Natacha Lesueur


natachakadesnouilles sur la tete












Natacha Lesueur est née en 1971 à Cannes (France). Photographe, elle s'est imposée ces dernières années en France comme l'une des jeunes artistes les plus prometteuses par une œuvre riche, cohérente et personnelle.

Biographie

Née le 1er Août 1971, Natacha Lesueur vit et travaille à Nice et à Paris.
Elle fut lauréate de la Villa Médicis (séjour de novembre 2002 à septembre 2003).

Elle a poursuivit sa formation à l’École d’art de la Villa Arson de Nice et en a été diplômé en 1994. Cette artiste traite généralement la surface du corps au moyen d’ingrédients culinaires.

A peine sortie de l'école d'art de la villa Arson, à Nice, Natacha Lesueur entreprend une série de travaux singulière, au coeur desquels elle place le corps humain et en fait la surface d'inscriptions éphémères, d'empreintes temporaires qu'elle immortalise par le support photographique. Depuis 1994, elle présente ainsi des mises en scène déroutantes de personnages anonymes, au visage masqué, portant à même la peau les accessoires hétéroclites qui habituellement agrémentent les vêtements : traces de boutons, de dentelles, de rubans, etc. Outre ces scarifications feintes, Natacha Lesueur fait également appel à une thématique culinaire ; mais ses recettes s'appliquent davantage à l'ornementation de ses modèles qu'aux papilles gustatives! Concombres, tomates ou même morceaux de viande deviennent ainsi un instrument de prédilection dans la manipulation et la transformation corporelles. Porteurs d'ironie, ils permettent aussi à Natacha Lesueur de détourner les codes sociaux qui régissent aujourd'hui notre rapport à un physique standardisé, soumis aux diktats des cosmétiques et de prétendues règles de beauté. Au fil de ses nombreuses expositions, de 'Il faut toujours plaire!' au MAMCO de Genève (2001) à 'Moins ne serait pas assez!' à Nîmes (2008), elle continue de subvertir les valeurs traditionnellement imposées au corps humain dans la société contemporaine.






Son travail, son style


1. Le corps

Natacha Lesueur travaille dans un premier temps sur le corps, avec une idée du corps meurtri, fragmenté et parcellisé, accentué par le cadrage photographique, adouci par une esthétique positive, neutre, voire conviviale, inspirée de l'esthétique publicitaire contemporaine dont le dispositif tout entier constitue également une critique ironique. Avec l'idée du corps comme une surface d'inscription des différents effets de pouvoir, l'artiste reprend à son compte, en quelque sorte, l'un des paradigmes artistiques du début des années quatre vingt-dix. Mais la manière précise, froide et anti-expressionniste avec laquelle elle aborde cette problématique, constitue également une critique du caractère moralisateur ou idéologique du «retour» de l'art corporel au début de la dernière décennie.


2. La nourriture

Le deuxième thème de l'artiste est la nourriture, plus précisément l'idée de la sculpture éphémère, biologique, «voire naturelle», associée au corps humain. Avec cette description, on pourrait penser à un art anecdotique, voir naïf. Des sujets comme «la nourriture dans l'art» ou la sculpture éphémère/biodégradable» donnent généralement lieu à des travaux peu réfléchis, restant souvent au premier degré d'une relation romantique à l'être et à la nature. Chez Natacha Lesueur, on se trouve à l'opposé de ce phénomène. Son utilisation d'aliments et de diverses substances issus du domaine culinaire est hautement réfléchie. Elle agit comme contre-point envers la thématique du corps humain. Les sculptures portatives composées de nourriture agissent chez Natacha Lesueur comme une série de propositions légères sur des possibles sculptures «à degré zéro», libérées du poids historique et tradidionnaliste de la sculpture. Il s'agit à la fois d'une réflexion sur les modes de vie contemporains et d'un jeu d'humour particulièrement cruel et dévastateur envers les poncifs de la culture contemporaine, post moderne ou appropriationiste. La nourriture apparaît, chez l'artiste, comme un élément inattendu destructeur d'illusions.


