Liu Bolin


Liu Bolin est un artiste photographe chinois né en 1973 dans la province de Shandong
D'abord sculpteur il devient diplômé des beaux Arts de Pékin (1995).
Sa génération est la première à émerger des ruines de la révolution culturelle et il prend conscience de la trop grande rapidité d'évolution de sa société.
Ses œuvres tendent à montrer son engagement contre les effets de la société chinoise qui succèdent à la révolution culturelle de Mao Tsé-Toung.
En effet, Liu Bolin veut montrer de par son œuvre combien l'individu ne s'identifie plus et se perd dans l'évolution et la transformation trop rapide de sa société. Celle-ci se transforme socialement et physiquement à une échelle qui n'est plus humaine.

A ses débuts, il s'installe dans le quartier d'artistes à Suo Jia Cun (banlieue de Pékin). Mais ce quartier est détruit sans préavis en 2005 par le gouvernement chinois en vue des travaux de préparation aux J.O. de 2008. Cet événement est déclencheur et pousse Liu à protester à sa façon. En faisant un cliché photographique de lui-même devant son atelier.
En effet, il veut protester silencieusement contre le fait qu'il est impuissant et que par cet acte de destruction on ne lui confère aucune valeur, ni à lui, ni aux autres artistes du quartier expropriés eux aussi.
Il fait donc une protestation "silencieuse" contre les pratiques de son pays.

Son cliché photographique est le premier d'une longue série. C'est une photographie numérique en couleur. De sculpteur il devient sculpture. Après tout il ne lui reste plus que son corps. Il est représenté debout, Devant les débris de son atelier, son corps est peint entièrement de la même façon que l'arrière plan de façon à ce qu'il "apparaisse " invisible. D'ailleurs ses surnoms seront par la suite "l'homme invisible" ou "le caméléon". Il garde les yeux fermés et se fond dans le décor, ne montre aucune émotion.
Dans ce cliché comme dans ceux qui suivront, le décor engloutit le personnage. Comme si ce dernier n'avait pas sa place dans cette société, comme si la société ne faisait pas cas de l'individu. Il devient transparent, il ne compte plus. Comme gommé du paysage. C'est la société de consommation qui prévaut.

L’œuvre de Liu Bolin relève de la performance artistique qui est un art éphémère, il n'est donc pas fait pour durer. Seules les traces photographiques, filmiques,...peuvent en laisser des traces.

Liu Bolin est un artiste remarquable, de part ses engagements, son imagination, ses performances techniques et physiques puisqu'il est capable de rester debout immobile de longues heures pendant qu'on le peint tout en donnant des directives.

Il vit à Beijing et est connu mondialement. Ses œuvres ont fait le tour du monde (Pékin, France, New York, Italie,...).
Outre ses sculptures, Il a notamment fait plusieurs séries photographiques telles que : la série "China Report" en 2007 ou encore la série "Hiding in New York" en 201. Il a largement dépassé la cinquantaine d'expositions dans le monde, personnelles et collectives confondues.


De part son attitude artistique il veut transmettre un message : « Chacun choisit sa propre voie et son mode de connexion vers le monde extérieur. J’ai décidé de me fondre dans l’environnement. Certains diront que je disparais dans le paysage ; je dirais pour ma part que c’est l’environnement qui s’empare de moi et je ne peux pas choisir d’être actif ou passif. »