Land Mark


Allora & Calzadilla, Land Mark, Paris, Paris Musées, 2006, 63 pages.

image 531_001.jpg (0.4MB)












Quelques mots sur les auteurs

image JenniferAlloraeGuillermoCalzadilla_784x01.jpg (0.2MB)
Guillermo Calzadilla et Jennifer Allora


D’origine américaine et cubaine, les artistes Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla ont suivi une double formation artistique et scientifique. Ils travaillent ensemble depuis 20 ans. Jennifer Allora est née en 1974 à Philadelphie. Guillermo Calzadilla est né en 1971 à la Havane. Actuellement, ils vivent à New York et à Porto Rico.

Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla privilégient une approche scientifique et documentaire pour chacun de leurs projets. Ces recherches leur permettent ensuite de développer un travail emprunt d'un certain humour et de réalisme, et qui met en place des systèmes produisant des liens entre des espaces ou des concepts souvent éloignés les uns des autres et qui fonctionnent comme des plateformes de communication sociale.



Histoire

Vieques fut pendant longtemps une base d’essais militaires de l’US Navy (1940-2003), au détriment de ses habitants, petits pêcheurs pour la plupart. Ces derniers furent expulsés en 1961 avec le plan militaire « Dracula ». Les premiers résultats de cet « impérialisme militaire » furent la destruction de la population, de l'économie locale, du développement et de la culture.

En guise de contestation, des associations se montèrent afin de défendre la communauté de Vieques et d’organiser la résistance, tel que l'association des enfants de Vieques ou encore l'association des pêcheurs de Vieques. Le 6 février 1978, les petits pêcheurs de Vieques réussirent à saboter des exercices militaires navaux avec leurs petits navires de pêche. On les condamna pour désobéissance civile. L'escalade de la violence ira jusqu'à la mort du garde côte David Sanes, tué accidentellement par un missile de l'armée.

En 2003, l'armée déserte l'île de Vieques, laissant derrière elle une terre meurtrie et profondément polluée par les agents chimiques utilisés lors des entraînements, tel que l'arsenic, le plomb ou encore l'uranium. La Navy transforme l'île en une belle île touristique. Elle dissimule la haute contamination causée par des produits hautement toxiques et fait passer les habitants de l'île comme des squatters. Les zones contaminées sont transformées en réserves naturelles, et aucun plan de décontamination n'a encore été envisagé…
Voici l'histoire du « land mark » de Vieques, la « terre marquée » de l'île de Vieques, qui fut habitée, conquise, occupée, marquée depuis plus de deux millénaires par l'Homme.


Travaux de recherche

Allora et Calzadilla ont réalisés des photographies, installations ainsi que plusieurs petits films autour de l'étude de cas de Vieques, tel le film « under discussion », qui montre un habitant de l'île de Vieques navigant sur une table [de discussion] retournée et transformée en bateau de pêche. Cette scène permet d'appuyer la symbolique de la table de discussion, où logiquement, on s'assoit tous [l’US Navy et les villageois] autour d’une table pour se mettre d'accord.

image ALLORAC_19.jpg (0.2MB)
Under Discussion


https://www.youtube.com/watch?v=AZXn9zAE-_Y



Développement et avenir de l'île

Le futur développement de l'île est vivement pensé par les habitants, qui ne veulent pas voir émerger de grands hôtels touristiques sur leur île. Ils souhaitent exposer une partie de la zone de bombardements sous la forme d'une simulation de terrain en 3D (système SIG) tantôt utilisée par les militaires. Plusieurs œuvres sont créées. Elles sont en partie exposées à l'école d'arts plastiques de Porto Rico, ancien hôpital colonial espagnol du XVIIIe siècle.

Ce lieu, propice aux forums de discussions, ouvre le débat sur le sort de Vieques et du monde entier. On s'interroge sur les problématiques de l'hégémonie militaire mondiale, son impact sur l'espace. D'autres sujets comme l'éthique, les droits de l'homme, la violence et la justice sont aussi activement discutés. La représentation du territoire de Vieques peut offrir un terreau fertile pour imaginer, créer, développer, guérir.

image DSC01963.jpg (0.2MB)
Réappropriation du système SIG, habituellement utilisé par l'armée américaine