Nature, Art, Paysage


  • Nature art paysage

Nature, Art, Paysage est un ouvrage de Gilles A. Tiberghien publié en 2001.

« Notre faculté de percevoir la qualité dans la nature commence, comme en art, par le plaisir des yeux. Elle s'étend ensuite, suivant différentes étapes du beau, jusqu'à des valeurs non encore captées par le langage. » Aldo Leopold

C'est ainsi que commence l'ouvrage de Gilles A. Tiberghien qui nous présente une analyse du lien entre Nature, Art et Paysage. Ce critique revient sur la relation que ces trois termes entretiennent. Il nous explique ainsi que la nature peut devenir art (en intégrant les musées) et que l'art peut devenir nature (en intégrant un cadre naturel). Il aborde ainsi des notions comme le Land Art, l'écologie du paysage, l'Art anglais. Et nous explique les œuvres de Robert Smithson, le pittoresque ou encore les cabanes. Depuis longtemps, l’auteur traque les relations que l’art entretient avec la nature.  Dans cet essai d’esthétique et d’histoire de l’art, Gilles A. Tiberghien poursuit sa réflexion menée précédemment sur le Land Art et l’élargit aux pratiques contemporaines d’artistes dans la nature.


GILLES-A TIBERGHIEN
Philosophe et essayiste, Gilles A. Tiberghien enseigne l'esthétique à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il enseigne également à l'école nationale supérieure du paysage de Versailles et à l'institut d'architecture de Genève. Il est l'auteur, entre autres, de Land Art, Carré, 1993 [édition revue et augmentée, automne 2011] ; Land Art Travelling, ERBA, 1996 ; Nature, art, paysage, Actes-Sud / ENSP, 2001 ; Notes sur la nature, la cabane et quelques autres choses, Le Félin, 2005 ; La Nature dans l'art sous le regard de la photographie, Paysages et jardins divers, Mix, 2008 ; Biodiversité, art et paysage, Bayard, 2009.

« Regarder un paysage, observer, …, » Gilles-A Tiberghien

"La question de la nature passe aujourd’hui largement par celle du paysage : ce dernier a en effet pris dans le débat social et culturel contemporain une place centrale. Il convenait dès lors de reconsidérer cette question tant à l’aune des pratiques artistiques de notre temps que dans le contexte plus large où ces pratiques ont lieu, en ouvrant des perspectives éthiques sur les rapports de notre société à son environnement.
Parler de paysage aujourd’hui, c’est convoquer perceptions individuelles et représentations collectives, nature et société, regard esthétique et maîtrise du territoire, psychologie et politique. Chacun et tous, nous faisons et défaisons les paysages, de façon anarchique la plupart du temps, concertée plus rarement.
Ce livre est en même temps un essai d’esthétique, de critique et d’histoire de l’art. Il analyse les articulations entre discours et pratiques artistiques contemporaines dans la nature depuis le Land Art, entre projets et transformations paysagères, et s’interroge sur la façon dont ces différentes attitudes nous concernent et nous rendent plus conscients à la fois de notre appartenance et de notre singulière étrangeté au monde."