Igor Sacharow-Ross


Images


Historique

Artiste allemand, d’originne russe, Sacharow-Ross est né en 1947 à Khabarovsk, en Sibérie, dans une ville près de la frontière chinoise, de laquelle ses parents furent bannis. Il a étudié à l'Université Pédagogique à Khabarovsk, y travailla comme conférencier et a ensuite immigré à Leningrad (maintenant Saint-Pétersbourg) en 1971, sans permission des autorités.
C'est peu après qu'il trouve sa voie dans les scènes d'art de non-conformiste, il organise secrètement ses premières expositions car elle ne pouvaient avoir lieu en URSS.
Il organise des expositions qui le mènent finalement à sa déportation en 1978 mais ses œuvres ont attiré l'atention, comme à l'Institut d'art Contemporain de Londres, au Club d'arts à Washington DC, à la biennale de Venise de 1977 et également au Musée d'art national de Tokyo en 1978.

Son premier engagement dans un concept de "nature" a été inssité par son enfance dans taïga Sibérienne. Il voit en la nature comme un champ d'intervention de forces tant primitives que destructives ou bienfaisantes.

En années 1980, Sacharow-Ross commence à travailler avec des structures moléculaires, comme les formes de feuille et des cellules cancéreuses. L'artiste déjà à ce point a cherché à combiner des sciences naturelles avec des concepts de humanités.

Projets

Depuis les années 1990, ses projets sont devenus de plus en plus plus grands, tant en termes d'espace que le contenu. Avec le fond du concept de syntopy, il a développé les formes (formulaires) d'expression artistique pour la communication enjambant des médias divers à l'intersection d'esthétique et la pensée quotidienne et l'acte.

Igor Sacharow-Ross est un des premiers artistes à abordé l'art interdisciplinaire.
Depuis il vit et travaille à Cologne et Munich en Allemagne. Il a réalisé de nombreuses expositions de renommée internationale comme au musée Ludwig de Saint Petersbourg. Dans son travail, il poursuit l’idée de la syntopie, c’est à dire relier en réseau le savoir et l’expérience des différents domaines de notre société, comme la science, la politique, l’économie et l’art.

Au FRUC il propose une suite d’œuvres, spécialement conçues pour ce lieu, son contexte et son architecture remarquable. Chaque œuvre existe en elle-même, mais fait aussi part d’un grand ensemble. L’installation avec du son, des projections vidéo et un rituel, dans lequel l’artiste extrait l’essence odorante des plantes, crée un laboratoire, et où l’expérience ressentie du spectateur, est le centre de l'œuvre.
Il a successivement poursuivi dans son travail le concept de frontière de syntopy, essayant de surmonter la séparation perçue "du monde autour de nous" et "le monde dans nous."


Images

Collage and Gouache, signed and dated, 1989, 40 x 28,5 cm.