Serge FAUCHIER


Biographie

BIOGRAPHIE

Serge Fauchier né le 1er fevrier 1952 à Saint-Avit (Dordogne), il vit à Perpignan où il enseigne les beaux arts. Il expose régulièrement depuis 1973.





OEUVRES

"Pour le travail pictural que je poursuis je ne fait appel à aucune référence figurative de quelque nature que ce soit, naturaliste ou géométrique. C'est un travail de réflexion et de pratique sur les possibilités mêmes de la peinture, en dehors de tous les clichés auxquels cette dernière est bien souvent ramenée."
Serge Fauchier.

LES COULEURS

Serge Fauchier est très conscient de la difficulté de l'opération à laquelle il invite le spectateur. C'est ici que son emploi particulier de la couleur prend tout son sens. "La plupart des peintures, dit-il, ont été travaillées en rouge et en noir ou brun pour des questions de poids visuel nécessaire à ce que j'entreprends, et de contraste que je désire très marqué avec le blanc. Le rouge et les noirs ou bruns restent à leur place. Ce sont des couleurs dont la fixité et les aspects artificiels tiennent à distance toute tentative de connotation à caractère naturaliste." Certes renaît indéfiniment, puisque attention il y a, la tentative de se concentrer sur la toile et d'y déchiffrer des formes identifiables, fussent-elles abstraites. On peut y voir des géométries, des architectures, des charpentes. J'ai moi-même parlé d'arabesques, d'anneaux, de halos, de jambages, d'arches. Mais il faudrait idéalement que la série des peintures et l'effet de la couleur neutralisent ces références. Serge Fauchier le dit clairement : "Je ne m'arrête pas toutefois à ces ressemblances qui s'opèrent sur le moment, au gré des errements de la mémoire. Elles se font souvent au biais d'une similitude de partie et de l'évoquation qui s'ensuit et ne sauraient se prolonger au-delà du temps de son constat. Ce qui m'importe bien plus, c'est justement que ces figures restent ouvertes pour ne retenir aucune des évocations suscitées..." (source, galerie Jacques Girard, fiche sur Serge Fauchier).
"Quant au blanc, il subit tout les outrages, puisque les autres couleurs réagissent sur lui; il faut donc ne pas le laisser subir ces transformations involontaires mais lui imposer une forme, lui trouver une dynamique propre au regard des autres couleurs. G.Deleuze disait que faire de la peinture c'est "peindre des forces". Ce qui définit mon travail, depuis l'époque où je faisais de grands arcs qui se rejoignaient au milieu de la toile, est un système de forces retenues, contenues. Un peu comme un animal tapi et prêt à bondir".
(Extrait des "entretiens d'AL/MA", Pierre Manuel).

LES FORMES

Je cherche un tracé ou une forme qui soie ni trop engageante ni trop dégageante. Sans doute que l'on pourrait toujours se demander d'où elles viennent. De quels tréfonds de la mémoire, elles sont les traces ou les symptômes. Mais cette interprétation ne m'importe pas. Même si je peux retrouver des éléments visuels antérieurs (charpentes ou lettrage) ce qui compte est d'arriver au minimum de signification possible. Je refuse à l'inverse ce qui serait de l'ordre du hazard, comme dans la tache. La peinture, par ses formes, montre sa propre voie et je l'y accompagne. La distance est mince entre un trop vouloir qui ne pourrait qu'aboutir à un singulier qui s'affiche et un trop peu vouloir qui laisserait le processus dicter ses formes et son résultat. Je ne veux montrer ni une qualité de couleur ni une qualité de forme: simplement de la peinture, une possiblité de peinture. Cela exige de ma part un niveau d'engagement important et un niveau de désengagement égal.

