Mel Chin

image mel_chin.jpg (26.1kB)

Mel Chin est né en 1951 à Houston de parents Chinois. Il a d’abord travaillé dans l’épicerie de sa famille avant de commencer à faire de l’art à un âge très précoce. Bien qu’il ait eu une formation classique, Chin, qui est à la fois analytique et poétique, se soustrait à une classification facile. L’alchimie, la botanique et écologie ne sont que certains domaines qui se croisent parmi tout son travail. Il trouve l’art dans des endroits inattendus du grand public: dans les maisons détruites, les décharges toxiques voir même dans la télévision populaire .Ses études portent sur comment l'art peut-il provoquer une plus grande conscience sociale et responsabilité. Anticonformiste et politiquement engagé, ses projets sont aussi contestés que l'idée que l'artiste est la force créatrice derrière son œuvre d'art. "La survie de mes propres idées peuvent ne pas être aussi importante que la condition je pourrais créer des idées et d'autres pour être réalisé», explique Chin, qui fait appel souvent à des quartiers entiers ou à des groupes d'étudiants dans des partenariats créatifs. Dans "KNOWMAD," Chin a travaillé avec des ingénieurs pour créer un jeu vidéo basé sur un tapis avec des motifs renvoyants à peuples nomades persecutés. Chin veut aussi «promouvoir des œuvres d'art» qui ont pour effet ultime de rajeunir les économies des quartiers du centre-ville. Dans "Revival Field," Chin a travaillé avec des scientifiques pour créer des jardins sculptés, des hyper-plantes qui peuvent attirer les métaux lourds provenant de zones contaminées situés sur les sites les plus pollués au monde. Chin a reçu un baccalauréat des arts de Peabody College à Nashville, Tennessee, en 1975, et des bourses du National Endowment for the Arts en 1988 et 1990. Il vit actuellement en Caroline du Nord.

Mel Chin, un artiste engagé


image mel_chin_2.jpg (19.2kB)

Mel Chin, militant de l’abolition de la distinction entre l'art et la vie, pour considérer une action écologique comme œuvre d'art. En 1990, dans son projet Revival Field, il décontamine un site pollué et revendique cette action comme œuvre d’art. Un carré de sol de dix-huit mètres de côté, contaminé au cadmium, est isolé par des barrières métalliques comme une surface de terrain isolé pour une expérience scientifique. Dans ce carré est découpé un cercle plus petit, lieu planté avec des plantes décontaminantes, cercle lui-même divisé en six zones comportant différentes espèces.


Le projet de loi Dollar Project Fundred



Au cours de l'année écoulée, le mot s'est répandu d'un projet national d'art unique qui rassemble l'expression individuelle des élèves dans un appel collectif à l'action. Le Fundred Dollar Bill projet invite les élèves de tous âges à participer à une œuvre d'art performance géant et une action collective de création pour soutenir la reconstruction de la Nouvelle-Orléans. Les oeuvres créées par les étudiants seront collectées par un camion spécial blindé et livrées à la Réserve fédérale et au Congrès à Washington DC, où ils vendent leur art.

image fundreds.jpg (0.1MB)





Mel Chin l’artiste activiste



«Safehouse» (2008), une sculpture de Mel Chin, est une demeure en vigueur située à la Nouvelle Orléans, et faites d'acier, de bois, et de peinture. C'est une partie de Chin Fundred Dollar projet. Son projet: stocker 6.000 billets de dollars fundred.

image


  • En 1990, le sculpteur Mel Chin commence avec Rufus L. Chaney un projet de désintoxication, par le biais de plantations spécifiques, sur un site gravement pollué par une concentration anormale de résidus de métaux lourds : (zinc (Zn) et cadmium (Cd)) à St Paul, Minnesota.

image


La phyto-remédiation:utilisation des plantes pour dépolluer le sol :
La concentration anormale [1] de résidus de "métaux lourds" comme le Chrome (Cr), le plomb (Pb), le nickel, le cadmium (Cd), le zinc (Zn), l’uranium (U), le mercure (chimie) (Hg) ou d’éléments traces comme l’arsenic (As) (métalloïde) etc… polluent le sol.