Rédiger Un Mémoire De Maîtrise


Ceci est un mini-guide sur comment rédiger son mémoire de Master I, il est basé surtout sur l'ouvrage de Michel Beaud L'Art De La Thèse ainsi que d'autres guides wiki.
Ce guide est destiné surtout à des étudiants de Master I Arts du Spectacle, mais peut également être utilisé pour la rédaction d'autres mémoires dans la filière des sciences humaines (philosophie, littérature, histoire, etc.)


INTRODUCTION


Un mémoire est un document permettant d'exposer son opinion concernant un sujet donné en s'appuyant logiquement sur une série de faits pour en arriver à une recommandation ou une conclusion. Il se veut habituellement court et incisif.
Un Mémoire atteste votre capacité à rechercher l'information et à la formuler autour de postulats percutants. Une des principales choses que vous serez appelé à faire après l'obtention de votre diplôme est de poursuivre dans votre domaine en produisant de nouvelles théories qui permettront de répondre à des problèmes propres à votre discipline. Vous devez prouver que vous êtes en mesure de contribuer à l'avancement des recherches et votre mémoire en est le premier exemple.

REDIGER SON MEMOIRE


  • I. Premières Démarches


1. Choix du Sujet
• Eviter les sujets trop répétés; • Choisir un sujet récent, d’actualité; • Sujet auquel vous pouvez rapporter un nouvel éclairage; • Eviter les sujet très larges, genre “mondialisation”, “cinéma Européen”, “Cinéma Hollywoodien” etc.

2. Choix du Directeur
• Eviter les professeurs qui sont jamais disponibles
• Se renseigner avec des anciens étudiants sur le professeur
• Est-ce que votre directeur est compétent dans le sujet que vous avez choisit? Quel genre de cours donne-t-il?
• Approcher plusieurs enseignants, lire leurs écrits, leur CV?

Attention N'oubliez pas d'inscrire votre mémoire auprès de votre secrétariat. La fiche de mémoire doit être rempli avec vos coordonnées, le sujet de mémoire ainsi que de la signature de votre directeur.

  • II. Débrousaillage & Dégrossisage


1. Démarches Générales De La Recherche
Votre travail de mémoire de 50 pages doit être clair et cohérent et bien argumenté.
Avant de commencer réfléchissez bien à votre sujet, les risques, les limites, la quantité d’ouvrages et d’informations disponibles.
Avec Internet, nous avons un monde gigantesque d’information, mais soyez vigilants; vérifiez vous sources, vos auteurs et leurs ouvrages, la crédibilité des informations trouvées. Soyez exigeant à la qualité des informations trouvés ainsi que la qualité des auteurs. Internet est un monde infini d’abstraction, ne vous perdez pas dedans.

2. Calendrier
image Calendrier.png (81.3kB)


3. Premier débrousaillage / dégrossissage
Exploration Systématique / Ouvrages biblio ad hoc / Bibliographies des ouvrages

  • 1. Feuilleter, lire et évaluer les documents les ouvrages qui sont en lien direct avec le sujet
  • 2. Prendre contact avec les terrains surlequel vous travaillez
  • 3. Prendez des notes: des fiches par livre, par article, par source / fiches d’information/ fiches d’idées / hypothèses / interprétations /
  • 4. Commencer à réfléchir les débats possibles, les interrogations, certitudes, doutes, les points de faiblesse, points forts, zones d’ignorance.

  • III. PROBLEMATIQUE


1. Problématique I et Plan de Travail
"La problématique c’est l’ensemble construit autour autour d’une question principale, des hypothèses de recherche, et des lignes d’analyse qui permettront de traiter le sujet choisi."
Elle mûrit avec la première mise en main des documents que vous avez trouvez et elle évolue au cours de vos recherches, lectures et dialogues. Vous allez développer cette question question principale à travers des interrogations sur votre sujet, des hypothèses. Vous allez peut être trouvez des liens qui peuvent exister ou pas.
Avec ces questions et vos recherches, vous allez développé un plan de travail qui va vous guider dans le travail. Ce plan va vous permettre de poser les grandes questions sur votre sujet et orienter vos recherches vers ses questions.

La Problématique doit être rédiger en quelques lignes et éventuellement envoyé à votre directeur de mémoire

Faites aussi une bibliographie sélective: Les sources principales / Les principaux livres, articles à lire.

