Scenocosme


'''Scenocosme''' est un duo artistique, composé de Grégory Lasserre,(Cursus master multimédia) et d'"Anaïs met den Ancxt" (cursus beaux arts.) Ces artistes basent leurs créations, sur un mélange mesuré et mélodieux d'art visuels, technologiques, et auditifs, tout en y intégrant une dimension interactive. Cette dimension sublime leur expression pluridisciplinaire, qui englobe l'espace, le spectateur, et la technologie, les inscrivants de cette manière dans la lignée des artistes technoromantiques.



Biographie

Le duo artistique Scenocosme,est un duo français. Il est constitué de l'artiste "Anaïs met den Ancxt, originaire de Lyon, née en 1981, et de Grégory Lasserre, originaire d'Annecy, né en 1976.
Leur CV à tout deux, révèle un parcours chargé en matière de diplômes. Anaïs est ainsi titulaire du post-diplôme « design et recherche » à l’école supérieure d’art et de design de Saint-Étienne, mais également, du DNSEP de l'école nationale des beaux arts de Lyon, en plus d'avoir suivie une licence d'anthropologie, et une formation en électroacoustique.
Grégory pour sa part, est titulaire d'un master en multimédia, et de plusieurs diplômes en lien avec l'informatique et l'électronique.
Leur duo, et travail à pour base depuis 6ans, de solide connaissance et un intérêt commun pour la technologie; et le rapport à l'homme comme en témoignent les études d'anthropologies d'Anaïs, ou encore le travail de concert avec le monde du théâtre que réalisa Grégory. (il est possible de citer plus récemment ''In fabula'', œuvre portant réflexion sur la mémoire,)
Les deux artistes déclinent leur imaginaire,en installations interactives, mêlant art et technologies.

Art et technologie

L'Art et la science, un alliage qui semble toujours étrange, et peu probable. Pour autant, ce mélange est des plus anciens, sa plus vieille expression remontant au premier architecte reconnu en tant que tel. Imhotep, bâtisseur de la pyramide à degré de Djoser, était perçu comme un magicien, de part cette étrange alliance. Plus tard, il est possible de citer Da Vinci, dont l'Art s'entoure de la même aura de magie, de génie. Comme si L'art et la science ne pouvait déboucher que sur des miracles.
Scenocosme serait il un de ces miracles? Eux également mélent l'art à des dimensions autres, conférant un degré nouveau à l'expression artistique. L'art, en lien avec l'architecture, la science, la technologie,et même la musique, débouche sur un monde de rêve, de magie, un monde décalé, dont le spectateur, loin d'être exclue, peut profiter, un monde même dans lequel il peut participer.

La technologie connait un essor important dés les années 50; l'art et la technologie commence une histoire commune dés les années 70. C'est l'apparition de nouveaux genres, auquel les musées ne s'interresseront que vers les années 80. Une nouvelle génération d'artiste apparait, comme '''Bruce Nauman''', ou '''Bill Violla''', qui repose leur expression artistique sur la technologie. C'est également le début d'un art qui tend vers l'interaction. Ainsi '''Nauman''' réalise ''Télèphone'', attendant qu'enfin, un spectateur décroche, passant ainsi au rang d'acteur.

Les œuvres de Scenocosme s'inscrivent dans cette lignée. En distillant la technologie numérique, ils créent des espaces de rêves et de poésies, qui intègrent le spectateur et l'interrogent.

Les Œuvres de Scenocosme traduisent des interrogations sur le monde, auxquelles nous sommes de plus en plus confrontés.
Les installations tels que ''corn gun''(reflexion sur les différents mais), ''nuage solide''( création nébuleuse qui évolue sur l'eau au gré de son vent intérieur), ou encore ''''kymapetra''' possèdent ainsi un rapport entre art et nature, qui n'est pas sans questionner les nouvelles données, en matières d'OGM, de pollutions, de biologie et le nouveau rapport entre Homme et nature.
La nature prend une place prépondérante dans les œuvres de scenocosme, recréant ce lien perdue entre l'homme et la nature. Ainsi dans ''kymapetra'', le spectateur fait chanter les pierres et vibrer l'eau, dans ''Akousmaflore'', ou ''Alsos'', le "spectateur",fait chanter les fleurs. L'œuvre existe de part l'action du spectateur qui caresse les pierres, ou dévoile lumineusement des fleurs, au cours d'un parcours libre dans les jardins magiques conçus par les deux artistes.
La dimension technologique est chaque fois dissimulée par de simples moyens, les capteurs étant intégrés dans les fleurs, ou recouverts par des ronds de couleurs (comme dans l'installation ''SphèrAléas''). Cet effort d'effacer la présence de la technologie comme support, illustre le désir des artistes de renvoyer l'homme au contact primitif de la nature, un retour aux sources. Comme l'avait proné auparavant Beuys, dans notamment ''entretien avec un lievre mort'', un retour aux sources qui semble devenir necessaire.)
Mais cette nature,qui est recrée, n'est pas celle de l'origine; les décors de Scenocosme, sont des espaces magiques, ou la lumiére apportée par la technologie suscite une introspection personnel, et un passage initiatique dans le pays des rêves.
L'interaction se traduit par le spectateur qui devient créateur. Dans Akousmaflore, le spectateur, fait résonner de la musique en caressant des feuillages, dans Alsos, en illuminant des Fleurs. Le lien entre machine et homme différe selon chaque installations. La présence sonore répétitive dans les oeuvres de Scenocosme, rappelle les debuts de l'art en lien, avec la musique. Al'époque du futurisme, l'artiste était créateur d'étrange mélopée nommmé bruitisme... Plus tard, John Cage choquera avec ses concerts silencieux... La nouvelle dimension du Scenocosme est donc des plus intéressante,donnant un nouveau degré au lien art et musique. C'est au spectateur de déclencher la musique, et plus seulement de la recevoir, et de la ressentir. Mais ne serait il pas encore plus passionnant que ce soit à lui de la créer?
Le travail des deux artistes mêle donc les approches différentes d'un questionnement qui reste scientifique, au domaine de la création, et de l'humour, démarche beaucoup plus artistique.''' Dans la continuité de notre territoire de recherche et d’action: le «design de l’invisible», notre démarche se poursuit avec la volonté d’«animer» ce qui échappe à notre perception. En mêlant réalité et imaginaire, nous proposons ici une expérience sensorielle qui questionne nos relations énergétiques avec les êtres vivants.'''
Cette nouvelle alliance entre art et technologie permet en outre de convoquer trois sens chez le spectateur, qui ne se contente plus de l'aspect visuel, mais introduit également le plaisir du toucher et de l'ouïe.

