Philippe Manoury




Philippe Manoury est un artiste compositeur français né à Tulle en Corrèze le 19 Juin 1952.

Biographie

Il est initié à la musique dès l'âge de neuf ans, il compose très tôt en auto-didacte. Formé à l'Ecole Normale de Musique de Paris, il étudie le piano avec Pierre Sancan, l’harmonie et le contrepoint.
Au début des années 1970 Gérard Condé l'invite à composer et le présente à Max Deutsch. Par la suite, il étudiera la composition au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris auprès de Michel Philippot, Ivo Malec] et Claude Ballif.
En 1975 il étudie la composition musicale assistée par ordinateur avec Pierre Barbaud.
De 1978 à 1981, il donne des cours et conférences dans différentes universités du Brésil (Sao Paulo, Brasilia, Rio de Janeiro, Salvador).

Depuis son retour en France en 1981 il œuvre comme chercheur, compositeur et professeur pour l'IRCAM] où avec Miller Puckette (Mathématicien) il effectue des recherches sur l'interaction entre instruments acoustiques et les nouvelles technologies liées à l'informatique musicale.
Entre 1983 et 1987, il est responsable de la pédagogie à l'Ensemble intercontemporain.
De 1987 à 1997 Philippe Manoury enseigne la composition et la musique électronique au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon.
De 1995 à 2001, il compose pour l’Orchestre de Paris.
De 1998 à 2000, il conduit l’Académie Européenne de Musique du Festival d’Aix-en-Provence.
De 2001 à 2003, il compose à la Scène nationale d’Orléans.

Depuis l’automne 2004, il est enseignant à l’Université de Californie de San Diego.
Son quatrième opéra, La nuit de Gutenberg est prévu pour septembre 2011 à Strasbourg.
Il prépare également un concerto pour piano et orchestre pour l'Orchestre de Paris prévu en 2012.

Œuvre et Références


Ultérieur à l'émergence du sérialisme, les compositions de Manoury sont des œuvres mixtes électroacoustiques, la rencontre de la musique classique et de la musique électronique. Elles sont le reflet de son parcours et de ses rencontres (comme Miller Puckette avec qui il dispense aujourd'hui des cours et des séminaires).

Influences
Ses références principales sont Karlheinz Stockhausen (dont il rédige la fiche IRCAM), Pierre Boulez et Iannis Xenakis. D'après Alain Poirier, Manoury tire de Stockhausen le parcours temporel de l’œuvre, de Pierre Boulez le devenir du matériau et de Iannis Xenakis la gestion des masses sonores.

Il est important de noter que le Spectralisme (Xenakis) et le Sérialisme (Pierre Boulez) ont une influence considérable dans l'œuvre de Manoury.

Œuvre
Pour Manoury, l'acte de composition consiste à harmoniser le matériel musical et la perception. L'interprétation étant un élément essentiel selon lui, Véronique Brindeau décrira à ce sujet "L'enjeu étant tout simplement que l'interprétation puisse faire partie de la composition [...]. La musique qu'il compose, comme les textes d'un auteur de théâtre sont faits pour cette mise en jeu. Ils peuvent être très précis, mais ils sont conçus pour être interprétés, pour passer par l'imaginaire de quelqu'un d'autre." Il considère dans ses compositions qu'un musicien interprète un morceau en fonction du son qui lui revient de son instrument.

Bien que Philippe Manoury prend ses distances sur les débats relatifs à la musique sérielle. Son travail sur la perception suggère l'idée, que l’héritage sériel tient d'avantage dans la pré-composition, l'exploitation d'un matériau, plutôt que dans le choix de celui ci.

Ses compositions sont cycliques, chaque matériau y apparait progressivement en s'harmonisant et en se nourrissant du précédent.

Discographie
  •  Petit Aleph, chez Adda (1988)
  •  Quatuor à cordes, chez M.F.A./Harmonia Mundi
  •  Le Livre des claviers, chez Philips Classic
  •  Jupiter et La partition du Ciel et de l'Enfer, chez M.F.A./Adès
  •  Zeitlauf, chez M.F.A./Erato (1990)
  •  60e Parallèle, chez M.F.A./Naxos (1997)
  •  En écho et Neptune, chez Accord (1998)
  •  La Musique de chambre, chez Accroche note (2007)

Bibliographie
  •  Philippe Manoury, La Note et le Son : écrits et entretiens, 1981-1998, collection Musique et musicologie L'Harmattan, Paris, 1998
  •  Philippe Manoury, Va-et-vient : L’intonation ou le secret ; entretiens avec Daniela Langer aux éditions Musica Falsa, Paris, 2001

Publications de Philippe Manoury disponibles en ligne

Prix et Distinctions
  •  Grand prix de composition de la Ville de Paris en 1998
  •  Prix de la musique de chambre par la SACEM en 1976
  •  Prix de la meilleure réalisation musicale pour Jupiter en 1988 (SACEM)
  •  Grand prix de la musique symphonique par la SACEM en 1999
  •  Grand prix de la SACD en 2001 pour K…
  •  Prix de la critique musicale en 2001 pour K…
  •  Prix Pierre Ier de Monaco en 2002 pour K…

Sources

Liens Externes