Rauschenberg Robert

R.Rauschenberg

Ce qu'il faut savoir:

* Né en 1925 * Ce peintre américain est l'un des représentants les plus remarquables du néo-dadaïsme.* C'est un précurseur du pop art.* Ses premiers collages tridimensionnels font le lien avec l'expressionnisme abstrait.* Il met au point des techniques novatrices.* Il œuvre activement pour la paix dans le monde.*

Description:

Peintre et graphiste, R.Rauschenberg est un précurseur du pop art, qui se développe en réaction au subjectivisme extrême de l’expressionnisme abstrait dans les années 1950. Apres la seconde guerre mondiale, il étudie dans diverses écoles américaines avant de venir à Paris, où il fréquente l’académie Julian. En quête d’une nouvelle forme d’expression artistique, il se laisse séduire par le dadaïsme allemand ses collages et son regard critique sur la société – ce qui l’incite à renouveler ce courant et l’inspire dans la création prédominante de l’art abstrait. Il est aussi influencé par les ready-made de Duchamp et par la musique engagée de John cage, avec lequel il organise différentes manifestations, qui évoquent des spectacles improvisés. Mais il se recentre assez vite sur le thème de la vie urbaine aux Etats-Unis, qui ouvre la voie à un courant réaliste, dont naitra le pop art. Rauschenberg vit et travaille en Floride et à New York.

Quelques œuvres :
sans titre
Sans titre, 1957, collage, huile sur toile, 38x61cm. Kunsthaus, Zurich.
Les premières œuvres de Rauschenberg sont inspirées par les dadaïstes allemands Kurt Switters et Hannah Höch. Il s’applique à combler la séparation entre la vie et l’art en incluant dans ses peintures, influencés par l’impressionnisme abstrait, des fragments du monde réel (journaux, photos, etc.)

retroactive
Rétroactive II, 1964, huile, sérigraphie sur toile, 213x152cm. Collection Stefan T.Edlis.
Dans les années 1960, Robert Rauschenberg crée des œuvres de grand format évoquant des collages, qui représentent les différentes facettes de la vie urbaine aux Etats-Unis, et plus particulièrement à New York.
Il fait appel à des techniques diverses, comme le transfert avec solvant de photos d’actualité. Ses tableaux les plus connus sont ceux qui constituent le cycle Rétroactive. Tout en glorifiant des idoles américaines comme Kennedy, les astronautes ou les stars du sport, l’artiste porte un regard critique sur les tendances du moment ; ses compositions sont alors une superposition d’évènements hétérogènes.

magician
Magician II, 1959, collage et matériaux divers, 166x97x41cm. Collection Sonnabend, New York.
Rauschenberg délaissera assez vite ses combines paintings de ses débuts, réalisés avec des objets trouvés ou des rebuts de la société de consommation, tel Magician II. Il travaille avec du matériel comme des pneus de voiture ou des animaux empaillés, et crée ainsi des assemblages libres, en trois dimensions.

Œuvres majeures :
-Memorandum of bits, 1956, combine paintings. Collection Sonnabend, New York
-Navigator, 1962, Museum für Moderne Kunst, Francfort.
-Urban, 1962. Museum of Fine Arts, Houston
-August Allegory (Anagrams), 1997. Morris Museum of Art, Augusta, Georgie.
-Riding Bikes, 1998. Collection Daimler Chrysler, Berlin.