• PHILIP GLASS


image GlassFeature.png (66.8kB)



BIOGRAPHIE

  • Philip Glass est né le 31 janvier 1937 à Baltimore (États-Unis) . Il est à la fois musicien et compositeur de musique
contemporaine et est considéré comme l'un des compositeurs les plus influent de la fin du XXe siècle. Il est effectivement
perçu comme étant l'une des figures les plus importantes du mouvement expérimentale des années 1960, le courant minimaliste.

Son amour pour la musique commence très tôt. Il étudie la flute au conservatoire de musique de Peabody et étudie
à la Juilliard School de New York. Il fera du piano son instrument de prédilection. Son père possédant un magasin de
disques, Philip Glass accumulait une collection regroupant la plupart des invendus. Elle était essentiellement constituée
d'artistes tels que Bartók, Schoenberg ou encore Chostakovitch.

On pouvait y retrouver des compositeurs de musiques classiques d'Europe comme Beethoven, Schubert et Bach.
Ces perles de la musique sont souvent cités dans ses interviews en tant que grande influence. Mais la personne qui
l'influencera d'autant plus et qui lui permettra de trouver son style est Ravi Shankar. Il s'inspirera de son processus
graduels, additifs et répétitifs, typiques de la musique indienne.

Je vous invite à regarder ce documentaire pour plus de détails : https://www.youtube.com/watch?v=1qu6HqgiRz0




GLASS ET LA MUSIQUE MINIMALISTE

image glass.jpg (0.1MB)
Exemple d'une partition de Philip Glass

  • La musique minimaliste, représente une partie importante de la musique classique aux États-Unis. En France, le courant est fréquemment appelé musique répétitive. D'ailleurs Philip Glass rejette le terme « minimaliste», qualifiant sa musique plutôt de « musique à structures répétitives » et désigne donc plus spécifiquement l'ensemble des œuvres utilisant la répétition comme technique de composition.

Ces compositions vont au-delà d'un simple retour à la tonalité (ton appartenant au mode majeur ou mineur, langage/système musical dominant dans la musique classique européenne). Le courant est surtout caractérisé par l'utilisation d'une pulsation régulière qui est un accent intervenant de manière cyclique au début de chaque temps et la répétition de courts motifs évoluant lentement. Il ne s'agit pas uniquement d'un mouvement allant à « l'encontre » du sérialisme, également appelé musique sérielle qui est un principe de construction fondé sur une succession rigoureuse préétablie et invariable de sons appelés sérié, alors dominante en Europe.


La musique minimaliste marque l'apparition, la création d'une musique américaine nouvelle, écartée de ses attaches européennes. Les compositeurs minimalistes accordent une grande importance à l'émotion musicale, au lieu de la démarche purement intellectuelle de la musique sérielle, ou l'approche davantage conceptuelle de la musique expérimentale telle que la pratique John Cage.

L'ensemble des œuvres classées en tant que musique minimaliste ne comportent pas une unité de style et n'ont pas des caractéristiques musicales tout à fait identiques. Cependant même si le fait d'établir une classification peut être parfois réducteur, on accorde tout de même que l'esthétique de la musique minimaliste est fondée sur trois caractéristiques:

- une pulsation régulière
- la répétition de phrases, figures ou cellules musicales avec ou sans petites variations graduelles
- et, un retour à une harmonie « consonante » qui s'oppose aux harmonies dissonante que l'on trouve par exemple dans la musique sérielle.
Il s'agit de combinaisons de sons, tels un accord ou un intervalle perçu comme étant agréable à l'oreille.


SES OEUVRES MINIMALISTES


Glassworks :  Il s'agit d'un ensemble de six pièces composé en 1981 pour deux flûtes, deux saxophones sopranos, deux saxophones ténors, deux cors, piano/synthétiseur, altos, violoncelles.
https://www.youtube.com/watch?v=6Stu7h7Qup8

image philip_glass.jpg (47.5kB)
Pochette de l'album Musique in Twelve Parts
Music in Twelve Parts composée entre 1971 et 1974 pour un ensemble concerto et voix. Cette composition est devenue une œuvre essentielle de la  musique minimaliste, structuré en 12 voix constituant les Parts.

Music with Changing Parts composé en 1970 est une composition construite sous la forme d'une partition ouverte, ce qui permettait certaines libertés d'interprétation, aussi bien dans la distribution des instruments que dans la durée. Elle est composée de courts modules, destinés à être répétés régulièrement, jusqu'à ce que Glass indique, d'un hochement de tête, le passage au module suivant.

Music in Fiths a été composée en 1969 il s'agit d'une pièce exclusivement répétitive basée sur l'exécution d'une cellule musicale unique de huit notes.


▲Nota Bene▲
L’œuvre de Philip Glass est immense et touche à plusieurs univers. Outre sa période minimaliste, il aura également fait de nombreux opéras et concertos, mais il est également connu pour avoir composé quantité de musiques de films, et travaillé avec de grands noms du cinéma tels que Woody Allen ou encore Martin Scorsese.


SES MUSIQUES DE FILMS
  • Philip Glass est donc connu pour avoir composé pour de nombreux films dont :

• The Truman Show :


• The Hours, qui lui vaut une seconde nomination aux Oscars et une victoire aux BAFTA Awards. :


Quentin Dupieux, pour son film Réalité, avec Alain Chabat, lui empruntera sa composition minimaliste Music with Changing Part.

SOURCES
http://www.philipglass.com/
http://www.francemusique.fr/personne/philip-glass-0
http://brahms.ircam.fr/philip-glass
https://fr.wikipedia.org/wiki/Philip_Glass#Musiques_de_film
http://neospheres.free.fr/minimal/glass.htm