3. La photographie

Le troisième élément traite de la photographie, ou plus précisément de plusieurs changements récents dans le statut de l'image photographique. Comme chez Rudolf Schwarzkogler ou Cindy Sherman, la photographie opère ici en mise à distance de la transformation corporelle qu'elle représente, par rapport au danger expressionniste de l'art corporel. Les images de Natachaa Lesueur sont particulièrement précises, fabriquées par l'artiste même dans son atelier, mais avec des conditions techniques quasi professionnelles (chambre, négatif à grand format, impression à haute qualité). D'une manière délibérée, Natacha Lesueur supprime de ses images tout ce qui pourrait rappeler l'histoire de la photographie et son esthétique bien codée, au profit d'une image neutre, presque a-culturelle, qui est celle des médias et de la publicité contemporaine. En associant un corps humain à la fois parcellisé, cosmétique et séduisant, aux substances alimentaires et à l'idée d'une sculpture expressive, ainsi qu'à une médiation anti-personnelle véhiculée par la publicité, Natacha Lesueur crée un dispositif multiple, contradictoire, bourré de pièges, qui tente vers la mise en abîme des illusions corporelles et psychologique du monde contemporain.


guirlande



4. Ses œuvres

Un aperçu de son travail est disponible sur son site officiel :

- œuvres de 2004 à 2005 : http://www.natachalesueur.com/2005index.php

- œuvres de 1993 à 2004 : http://www.natachalesueur.com/index2.php


Ses expositions

Actuellement

*Sans Titre, 1999/2000, exposition ''Les Archipels réinventés'', Centre Pompidou, Paris (14 octobre 2009 - 11 janvier 2010)

L'exposition 'Les Archipels réinventés' présente, pour la première fois, l'ensemble des oeuvres récompensées par le prix Fondation d'entreprise Ricard, qui fête cette année son 10e anniversaire.

Voir la vidéo de présentation de l'exposition ici [http://www.centrepompidou.fr/videos/2009/20091015-archipels/index.html]

Tous les jours sauf le mardi, de 11h à 21h - Galerie du musée niveau 4, centre Pompidou, place Georges Pompidou, 75004 Paris


EXPOSITIONS PERSONNELLES


2004
*Uomo, CAN, Neuchâtel, Suisse.

2003
*Galerie Charlotte Moser, Genève, Suisse.
*Sei, Villa Medicis, Rome, Italie.
*Galerie Française, Rome, Italie.

2002
*Galerie Praz Delavallade, Paris, France.
*Opticalifragilistic commissaires : T. Davila et R. Klein, Aldrich Museum of contemporary art, Ridgefield, USA. (cat)

2001
*Il faut toujours plaire, commissaire: C. Bernard, M.A.M.C.O, Geneve, Suisse. (cat)
*Galerie Clara Maria Sels, Dusseldorf, Allemagne.

2000
*Galerie Soardi, Nice, France.
*Natacha Lesueur et Bruno Pelassy, Le Hall, Ecole des beaux arts de Lyon. France.
*Natacha Lesueur & Bruno Pelassy, F.I.A.C 2000, Galerie Krinzinger, Paris, France
*Galerie Praz Delavallade, Parie, France.

1999
*Galerie Clara Selz, Dusseldorf, Allemagne.
*Galerie Krinzinger, Vienne, Autriche
*Ancien Collège des Jésuites, commissaire: G. Jassaud, Reims..
*Museum fûr photographie, Braunnschweig, Allemagne.

1998
*Galerie Krinzinger, Fôrderprogramm Art Cologne, Allemagne.
*Galerie Fotohof, Salzburg, Autriche.
*Galerie Soardi, Nice, France.
*Galerie Françoise knabe, Francfort, Allemagne.

1997
*Galerie du Triangle, commissaire: X. Boussiron, Bordeaux, France.
*Galerie M.D.J, commissaire: J.P.Huguet, Neuchâtel, Suisse.

1996
*Galerie Evelyne Canus, La Colle sur Loup, France.
*Galerie des Cyprès, Villa Arson, Nice, France. (cat)
*Galerie Manu Timoneda, Aix en Provence, France.


EXPOSITIONS COLLECTIVES

2003
*Photo-sculptures(2) gestes poses attitudes, Limoges, Frac Limousin, France
*Défilé d’art, Paris, Galerie Lafayette, France.
*L’Art d’être au monde à Melle, Romanes, Festival Internationale d’art contemporain, Deux-Sèvres, France.
*Fable de l’identité, commissaire: R. Durand, Centre national de la photographie, Paris, France.
*Les 20 ans des Frac, Tresors Publics Entrepôts SNCF, Arles, France.
*Moi je(ux), Epace Peiresc, Toulon, France.
*La Fabrication du réel 1980-2000, maison Européenne de la photographie, Maison Hongroise de la Photographie, Budapest, Hongrie.
*Dédicaces, Saint Martin de Crau, Centre de DC, France.

