Sarah Sze


image sarahsze008.jpg (15.4kB)

















Biographie


Née à Boston en 1969, l'artiste Sarah Sze vie et travaille actuellement à New York.
En 1991, elle reçoit le BA de l'université de Yale dans le Connecticut, et en 1997 le MFA de l'école des arts visuels de New York. Artiste prolifique, en 2013 elle représente les États-Unis à la 55ème Biennale de Venise avec son œuvre Triple Point.




image SS_TriplePoint_Pendulum_003_CAP0.jpg (0.4MB)

En thermodynamique, le terme « point triple » désigne un point précis qui correspond à la coexistence de trois états (liquide, solide, gazeux) d'un corps pur. Unique, il ne s'observe qu'à une température et à une pression données.




Approchant la construction de ses œuvres comme un chercheur approcherait une expérimentation, Sarah Sze offre à voir ici un spectacle dominé par la notion de « compas » et le désir de connaître notre voie dans un Univers totalement désorienté. Dans cette œuvre, le ticket de vaporetto, images de cascades, sable, seaux, rochers et bocaux avaient leur place au côté de biens d'autres éléments magnifiés par un réseau de fils, de fer et de toile.

Parmi d'autres expositions importantes auxquelles elle aura participé, il est possible de citer celle du centre pour l'Art contemporain a Newcastle en 2009, celle du musée d'art contemporain de Chicago, ou celle de l'institut des Arts Contemporain de Londres.


Ses Récompenses


Radcliffe Institute Fellowship (2005)
John D. and Catherine T. Macarthur Foundation Fellowship (2003)
Louis Comfort Tiffany Award (1999)
Rema Hort Mann Foundation Award (1997)

Aujourd'hui, Sarah Sze est une artiste extrêmement bien représentée, au travers d'importante collections privées comme publiques autour du monde. Il est par exemple possible de retrouver ses œuvres au Guggenheim de New York, au Museum of Modern Art, au The New Museum, au Whitney Museum of American Art, au Museum of Contemporary Art de Chicago, au Kanazawa au Japon, au Walker Art Center in Minneapolis, au Museum of Fine Arts de Boston, au Hight Museum of Art à Atlanta, Mais aussi au Museum of Contemporary Art de Los Angeles.


Son Oeuvre


Sarah Sze, reconnue pour sculpter à l'aide d'une constellation d'objets du quotidien, de peintures ou de plantes, assemble ou crée de toute pièce dans une accumulation sensationnelle des structures architecturales éphémères. Entre équilibre et déséquilibre, ses œuvres engendrent une harmonie parfois structurée, parfois déstructurée qui parviennent à créer tout un écosystème vertigineux et fragile à la fois. Réalisées spécifiquement pour les lieux dans lesquels elle les place, ses œuvres sont de véritables livres ouverts qui transmettent au spectateur la joie de se découvrir nouvellement archéologue.

En effet, l'artiste nous offre à voir un travail qui redessine un espace parmi l'espace, jouant avec les formes et les vides pour orchestrer une symphonie visuelle. Géométrique et structuré ou proche du déséquilibre et en mouvement, son art se distingue par la vie qu'il s'en dégage à chaque instant.

Créant un tout nouveau répertoire symbolique au sein de ses écosystèmes architecturaux, Sarah Szé, dans ses installations, retire toute la substance originelle des objets qu'elle emploie pour opérer une transition donnant lieux à un nouveau registre perceptif. Son travail, extrêmement minutieux, s'apparente aux design des fractals à l’exception près qu'elle fait évoluer le sens des objets en fonction du point de vue des spectateur, de la lumière artificielle, des système d'écoulement de l'eau ou de l'utilisation des courants d'air.

Interrogeant l'éphémère de ses productions, Sarah Sze questionne les échelles d'espace et de temps au travers de productions tantôt lourdes et proches, tantôt légères et lointaines.
La place du spectateur dans ses œuvres n'est pas passive, ce dernier doit se mouvoir tourner, ou rester immobile, mais toujours contempler et regarder ces éléments pourvus d'un tout nouveaux sens.

The tools itself making that work, become the work.
  • Sarah Sze



Quelques oeuvres



image tumblr_m7pymkkEdY1rra1j7o1_1280.png (0.8MB)







360 (Portable Planetarium), 2010
Mixed media (wood, paper, string, jeans, rocks...)
411.48 x 342.9 x 469.9 cm

Travail très complexe qui invite les spectateurs à s'approcher pour découvrir les différentes échelles de l'oeuvre. Oeuvre multidimensionnelle, le Planetarium de Sarah Sze questionne avec une facilité déconcertante la nature des objets qui le composent, et l'espace, qui se retrouve comme replié sur lui même.












image 6a011571160e4a970c0133f50c2243970b.jpg (0.1MB)


The Uncountable (Encyclopedia)

Travail très ambitieux de l'artiste qui consistait à disposer des centaines d'objets dans un lieu déséquilibré, introduisant une sorte de désorientation au fur et à mesure de l'exploration. Sarah Sze ici, particulièrement méticuleuse, permet au spectateur d'explorer de lui même un monde complexe autant dans sa composition que dans sa disposition.




image 6a011571160e4a970c0133f50c2835970b.jpg (0.1MB)




Never Enough (Projector) , 2010





image 6a011571160e4a970c0133f50c29c5970b.jpg (0.1MB)





Landscape for the Urban Dweller (Horizon Line), 2010







Informations complémentaires et liens externes


Pour avoir des informations plus précises sur ses expositions et ses projets, je vous renvois à l'adresse : http://www.sarahsze.com/Biography.html
Où il sera possible de télécharger son parcours détaillé année par année en pdf.

Pour visionner des interviews avec l'artiste, vous pouvez cliquer sur les liens ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=xk1597J5g50

https://www.youtube.com/watch?v=fnndiUK01kU