LA TECHNIQUE

L'utilisation de la raclette de sérigraphie a commencé de façon épisodique en 94-95 pour faire varier le grain de la couleur, sa texture. Puis j'en ai fait un usage systématique depuis 1998: Je voulais m'opposer à l'idée que peindre c'est marquer; alors qu'éffacer c'est tout autant peintre puisque l'éffacement laisse un résidu. La raclette me permet aussi d'éviter une trop grande présence de la main. Elle m'oblige, enfin, à varier le degré de dilution, d'onctuosité et donc de séchage des couleurs. Il y a alors un jeu entre la peinture que j'étends de façon trés rapide, trés lisse, et des couleurs qui , elles, sèchent bien plus lentement. J'évite toute référence à une gestualité exubérante ou même à une dimention tactile mais sans aller au bout d'une démarche strictement mécanique dont je serais totalement absent. Je déssine mes formes et met en place les blancs et les réserves, à quatre pattes, comme un rampant, loin donc de la posture d'un Soulages ou d'un Degottex qui peingent, eux, frontalement.
(Extrait des "entretiens d'AL/MA", Pierre Manuel).

EXPOSITIONS PERSONNELLES

1973 Galerie du Fleuve - BORDEAUX
1976 A.D.D.A - MARSEILLE
1977 Galerie A16 - PERPIGNAN
1984 C.D.A.C.C. Musée Puig - PERPIGNAN
1984 Galerie Zographia - BORDEAUX
1985 Institut Français - BARCELONE
1988 Prieuré de Serrabone - PYRENEES ORIENTALES
1988 Galerie Jacques Girard - TOULOUSE
1990 Galerie Esca-MILHAUD - NIMES
1991 Galerie Jean Fournier - PARIS
1991 Musée d'Art Moderne - COLLIOURE
1992 FIAC Galerie Jean Fournier - PARIS
1995 Galerie Jean Fournier - PARIS
1995 Galerie Thérèse Roussel - PERPIGNAN
1997 Musée Garret - VESOUL
1998 Halle au Poisson - PERPIGNAN
2001 « Neuf peintures » Musée d'Art Moderne - CERET
2002 Galerie Esca - MILHAUD NIMES
2003 Galerie Tonnerre de Brest- SAINT-ETIENNE
2004 Galerie AL/MA - MONTPELLIER
2004 Fondation du Château de JAU - CASES DE PENE
2005 " Sans Titre" C.IA.M de l'Université de TOULOUSE LE MIRAIL
2005 Hôtel de Sponeck - MONBELIARD
2006 Galerie Jacques Girard - TOULOUSE
2007 Galerie ALMA - MONTPELLIER
2007 Licence III atelier de création contemporaine - PERPIGNAN
2008 La Monestarié - BERNAC près d'ALBI
2008 Galerie 16/10 - AVIGNON
2008 Galerie Jacques Girard - TOULOUSE
2009 Licence III - PERPIGNAN
2009 Galerie AL/MA - MONTPELLIER
2009 Galerie du Tenydor _ COLLIOURE