2002
*Voilà la France, commissaire: Andréa Busto, Centre Experimental Pour les Arts Contemporains, Carraglio, Italie
*C'est pas joli joli, Turin, Institut culturel français, Italie
*Self/in material conscience, Fondation Sandretto (Guarone), Italie.
*Photobiennale 2002, 4ème mois international de la photographie à Moscou, Maison de la photographie, Moscou, Russie.
*"Rapprochement" entre l'art et la mode, Espace Paul Ricard Galerie Papillon-Fiat, Paris.
*The Armory Show 2002, galerie Praz Delavallade, New York, U.S.A.
*Less Ordinary, commissaire : Sungwon Kim, Artsonje Center, Seoul, Korea.
*Voilà la France, commissaire : Andréa Busto, Centre Experimental Pour les Arts Contemporains, Carraglio, Italie.
*Passages, Galerie il Prisma, Cunéo, Italie.
*Fridge, commissaire : Laurence Hazout-Dreyfus, galerie Fraiche attitude, Paris, France.
*Closing Party, Palazzo delle Esposizioni, Rome, Italie.

2001
*Human Factor, galerie Ulimited,Athènes, Grece.
*Léger différé, CRAC, Sète, France.
*Métamorphoses, Espace Culturel rural, Guillestre, France.
*Effervescence, galerie G. -P. & N. Vallois, Paris, France.
*The Armory Show 2001, gallerie Praz Delavallade, New York, U.S.A.
*Vitrine d’artiste, commissaire : O. Saillard, Le Bon Marché, Paris, France.
*Virtuel-Réel, Espace de l’art concret, Mouans Sartoux, France.
*Le corps, posture et imposture, Mediathèques intercommunales de Miramar, Istres, Fos sur Mer, France.
*Interférence, commissaire : M-J Jean, VOX, Metro Berry-UQUAM, Montréal,Canada.
*Réjouissez-vous, avec B. Pelassy, commissaire: S.Froux, Le Parvis, Tarbes, France.
*Ambiance magasin, Centre d'art contemporain de Meymac, France.

2000
*la Station, commissaire : la Station, E.L.A.C, Lausanne, France.
*Main basse, commissaire :la Station, M.A.M.A.C, Nice, France.
*Prodige, commissaire Robert Fleck, espace Paul Ricard, Paris, France.
*cross female-metaphors of the female in the art of the 90s, Künstlerhaus Bethanien, Berlin, Allemagne.(cat)
*Garde-Robe , Faux mouvement, Metz France.
*Corps et attitudes, commissaire Café-Crème, ancienne chapelle du Rham, Luxemboug-cents, Luxemboug.
*Les dames de la cote, commissaire la Station, galerie C.art, Dornbirn, Autriche.
*Juste au corps, la criée, Rennes, France
*Narcisse blessé, Passage de Retz, curator : J-M Ribettes, Paris, France.(cat)
*16° Lifting, C/o Voulleminot, Paris, France.
*Uomini con baffi in Napoli, Fondation Morra, Napoli, Italia
*Sous l'écran pur de la peinture la mémoire joute son théatre d'ombre, Centre d'art contemporain de Meymac, France.
*Big Torino, commissaire Robert Fleck, Turin, Italie.(cat)
*Paysage dans l'assiette, Soirée Nomade food lab, Fondation Cartier, Paris, France.
*Au centre l'artiste, centre Pasquard, Bien, Suisse.
*à table !, Villa du parc, Annemasse, France.
*Humour et dérision, commissaire Gilles Fuchs, galerie Franck, Paris, France.(cat)

1999
*Les coups, Frac Bourgogne, Dijon, France.
*Christian Robert Tissot, Natacha Lesueur, Galerie M.D.J, Neuchâtel, Suisse.
*A girl like you, Galerie Praz Dellavalade, Paris , France.
*Officina de Europa, commissaire: R. Barrili, Imola, Italie.(cat)
*The anagrammatical body, commissaire Peter Weibel, kunsthaus Mürzzuschlag, Autriche. (cat)?
*Le siècle du corps:Photographie 1900-2000, culturgest, Lisbonne, Portugal.
*Lascaux 2, commissaires J. Joy, P. Devautour, villa Arson, Nice, France.
*Drive in, commissaire la Station, parking de l'hopital de l'archet 2, Nice, France.
*Desir, Art Process, commissaire E. Mezan, Paris, France
*Extra et Ordinaire, commissaire C. Macel, Le printemps de Cahors, Cahors, France.(cat)
*Clin doeil, commissaire: S. Schashl, Galerie Fotohof, Salzburg, Autriche.
*Unheimlich, commissaire: U. Stahel, Fotomuseum, Wintherthur, Suisse.(cat)
*Vanitas,oeuvres éphémères, Institut Culturelle francais de Rotterdam, Pays-bas.

