Li Wei



Li Wei est un artiste qui s'est libéré une fois pour toutes des lois de la gravitation. Ses photos qui se jouent de la pesanteur, sont un hymne à la liberté, mais au moyen de l'humour et du comique. C'est la liberté du corps, mais aussi celle de l'esprit. Ses images parlent de liberté dans un pays où la principale liberté est celle de consommer, mais pas de penser et surtout pas de s'exprimer. Elles sont un acte joyeux de rébellion dans un pays où le parti qui contrôle tout ne considère pas les performances comme de l'art. Ce qui ajoute au plaisir de regarder ses images, c'est que ses images sont obtenues avec un minimum de trucage, seulement du fil de fer et parfois un cadre en bois, que Li Wei efface ensuite. Tout le reste est vrai.

Li Wei

Li Wei

Sur cette photo, Li Wei est au volant de cette BMW qui survole les toits de Beijing, tandis que ses amis, qui se tiennent par la cheville, s'accrochent à ce symbole de réussite sociale et veulent, eux aussi, leur part, aussi minime soit elle, de l'argent et du luxe.

Li Wei

Cette image, qui fait partie d'une série de trois images, exprime la frustration des Chinoises avec les hommes. Li Wei lui-même est le malheureux homme qui va être projeté dans l'air par sa compagne clairement mécontente. La photo montre également que, pour l'artiste, les femmes sont le sexe fort.

Li Wei
Li Wei, suspendu au 29è étage d'une tour de la capitale chinoise, va-t-il prendre son envol ? L'image symbolise les désirs et les frustrations des millions de salariés dans les tours neuves de cette nouvelle Chine, qui aimeraient ouvrir la fenêtre et s'envoler. Pour la réaliser, Li Wei a du trouver des hommes assez fort pour le tenir, mais en Chine le genre Schwartenegger n'est pas évident à trouver. "Finalement, j'en ai trouvé quelques-uns et je suis encore là," s'amuse le photographe.

Li Wei

Le travail de Li Wei, qui se met en scène lui-même, mélange photographie et performance, et traduisent son scepticisme par rapport à l'évolution de la Chine, à la révolution urbaine en cours, au mépris des citoyens. Ses personnages en vol sont sa manière de dire qu'il refuse l'emprisonnement de la pensée par la ligne officielle et par l'impératif de s'enrichir, et aussi qu'il refuse, lui qui est né dans la province de Hubei, l'enfermement dans les villes inhumaines. L'art de Li Wei aurait sans doute réjouit les Surréalistes dont il est un cousin proche.

Voici un livre sur ses performances:
Auteur(s) : Wei Li
Editeur(s) : Thircuir
Collection : Photographie contemporaine chinoise
Nombre de pages : 96 pages
Date de parution : 18/11/2013

Avec l'ouverture du pays, un vent de liberté et d'optimisme souffle sur la Chine. Les performances spectaculaires de Li Wei, Suspendu dans le vide comme par magie, défient la gravité pour nous inviter à transcender les champs du possible, à repenser avec humour et légèreté le monde tel qu'on le connaît et à s'en extraire pour mieux le contempler.
Préface de Marine Cabos