PRINCIPALES EXPOSITIONS DE GROUPE

1974 "4 painters" Pierre Matisse Gallery - NEW-YORK
1976 Galerie Jean Fournier - PARIS
1978 Impact III Musée d'Art et d'Industrie - SAINT ETIENNE
1979 "Pintura de Uei en Occitania" - NIMES
1980 "6 Peintres Français Aujourd'hui" Neue Galerie - AIX-LA-CHAPELLE
1981 "5 Peintres Français Aujourd'hui" Galerie 121 - ANVERS
1982 "Fragments/Figures" C.A.P.C. Entrepôt Lainé -BORDEAUX/MADRID/ BARCELONE
1983 "Fragments/Figures" Musée des Beaux- Arts - MONTREAL (CANADA)
1986 "Peintres à Suivre"Expositions Itinérante Eighty Magazine - PARIS / PROVINCE
1987 "Oeuvres Choisies" Galerie Esca - MILHAUD - NIMES
1987 "Petit Salon" Galerie Jean Fournier FIAC 87 - PARIS
1987 Galerie Jacques Girard - TOULOUSE
1988 Galerie Regard - PARIS
1990 "Collection pour une région" FRAC Aquitaine, Musée du Périgord - PERIGUEUX
1991 FIAC 91 Galerie Jean Fournier - PARIS
1991 Foire de Bâle, Galerie Jean Fournier - BALE
1992 Salon de Montrouge - PARIS
1992 Musée - MONTBELLIARD
1992 Maison de Province - ZWOLLE (PAYS BAS)
1992 Château de Castelnou - PYRENEES-ORIENTALES
1992 "Inventaire" Galerie Esca - MILHAUD - NIMES
1994 "Persistance Peinture des années 80"C.A.P.C.Musée d'Art Contemporain BORDEAUX 1994 "Vert Printemps" Galerie Jean Fournier - PARIS
1995 "Papel Papel" Galerie Jean Fournier - PARIS
1996 Librairie-Galerie La Hune Présentation du livre de Yves Michaud « Les marges de la vision » PARIS 1996 « Midi Pile » Salon de Montrouge - PARIS
1996 Hommage à Kimber SMITH Galerie Jean Fournier - PARIS
1997 Proposition I - Carré Sainte Anne - MONTPELLIER
1997 Fondation du Château de JAU
1997 Musée de CERET : " Yves MICHAUD, 25 ans de collection d'Art Contemporain"
1998 Institut Français « Aux sources Florentines » FLORENCE
1999 Institut Français - Galerie Delacroix - TANGER (Maroc)
2001 L'Ornithorynque Onirique - Hôtel Siré - PERPIGNAN
2001 Galerie Jean Fournier - PARIS
2004 Espace d'Art Contemporain Gustave Fayet - SERIGNAN
2005 « Le Bonheur des peintres »Hommage à H.Matisse. Musée - COLLIOURE
2006 Le Ring <Artothèque de Nantes> Jean Fournier Un choix d'œuvres sur papier
2007 « La couleur toujours recommencée »Hommage à Jean Fournier . Musée Fabre MONTPELLIER 2007 Galerie Jacques Girard - TOULOUSE
2007 Autour d'un livre objet 1980-2005 ,œuvres croisées -Médiathèque-PERPIGNAN 2009 « Toréador » - VAUVERT

BIBLIOGRAPHIE

Jacques Lepage - Opus n°49 1974
Didier Arnaudet - Axe Sud n°4/5 1982
Xavier Girard - Art Press n°58 1982
Claire Stoulig - Fragments Figures une peinture de reconnaissance Art Press n°61 1982
Christian Limousin - Fauchier Fragment - Pictura Edelweiss n°2 1983
Lise Ott - Peintres à Suivre - Eighty Magazine n°14 1986
Philippe Dagen - Serge Fauchier peintre Américain - Art Press n°128 1988
Skimao - De la Justesse - Artention n°15 1990
M.L.F. - L'Ascèse du signe unique - Calade 1990
Philippe Dagen - Serge Fauchier - Le Monde 6/02/95
Art Press - n°201 1995 Exporama
Serge Fauchier - notes de travail - Papiers Libres n° 1 Juin 1995
Jacques Quéralt - Couleur et volupté spatiale - L'Indépendant 15/12/95
Yves Michaud - « Les marges de la vision » ed. J.Chambon 1996
Serge Fauchier - « Rouge Champaigne » Papiers Libres n° 8 Mars 1997
P.L. Cereja « Formes » Le pays - Le Pays 3/10/97
Jacques Quérallt - « Toutes couleurs dehors » - L'Indépendant 5/6/98
Jeanne Susplugas - Papiers Libres - Hors série décembre 98
Philippe Guiguet -Bologne - Serge Fauchier - Entretien « Quelques questions autour de l'art de peindre » D 3 Tanger (Maroc) Mars 99
Jean-Michel Collet - « L'Indépendant » 10/04/01
Claude Darras : Fauchier : La palette et la plume - « Le Provençal » ?/ 09/200
Bernard Teulon-Nouailles : « L ‘expérience des limites » -L'Art-vues - Avril/ Mai 2002
Eric Villagordo: "La lumière ou comment travailler de manière moderne..." page 406 à 408 in Acte du colloque " Rythmes et lumières de la Méditerranée" - Université de Perpignan 2002
Serge Fauchier: "Changer le regard pour changer le monde" -Papiers Libres n°35 - Février 2004
Bernard Teulon-Nouailles: "Le statut de la Peinture" S.F à la galerie Alma . L'Art-Vues Février /Mars 2004
Lise Ott : "S.F invente le rouge non-violent" - Midi Libre 17 mars 2004-05-05
Lise Ott: "L'engagement des artistes" - Papiers Libres n° 36 - Avril/mai/juin 2004
Bernard Teulon-Nouailles: "Serge Fauchier au Château de Jau" l'Art-Vues - Juin/Juillet 2004
Bernard Teulon-Nouailles: L'Art-Vue Août/Septembre 2004
Jean-Michel Collet: "Couleur, ligne et surface" L'Indépendant 18 Juillet 2004-09-25
Catherine Millet : "Serge Fauchier" Art Press n°305 Octobre 2004
Les entretiens d'AL/MA, Peirre Manuel p.33-34 novembre 2004