2. Question Principale
Sans question principale, pas de thèse
Au coeur de la problématique, la question principale. C'est la question qui anime toute votre thèse, elle vous permet de ne pas se perdre dans vos questions, sources et recherches.
"La question principale doit être cruciale, centrale, essentielle, par rapport au sujet choisit. Elle ne doit pas être à côte du sujet, ou décalée, désaxée, par rapport à lui."


3. Methodologie
• On n’a pas besoin d’un microscope électronique pour voir s’il y’a de la poussière sur la table. C’est inutile de mettre en oeuvre une méthodologie excessive pour répondre à une question grossière.
• Avant de commencer le traitement, déterminez précisément et de la façon la plus circonscrite possible les informations que vous allez “sortir” de votre ensemble de données: faire autrement serait s’exposer à s’ensevelir sous les listings.

  • IV. Recherche & Lecture


1. Apprenez à lire un Livre
Apprenez à prendre un livre entre les mains. Ne jamais commecez directement à lire, surtout les livres qui traitent de champs que compliqués ou que ne vous connaissez pas assez. Regardez le livre, la couverture, l’éditeur, la date de publication. Si vous pensez que ce livre est indispensable pour votre travail, notez toutes ses informations.
Regardez l’index, quels mots-clés se répètent le plus? Quels autres auteurs sont cités? Sur quelles références s’appuis l’auteur? On peut savoir beaucoup de choses rien qu’en lisant l’index d’un livre. Regardez le chapitrage, les titres de chaque chapitres contiennent en eux-même d’autres références.

Les livres de sciences humaines ne peuvent pas être traité comme des romans, ni lis comme des romans. Sachez pourquoi vous êtes en train de lire ce livre de cet auteur en particulier, apprenez à connaitre les idées de l’auteur (sa biographie, ses domaines de recherche, ses spécialités, son époque, etc) même avant de commencez à lire ses oeuvres. Vous devez avoir une pré-conception de ce que vous avez besoin pour vos recherche. Alors ne lisez pas tous, chercher dans le chapitrage et dans l’index les idées et les mots-clés qui intéressent la question principale de votre Mémoire ou Thèse Soyez sélectifs, gardez votre question principale en tête et ne vous perdez pas dans un autre monde et d’autres lignes d’idées qui n’ont rien avoir. Par example, c’est inutile de lire tout un livre d’histoire de 1000 pages sur la première guerre mondiale si je prépare un mémoire de 60 pages sur la naissance du mouvement Surréaliste en Europe, c’est tout simplement inutile de lire toutes les 1000 pages;

Prenez des notes de tout ce que vous lisez, photocopiez des pages si besoin, si le livre vous appretient, soulignez des phrases ou écrivez sur les pages, ça vous facilite beaucoup le travail si vous arrêter la lecture pendant un moment

2. Travail dans la tête et murissement
La lecture, la connaissance et la reflection travaillent simultanément. Ce processus —s’il est contantanément maintenu, donc actif—peut accélérer le travail. Des questions, des idées, des hypothèses commencent à se former dans votre tête. Vous commencez à trouver des liens entre plusieurs choses que vous avez lu, des interprétations. Il est indispensable de noter tout ça.

Mais ne vous frustrez pas. C’est normal de ne pas être capable d’avoir tout le schéma de votre Mémoire ou Thèse en tête, et comprenez bien:
- Les idées qui “passent dans la tête” risquent de s’envoler, seules celles qui ont été écrites restent. Soyez toujours prêt à prendre des notes, gardez un carnet avec vous avec un stylo, ou même sur votre téléphone portable si vous n'avez rien d'autre.
- Aucun Mémoire n’est fait en un jour. Tout le processus de lecture, prendre des notes, discuter avec des spécialiste (ou même des fois des gens qui connaissent rien de votre sujet, une certaine naîvité peut-être très utile parfois), rien que ce processus est le processus même de l’écriture d’un mémoire. Si on a les idées et leur enchaînement bien claires et précis dans notre tête et dans nos notes, il ne reste que de mettre ces idées sur du papier.

