toute action sur le monde est encore possible malgré la mise à distance et l'individu parvient à mettre en action le processus de sa libération. Ce travail créée aprées la revolution tunisienne se révéle dans sa dimension socio politique : de ce silence visible, de ces formes blanches, de ce peu de morphologie humaine, des mains et des poings se lévent et sont la marque d'un possible renversement.














Annette MESSAGER.
''La mer échevellée''
image 6a010534aec579970c017d4101cecd970c.jpg (42.5kB)


On apprend que dans les années 1970 Messager n'a cessé d'explorer avec ténacité les mythologie de la féminité. Elle se passione très tôt pour le mouvement révélateur à ses yeux de mondes cachés et engloutis. On s'attarde sur son travail avec l'utilisation de ventilateurs programmés par ordinateur dont le souffle laisse deviner sous un immense voile posé au sol quelque figure étrange et oublié. La mer de cheveux aussi séduisante que répulsive témoigne de la gravité de conte qui sumberge l'oeuvre. Cette mer modéle dans l'ondoiement infini des petits navires qui la parcourent ; les remous du voyage existenciel.



Javier PEREZ.
''Virgo Mater''
image works_990_Z760x475.jpg (39.8kB)


Dans son œuvre Perez fait du corps, dans tous ses état l'un de ses motifs privilégiés. Corps couvert ou monstrueux, corps chimérique microcosme du corps..; autant d'exploration du vivant grace au devoilement. De ces procédures naissent des séries de mutations qui expriment les altérité de la condition humaine, il expose avec fantasie les paradoxes du corps, les liens entre peau et chair, vie création et putréfaction, mythologie et réalités.
Avec Vigo mater il s'intéresse au personage central de l'occident méditerranéen ; la vierge marie ici enceinte de l'enfant jésus. L'installation évoque les représentations de l'immaculée conception dans laquelle mère vierge humaine et celeste, aprait debout les bras écartés, paumes vers le ciel rapellant qu'elle naquit préservé du péché original. Voile qui masque et révéle, réalisé en boyaux de porc séchés à la fois tissu et épiderme il épouse avec impudeur le corps nué composé de résine. Abolissant les frontiéres entre intérieur et extérieur il est au terme d'une singuliére métamorphose.