Évènements

Le duo Scenocosme, est en fait très connu et apprécié par le monde actuel de l'art. Ils ont déjà exposé dans de nombreux espaces, sur Lyon, mais également, dans une dimension mondiale, en Allemagne, (au ZKM, le media art museum de karlsruhe), Espagne (au biennale de Séville), Slovénie... Chaque exposition laisse derriere elle un souvenir durable qui fait couler l'encre. Scenocosme posséde déjà à son actif de nombreux articles rédigé dans toutes les langues, et visible sur leur site officiel : [http://www.scenocosme.com] . Pour de plus amples informations, ce site est extrémement bien construit et riche en détails, donnant aussi les lieux et les dates de leurs expositions passées et à venir ( ainsi, il est possible de savoir, qu'Akousmaflore, est en ce moment visible en Ukraine).
Il est également possible de visisonner leurs oeuvres, via you tube : [http://www.youtube.com/user/scenocosme]

Œuvres
''(informations recueillies sur le site scenocosme cité ci dessus)''

''Kymapetra'' : Les pierres qui chantent
kymapetra est une installation composée de pierres disposées en demi-lune autour d’une vasque centrale remplie d’eau. L’ensemble repose sur un piédestal noir. Le spectateur, en posant sa main au-dessus d’une pierre, entre en résonance avec elle. Le frôlement corps/matière se transforme en vibrations sonores. Celles-ci deviennent visibles à la surface de l’eau en une myriade de vaguelettes. Les figures varient en fonction des intensités du contact, des énergies de la personne et des pierres.

''Akousmaflore'' : Végétaux musicaux sensibles et interactifs
Akousmaflore est un jardin, composé de véritables plantes musicales réactives à nos gestes et frôlements. Chaque plante s’éveille au moindre contact chaud et humain par un langage sonore qui lui est propre. Ce langage végétal fonctionne ainsi par le toucher...

Alsos: La lumière source de création sonore
Au cœur d’une forêt fantastique, le spectateur, muni d’une lampe torche éclaire une étrange végétation faite de lianes et de fleurs luminescentes. La lumière noire transforme l’espace et en modifie les perceptions à travers une étrange bichromie. L’univers rappel celui des forêts imaginaires et fantastiques décrites dans les contes.Chaque fleur reliée à des sonorités variées permet de générer un univers acousmatique évoluant en fonction des intensités lumineuses, des aléas des interventions des spectateurs.

''SphèrAléas''
Installation visuelle / sonore / interactive
(Espace immersif interactif) Demi-sphère immersive et évolutive, SphèrAléas est un espace de création onirique dans lequel le public crée, manipule, juxtapose, superpose des formes lumineuses audibles et réactives pour composer des microcosmes visuels et sonores .

Ombres incandescentes
Installation interactive lumineuse et sonore Dans l'espace de déambulation, les gestes et mouvements des passants sont captés par une caméra invisible. Leurs silhouettes sont transformées en ombres lumineuses et sonores.

''Firmament éphémère''
Le duo scenocosme manipule performe et expérimente à l'aide d'un dispositif original. Ils créent de longues nappes musicales instables et réactives. Des myriades d'objets visuels audibles s'accumulent dans des superpositions sonores hypnotiques.

''In fabula''
(Œuvre générative numérique)Réalisée en collaboration avec le vidéaste Denis Vedelago et l'écrivain Anaïs Escotra, In Fabula est une installation vidéo générative dont les habitants ont été les acteurs. L'œuvre d'art numérique est installée de manière permanente au Rize centre Mémoires & Société de Villeurbanne.
In Fabula est une installation vidéo générative dont les habitants ont été les acteurs. L'œuvre d'art numérique est installée de manière permanente au Rize centre Mémoires & Société de Villeurbanne.

''Cabinet de curiosités contemporaines''
Cette exposition questionne l'imaginaire scientifique d'aujourd'hui. Il s'agit d'explorer notre relation avec le vivant, de mettre en scène le carnet d'un voyage exotique effectué dans l'enceinte même de notre environnement de tous les jours.

''Solstices énergétiques''
Dans ce projet, les changements d'heure annuels sont questionnés sous l'angle de deux Solstices énergétiques. Il prend forme d'une mallette à l'intérieur de laquelle sont disposés un ensemble d'objets et d'actions symboliques.

Fantosmatique, "pour un design de l'invisible : est le titre d'une réflexion sur les différents flux invisibles qui nous entourent : biologiques, climatiques, énergétiques ou électromagnétiques. Il s'agit de leur donner des contours afin de les rendre sensibles, perceptifs, et de se donner le choix de les subir ou non. Ainsi, Entre-parenthèses est un projet de cabanes électromagnétiques qui sont des zones blanches, de non-captation réseau, où les corps échappent aux systèmes de traçabilité GPS."

Liens:

Vers le site de Scenocosme