V. PLAN DE REDACTION



1. Problématique II et plan de rédaction
Vous êtes maintenant dans une phase cruciale. Maintenant on passe de la recherche à l’exposition, à la rédaction.
Au cours de votre travail, vous avez formulé votre problématique et vous avez lu, fait des recherche, réfléchit autour de cette problématique. Il est temps donc de formuler la deuxième Problématique (II) quo comporte:
a. Question Principale, mieux formulée, plus complètement, plus fortement, plus clairement qu’au départ)
b. L’idée directrice: qui doit répondre à cette question et qui va soutenir l’ensemble du mouvement de la thèse
c. Ebauche de raisonnement, de la démonstration, qui structurera votre Mémoire et en construira son arsenal intellectuelle, et qui va justifier le choix et la succession des parties, dont chacune doit être portée sur idée force;
d. Plan de rédaction: avec une première mise en place des parties et des chapitres, le plus souvent avec des titres provisoires et des chapitres, le plus souvent avec des titres provisoires, indicatifs, qui pourront, au fur et à mesure de la rédaction, être améliorés.

Différence entre plan de travail et plan de rédaction
Le plan de rédaction doit contenir le raisonnement de la question principale, il y a le langage utiliser pour transmettre les idées du Mémoire et développer sa question principal. Le plan de travail c’est les éléments, le plan de rédaction est le rassemblement de ces éléments dans “un récit” avec un langage conçu d’une façon de garder l’attention de l’auteur.
Dans l’histoire, plusieurs auteurs ont dû inventer leur proper langage pour pouvoir transmettre leurs idées, dans le domaine de la Psychanalyse par example, Freud a dû inventer un langage qui tombe entre le littéraire et le scientifique pour expliquer ses idées sur la psychologie humaine, d’autre auteurs ont “déplacé” les sens de certains mots, comme Hegel est “la connaissance absolue” ou bien le Surhomme de Nieztsche.

2. Plan de rédaction
Prenons l’example de l’écriture d’un scénario de film, le scénariste avant de commencer d’écrire son histoire, il met un prémisse du film, ici ça correspond à notre question principale, la question qui mobilise tout le mémoire. Ensuite, et selon le thème du scénario, l’auteur commence à faire ses recherches, rencontrer les gens si c’est basée sur une histoire vraie, parler avec les gens, les témoignages, soit écrits, soir auditifs, soit visuels. Ensuite il présente ses personnages, les lieux, l’époque, où l’histoire commence et où elle finit avec quels résultats. Mais dans cette étape, l’auteur ne sait pas vraiment encore comment l’hisoitre va se dérouler, quelle forme de logique elle va prendre. Jusqu’à maintenant c’est le plan de travail.
L’auteur du film va maintenant rédiger son scénario en 80 ou 90 ou 100 pages qui constituent une seule entité logique avec un prémisse bien définit. Avant de commencer, il faut un plan de rédaction qui organize l’enchainement des idées, la logique du film, la chronologie, les grandes scènes, en général: le début et la fin du film. Quand l’auteur arrive a mettre ce plan logique en place, il peut commencer la rédaction. Il sait aussi que ce plan n’est pas une bible, le plan est dynamique, il évolue en fonction de la rédaction, ainsi que la rédaction évolue en fonction du plan.

3. Elaboraton du plan de rédaction
image 1.png (66.3kB)

image 2.png (0.1MB)

image 3.png (88.4kB)

image 4.png (0.1MB)


  • VI. REDACTION



1. Préparation des matériaux pour la rédaction
Le travail de la rédaction exige une méthode:
a. Il faut du temps. Personne n’a rédigé un mémoire de 150 pages en 3 jours.
b. Il faut de l’organisation: les références, la bibliographie, un enchaînement logique des parties du mémoire avec des idées bien argumentées, expliquées et référencées.

• D’abord il faut passer quelques jours (3 à 5) à reclasser tous les documents, notes, références, idées, dossiers, photocopies en fonction du plan de rédaction.
• Avec ordinateur, ce travail est devenu facile pour les documents numérisés: mettez tous vos documents dans un dossier central, dans lequel vous divisez entre les chapitres, créer un dossier pour les documents non classés, un autre pour les notes.
• Meme si vous travaillez que sur ordinateur, c’est utile d’imprimer par exemple son plan de rédaction et l’afficher en face de soi ou sur le bureau de travail.
• L’important c’est que vous ne perdiez aucun document ou aucune note. C’est maintenant qu’il faut décider de ce qu’il faut garder pour la rédaction ou ce qu’il faut ignorer.
•C’est important de faire se même classement informatique pour vos documents/notes écrites, essayez de dupliquer exactement le modèle utilisé pour vos dossiers informatiques.

