Li-Ping


http://camelia-anais.tumblr.com/post/71532239910/li-ping


Artiste interdisciplinaire né à Taiwan et travaillant à Paris de 1989 à 2012.
Elle étudie la philosophie a l’université de Taipei Changchi et obtient un Master en Éducation Théâtrale de Paris III Sorbonne Nouvelle (le thème de maître Beckett théâtre et Cage esthétique de la musique contemporaine). De 1999 à 2013 ses Art -actions sont appréciées par les différents festivals de poésie et d'art - Actions performances en France / Europe / Canada / Asie etc. … .
Rester actif pour différentes collaborations avec des musiciens expérimentaux, elle participe à de nombreux festivals de musique d'improvisation en France (Musiques Actions / Densités / Sonorités / Instants Chavirés ...), en Allemagne et en Italie du Sud de 1999 à 2013. Elle conçoit, crée ses projets en interaction avec le public, dans lesquels elle se met en scène en qualité d'Actante-Invitée-Observatrice. Elle fait partie du collectif Topo phonie (depuis 1998), mouvement expérimental de recherche.

Elle conçoit son projet d'art comme un processus d'échange avec le public ou avec les habitants, se concentrant sur leurs relations d’inter- dépendance et de leur survie dans l'environnement de l’existence ainsi que de leurs conditions. Son travail d'action de l'art sur le direct avec la perception du publique, consiste à la transformation de leur esprits et de leurs corps, pour faire ressortir ou signaler l’architecture intérieure de notre être en différentes échelles de ruptures / lacunes / modifications .
Lors d’une de ses performances dans la ville de Sète, elle a conçu son installation sur le seuil de l’invisible et de la question de l’incertitude d'être.
Face au Chaos, elle explore l’art du mouvement, de l’action à la performance, entourée d’objets du quotidien (plume, rocher, papier transparent). Ses installations/performances interrogent la rupture, l’écart, l’altérité de l’architecture du lieu. La pratique de Li-Ping Ting évolue à partir de mouvements de marches, qui regroupent diverses disciplines comme l'art action. Ses arts-actions sont en interaction directe avec l’audience.… Elle a procédé a une cérémonie qui ouvre la voie a la performance de la dialectique physique dont le publique faisait partie. Mais jamais ne créer d’action, elle nous a proposée une réponse ou un équilibre aux crises de la vie… L’utilisation de son invisible énergie pour le service d ’ « une nouvelle écriture » l’inscrit dans le monde, de par son art de révolte mais aussi par la manière dont elle casse le calme et sérénité par un chaos et un mouvement assourdissant… Elle accouche du silence pour pouvoir parler…
Réciteuse de Haïku et poétesse du chaos, elle chante les mots pour faire tomber les murs entre le désordre et l’ordre… « FREEDOM »…
Li-Ping est une performeuse de l’énigme, elle questionne les interrogations et ont reconnait une véritable performeuse de l’improvisation a sa capacité a nous faire entrer dans son rite, comme un rituel secret de passage vers un autres monde, un monde miroir ou bien fenêtre sur notre propre existence. Lorsqu’elle a utilisée la plume dans sa bouche et qu’elle c’est jetée a terre (se roulant, sautant, etc.) a Sète et qu’elle a touchée (physiquement) les spectateurs, elle c’est transformer en sorte de chaman et a créer une connexion avec l’âme du spectateur devenu dés lors objet de la performance, participant du rite étrange… C’est une artiste précise dans son art comme on peut le constater dans son œuvre « Price of freedom », elle a apprivoisée un rocher en le manipulant de façon violente, mais tout en le travaillant de façon invisible (symbolique dira t-ont). Elle a fait ressortir des pierres des mots qui nous ont connectés entre nous et qui ce sont imprimer dans la roche. Li-Ping utilise les mots avec force et justesse comme les éclats de ces roches. Sa force vient de la dangerosité de ses propos et de sa longue possession des forces invisibles mais perceptibles qui sont proche de la nuit et des ténèbres. Elle a fait éclater la lumière dans la nuit noire de nos êtres…