Cet article doit être refait : copié/collé

Ramuntcho Matta


Ramuntcho Matta

Ramuntcho Matta est un artiste pluridisciplinaire né le 4 février 1960 à Neuilly-sur-Seine. Il est le fils du peintre chilien Roberto Matta et le frère de Gordon Matta-Clark et de Federica Matta.
Débutant sa carrière artistique dans la musique de style variété pop-rock à la fin des années 70, il s'oriente plus tard sur des sujets de création plus singuliers en utilisant les arts plastiques et la vidéo par delà son travail de compositeur.
Il a travaillé, entre autres, avec Don Cherry, Brion Gysin, John Cage, Chris Marker, Robert Wilson. En tant que compositeur, il a réalisé 23 CD solo et a collaboré à une vingtaine d'autres disques. Il a exposé ses travaux multimediums à Paris, New York, Londres, Madrid, Barcelone, Tokyo, Rome...

Biographie


Très jeune, il est diagnostiqué autiste par le corps médical. Sa thérapie reposera sur l’apprentissage de la musique et du yoga.
À 7 ans, il s’initie à la guitare auprès du quartet Cedron. En 1974-1975, il intègre successivement la Schola Cantorum pour le piano et le Conservatoire Rachmaninoff pour l'harmonie.
À 15 ans, par l’intermédiaire de son directeur d’école Maurice Benhamou, il rencontre Brion Gysin et devient rapidement son disciple. Cette rencontre est décisive : Brion Gysin lui fait découvrir la poésie sonore et le mouvement de la Beat Generation (William Burroughs, Allen Ginsberg…)
En 1979, il part étudier à la «Third street school of music» à New-York. Il rencontre Laurie Anderson qui lui expose ses concepts architecturaux appliqués à la composition et rencontre John Cage. En 1981, il rencontre Don Cherry et initie avec lui une collaboration musicale qui donnera naissance à plusieurs albums.
À partir de 1984, il collabore avec une artiste Uruguayenne, Elli Medeiros ; il élabore avec elle une chanson Toi mon toit, suivie de plusieurs albums trouvant une possibilité de modeler une nouvelle pop française mêlée d’influences afro-cubaines.
En 1989, il monte un studio d'enregistrement au Portugal.
De 1991 à 2000, en tant que consultant en arborescence émotionnelle et concepteur sonore, il travaille sur des habillages sonores, des projets de CD-roms éducatifs, des scénographies interactives.
Il enseigne une méthodologie du doute et est directeur du Bureau du doute à l’ENSCI.
Depuis 2000, Ramuntcho Matta développe sa pratique artistique et collabore au sein du label  SometimeStudio à la production d’artistes soit oubliés, soit à découvrir.
En 2008, il fonde le projet LIZIERES, plateforme de réflexion et d’échanges autour des notions de cultures et de ressources, avec pour objectifs de faire sortir l'avant-garde de son isolement et de donner des espaces de liberté à l'expérimentation.
En 2011-2012, il réalise un long métrage, INTIMATTA, consacré à son père l'artiste Roberto Matta, qui reçoit le soutien du Conseil National de la Télévision Chilienne (CNTV).