LE TEST
Vous avez classés vos documents/notes dans leur dossiers spécifiques.
Regardez si vos chapitres-dossiers sont “équilibrés”, vous avez peut-être des chapitres “minces” ou des chapitres “anormalement remplis” ou d’autres “correctement remplis”.
Pour les chapitres épais, si tous les documents du chapitres ne sont pas essentiels, ce n’est pas un problème, il y a tri à faire. Si oui, vous avez un problème: est-ce qu’il faut dédoublé le chapitre? Peut-être une partie du raisonnement doit être déplace vers un autre chapitre?

Pour les dossiers trop minces, il y a 3 possibilités:
a- Ce dossier peut être nourrit par de la matière d’un autre chapitre trop épais, rien de grave.
b- Le dossier manque de documents ou de matériaux: il y a donc un travail supplémentaire de recherche à faire.
c. Le dossier est une coquille vide. Si ce chapitre semble comme une bonne idée mais vous n’avez aucun matériau pour le nourrir et l’argumenter, vaut mieux le supprimer.


• Dans votre travail de recherche, vous avez pris plein de notes, vous avez lu beaucoup et conservez plusieurs documents. Au moment de la rédaction vous vous rendez compte que plusieurs questions que vous avez posez ne rentre plus dans votre plan de rédaction, ou vous trouvez que cette question a déjà une réponse. Rien de grave, mettez ce dossier de côté, il pourra vous être utile plus tard.
• Vous avez de votre dossier des notes sur des notions qui vous paraissent importantes mais vous n’y trouvez pas la place de votre plan de rédaction. ?’essayez pas de forcer une idée dedans, réfléchissez comment trouver le bon raisonnement pour l’inclure, il faut peut être plus de recherche.
• Vous avez un dossier avec un mélange d’information, qui touchent à plusieurs aspects de votre mémoire. Il faut les trier, les caser et voire si ses notes peuvent être inclues dans un des chapitres de votre plan de rédaction.

Le but de ce travail de préparation est de voire si la documentation que vous avez rassemblez convient avec votre plan de rédaction et —en même temps— de tester votre plan de rédaction à la lumière de votre documentation, voir si les chapitres sont équilibrés, trop chargé, trope minces, ou une coquille vide.
Si vous avec votre problématique II, le plan de rédaction et avez passer ce test, vous êtes prêt à débuter la rédaction.

22. Le travail de rédaction
Dans le processus de la rédaction, on doit affronter deux obstacles:
1. Pouvoir rédiger un Mémoire homogène qui tourne autour d’une idée principale et une seule question principale en utilisant plusieurs sources, références, auteurs, idées. A travers le discours linéaire du mémoire, il faut assembler tous ces éléments pour construire un document cohérent
2. En général, ce n’est pas possible de rédiger plus de 5 à 6 pages par jour. D’où l’importance de l’idée directrice qui mène le mémoire vers le traitement d’une réalité avec toute son épaisseur.

L’idée directrice va vous permettre de faire le tri de vos documents et vos notes tous les jours de travail, mettre de côté les idées qui entrent pas de votre idée directrice, garder les idées importantes et développez d’autres qui manquaient de profondeur.

ELABORER LE PLAN AVEC CHAQUE CHAPITRE
Prenons le chapitre I du mémoire, avant de commencer la rédaction, regardez le dossier du chapitre, essayer d'élaborer son idée principale et son contexte dans le mémoire, et puis rédiger en même temps le mini-plan du chapitre, en rédigent il faut aussi construire et mettre en place le mouvement de pensée du chapitre.
Le plan du chapitre doit être revu et corrigé. Quand vous arrivez à un plan qui vous convient, vous pouvez préparer les matériaux pour la rédaction du Chapitre I.

Ou peut aussi allez plus loin et organiser chaque chapitre par paragraphe, et créer des sous-dossiers pou chauqe paragraphe en utilisant le même modèle ci-dessus (idée directrice, mouvement de pensée).

Quand vous finissez le premier paragraphe, triez les documents du sous-dossier, gardez les documents que vous avez utilisés, et mettez ce que vous n’avez pas utiliser dans un sous-dossier “non-utilisés”, ce sous-dossier pourra vous être utile dans un autre chapitre.

Il est tout à fait possibles que certains étudiants préfèrent de commencer de rédiger une partie dont la recherche est déjà finit et continuer de faire des recherches sur un autre chapitre. Faites ce qu’il vous convient le plus, mais soyez organizer, respecter votre calendrier de mémoire et ne perdez jamais le contact avec votre directeur de mémoire.