Patricia Dallio


image 788c51104b6a0b161efab42ab82.jpg (0.1MB)

1) Biographie :


Patricia Dallio est née en 1958 à Chaumont. Elle grandit dans le garage de son père où la ferraille bruyante, a attisé sa curiosité pour les bruits. Dès le début le fait qu’un acte engendre un bruit, que le son soit le fruit d’une conséquence et que cette conséquence ait des conséquences émotionnel sur notre sensibilité l’a intéressé. Elle explique : « J’écoutais ces hommes plongeant tout entiers sous les capots des automobiles de l’époque où tout était affaire de son et d’écoute, où les diagnostiques des défaillances techniques provenaient d’observations méticuleuses faites à l’oreille et où le succès de la réparation était d’abord audible avant d’être tangible. C’était fascinant. » Dès l’enfance Patricia Dallio avait une écoute moderne et propre aux arts sonores contemporains.
S’intéressant à la musique, elle commença par l'apprentissage du piano. Petit à petit elle s'affranchit des frontières stylistiques pour vivre des expériences musicales diverses allant du jazz au rock à la musique expérimentale et contemporaine. Sans le savoir, Patricia Dallio avait déjà une approche stylistique moderne.
Elle intègre à 20 ans, en 1979 le groupe Art Zoyd, avec lequel elle jouera pendant 30 ans. Ce groupe à la reconnaissance mondiale, mêle free jazz, rock progressif et avant-garde électronique.
Dont cette petite vidéo peut vous donner un avant-goût : https://www.youtube.com/watch?v=6I4w_Plz_1g
En 2009 elle s’émancipe du groupe et fonde l’association  CieSoundtrack pour laquelle elle se consacre dorénavant entièrement.
Patricia Dallio est donc poussée par son écoute particulière, mais aussi par le biais des rencontres, elle dit elle-même : « Je me nourris de l’échange, de la différence, j’aime cette confrontation à un autre qui vous donne à la fois son interprétation de ce que vous êtes, et un éclairage sur ce que vous pourriez être. » C’est donc à partir de ces rencontres, des projets élaborés avec eux, et après s’être imprégnée des travaux de chacun, des thématiques du projet commun, des personnages et des images proposées, qu’elle va créer une composition musicale inspiré par les collaborateurs. Elle continue : « Je construis alors un univers sonore sur mesure dans une approche résolument émotionnelle, à l’écoute méticuleuse de toutes les perceptions découvertes. La musique devient une perspective et un angle de vue du sujet nourris par mon imaginaire. »

2) Son instrument :


image 309555.jpg (0.2MB)
image 1375454123.jpg (0.1MB)








image dallio.jpg (59.7kB)
Sa musique est crée à partir d’une installation instrumentale, une sorte de lutherie moderne, L’Olitherpe, qu’elle a conceptualisée elle même. L'instrument est composé de nombreux éléments rassemblés et connectés à un ordinateur.
Olivier Charlet est l'inventeur et le constructeur de toutes les parties qui composent la lutherie et Carl Faia le développeur des programmations et communications entre toutes les interfaces. Elle en a imaginé l'ergonomie pour une utilisation la plus musicale et la plus sensible possible afin que le geste musical soit au cœur de l'instrument.
En effet Patricia Dallio regrettait qu’avec la musique électronique il n’y avait pas de gestes qui constituait un spectacle comme avec des instruments acoustique. D’ailleurs elle n’est pas la seule à avoir contré ce manque de dynamisme, elle site elle-même sur son site Françis Faber, Hervé Birolini, Mathieu Chamagne, Atau Tanaka, Serge De Laubier…
Voici une petite vidéo qui pourra vous donner une idée de la manière dont Patricia Dallio gère son instrument et le partage de la scène. Cette vidéo pourra même, peut-être vous donner envie de voir l’un des spectacles en tourné : « Le mystère des Oréades » :
http://patriciadallio.com/posts/view/27/reseau-professionnel

3) Exemple : Projet Extra Ball mis au point en 2012 :


Extra Ball est une expérience visuelle et sonore où un flipper devient la plateforme d'une expérience visuelle, sonore et sensorielle qui englobe le joueur et les spectateurs. Tour à tour, un spectateur vient lancer la boule. Chaque jeu génère une nouvelle expérience. Le flipper est entouré d’écran sur lesquels des images sont projetés et des sons générés, de manière aléatoire en fonction du parcours de la bale. Le flipper garde sa structure d'origine mais il ne ressemble plus à un flipper habituel car tous les codes graphiques sont modifiés.
Ce projet fût réalisé par Patrcia Dallio et la  CieSoundtrack en collaboration avec l’artiste plasticien Antoine Schmitt. Ce dont vous pouvez vous donner une idée à travers cette interview des artistes : https://youtu.be/ND7CerFTRqI?list=UU-n77D7Ws8PWHd678GSWnkQ

4) Quelques projets réalisés :

Spectacles disponibles cette année (2015) avec la  CieSoundtrack :

- LE MYSTERE DES OREADES
- STABAT MATER FURIOSA
- DANS LA NUIT LA PLUS CLAIRE JAMAIS RÊVÉE
- MICRO-CONCERTS
- PAT FEUILLETEE
- DUO D'IMPROVISATION
- TIME SLIP TRIO

Discographie :

- Pat’ Feuilletée
- Dans la nuit la plus claire jamais rêvée (Novembre 2011)
- L'encre des voix secrètes (Avril 2003)
- Barbe Bleue (Mai 1997)
- D'où vient l'eau des puits ? (Mai 1996)
- La ronce n'est pas le pire (Mars 1994)
- Procession (Janvier 1993)
- Que personne ne bouge … (Décembre 1992)
- Champs de mars (Octobre 1992)



Sources : http://www.patriciadallio.com/ & http://www.ciesoundtrack.com/


Compte rendu de Zoé Dumontet