CATALOGUES

4 Painters Pierre Matisse Gallery New - York 1974
6 Peintres Français Aujourd'hui Neue Galerie Aix la Chapelle 1980
Fragments/Figures C.A.P.C. Bordeaux 1980
Fragments/Figures Caja de Pensiones Madrid 1982
C.D.A.C.C. préface de Jacques Quéralt Perpignan 1984
« Le tableau est un piège pour le regard » Perpignan 1984
Institut Français préface de Jacques Quéralt et Claude Massé Barcelone 1984
Galerie Jacques Girard, textes Serge Fauchier Toulouse 1988
Prieuré de Serrabone, texte de Serge Fauchier 1988
Serge Fauchier texte de Jean Reynal Festival d'Estavar 1990
Yves Michaud Absorbtion Galerie Jean Fournier 1991
.Musée d'Art Moderne de Collioure, textes de Yves Michaud, Jean-Patrick Maslier, Skimao 1991
Salon de Montrouge Paris 1992
Dation Pierre Matisse Centre Georges Pompidou Paris 1992
Musée d'Art Contemporain de Céret Catalogue de la collection 1993
Serge Fauchier "Garder le silence c'est peindre" édition Galerie Jean Fournier 1995
Mostra de Cultura Rossellonesa Palma de Majorque 1986
« Midi Pile » Salon de Montrouge 1996
Musée de Vesoul Serge Fauchier -notes de travail - 1997
C.R.A.C Montbéliard L'été du 19, texte de Philippe Cyroulnik - 1997
Proposition I - Entretien Pierre Manuel- Serge Fauchier - Montpellier 1998
« Aux sources Florentines » préface de Robert Lafont - Institut Français de Florence 1998
Serge Fauchier / Château de Jau été 2004 textes d'Yves Michaud et de Grégoire Müller - Cases de Pène 2004
"... d'un monde dont le sens reste à venir." Entretien Serge Fauchier /Pierre Manuel C.I.A.M - Université de Toulouse Le Mirail
« Le bonheur des peintres » préface d'Yves Michaud
Le Ring <Artothèque de Nantes> Catalogue, texte de Pierre Wat
Pierre Manuel : Les entretiens d'AL/MA cahier n°1 éditions Méridianes 2007
Jean-Michel Collet : "Serge Fauchier dans tous ses états" L'Indépendant 19/01/07

LIVRES

MURMERE Serge Fauchier et Christian Limousin Collection ECBOLADE 1976
PETITE ARCHEOLOGIE SENSIBLE DU ROUGE Serge Fauchier et Christian Limousin éditions TRABUCAÏRE 1995
ECRITS PASSAGERS Serge Fauchier éditions TRABUCAÏRE 1998
AU REVERS DE LA COULEUR Serge Fauchier suivi de - La nudité et l'éclat - de Pierre Manuel collection le Affinités le 19 CRAC MONTBELIARD
SERGE FAUCHIER textes de Christian Limousin" Car c'est aux failles que suinte la couleur en gestes de souveraineté" et James Sacré "Entre peinture et poème l'éclairage vient peut-être de l'écart "
Les exemplaires numérotés de I à XXX* signés par l'artiste et les auteurs* incluent une oeuvre originale de l'artiste*, les exemplaires numérotés de 31 à 60 sont signés par l'artiste et les auteurs. Editions MERIDIANES 2007