1998
*F comme Photographie, commissaire: M. Ritter, Fri-Art, Friburg, Suisse.
*Dolce Vista, commissaire: la Station, La Salara, Bologne, Italie.
*Bruits secrets, commissaire: O. Reneau et C.Sarraeiva, C.C.C, Tours, France.
*Paul Ritter; In . Site kunstraum Kreuzlingen, Suisse.
*Lifestyle, Kunsthaus Bregenz, Autriche.
*Photography as concept, commissaire: R. Wiehager, internationale Foto Triennale, Esslingen, Allemagne.(cat)
*EX- hibition# 4, Galerie Xavier Laboulbenne, New York, U.S.A.
*Arcus 3, commissaire: la Station, früher Philips/Tekade, Nûnberg, Allemagne. (cat)
*Et stock, F.R.A.C Bourgogne, Dijon, France.
*Phänomen des Flüchtigen, Kultur raum spitalskirche, Lienz, Autriche. (cat)
*Bonne Année, Galerie Air de Paris, Paris.

1997
*fasten seatbelt, Galerie Krinzinger, Vienne, Autriche.
*Take off, Galerie Krinzinger, Bregenz, Autriche.
*From One Point To Another commissaires N. Goudinoux, A. Huber, R. Fleck, Atelier Soardi, Nice.
*Des histoires en formes, Le Magasin, CNAC de Grenoble, France. (cat)
*Vraiment Feminisme et Art, commissaire L. Cottingham, Le Magasin, CNAC de Grenoble, France. (cat)

1996
*Pomme Z, Galerie Artco, Ajaccio, France.
*L'art du plastique, commissaire R. Fleck, énsb-a, Paris, France.
*Absolutely Fabulous, Galerie Sintitulo, Nice, France.
*118M2, Galerie Manu Timoneda, Aix en provence, France.
*Frühwirth, Lesueur, Luche, Lulic, Ritter, Serralongue, Steiner, Stockburger, cur : Axel Huber, Heiligenkreuzerhof, Vienne (cat)
*Übungspalast, chez U.fuchs et L.Tirala, Innsbruck, Autriche.
*49F90, commissaires M. Matray et V. Justin, Galerie la caisse, Nice, France.
*Le titre est dans la valise, Galerie Sanguine, Paris, France.
*My own private riviera, Galerie Sintitulo, Nice, France.

1995
*Intervention, club du Capitaine Pip, Espace Jules Verne, Bretigny-sur-Orge, France.
*Intervention avec J.L Verna, Nice fine Arts, Nice, France.
*&, Galerie Valentin, Paris, France.
*Nice by night III, un parcours nocturne dans plusieurs appartements niçois.
*Spicy cuisine, avec B. Dellsperger, projection vidéo, E.L.A.C, Lyon, France.

1994
*P.S.S.S.S..., commissaire N. Dolla, Galerie Evelyne Canus, La Colle sur Loup, France.
*Spicy cuisine, Vidéogrammes, vidéochroniques, Marseille, France.
*Nice by night II.
*Nice by night.

Sources
Site officiel de l'artiste[http://www.natachalesueur.com/]

Autres sources :
*"Natacha Lesueur, à table!", Robert Fleck, 2000, www.lostinwonderland.fr
*"Natacha Lesueur", cycle Vivement 2002 !, quatrième épisode, www.mamco.ch
*"Natacha LESUEUR", Charlotte Moser, 2007, www.galeriemoser.ch

Bibliographie

*Natacha Lesueur, Mireille Sartore, Cote magazine, Juin 2003, n°118.
*Natacha Lesueur, Fabienne Denoual, Figures de l’art n°7, novembre 2003.
*Natacha Lesueur, Richard Klein in plaquette Aldrich Museum, Ridgfield, USA, Janvier 2002
*Natacha Lesueur, faiblesse pour la chair, Marie Bailhache, D.S, mai 2001
*Natacha Lesueur, l’objectif à fleur de peau, Anne Kerner, decembre 2000
*Natacha Lesueur lard ou cochon ?, Sophie Braganti, Verso n°20, octobre 2000Natacha Lesueur, Catherine Millet, in ART press, juillet-aout 2000
*Natacha Lesueur, Emmanuel Latreille, in Cat. eouvres collection frac Bourgogne, juin 2000.
*L'écriture et les corps mis a nu, Harry Bellet, in le Monde,dimanche 28 mai 2000.