Sigalit Landau


Présentation de l'artiste :


1landau


Sigalit Landau est une artiste israélienne née à Jérusalem en 1969 qui a su s'imposer sur la scène contemporaine israélienne. D'une mère anglais et d'un père roumain, elle a passé sa jeunesse entre Israël (où elle étudie à l'académie des Beaux-arts entre 1990 et 1995) Angleterre, et États-Unis. Actuellement, elle vit et travaille à Tel Aviv (Israël). Sigalit a représenté Israël à la 54ème Biennale internationale d'art contemporain de Venise en 2011 sous le commissariat de Jean de Loisy. Elle combine la vidéo, la performance, la photographie et la sculpture avec beaucoup de poésie visant à mettre le doigt sur des enjeux collectifs dans ses réalisations. Depuis quelques années, Sigalit Landau est très engagée sur le thème de l’eau et particulièrement de la Mer morte.



Enjeux politique et religieux :


Barbed Hula 2000
Sigalit Landau nue fait du "Hula Hoop" avec un fil de fer barbelé en forme de cerceau. Cette vidéo a été tournée sur une plage au sud de Tel-Aviv. La vidéo renvoie aux pratiques sacrificielles des origines des religions tel que les rituels, les stigmates, les propitiations ainsi que les marquages indélébiles. L’artiste se place ici dans une lignée du body art des années 1960 et 70 à la Marina Abramovic, Gina Pane Emily Jacir ou les actionnistes viennois. La représentation du corps violenté ou profané comme expiration possible des corruptions de la société contemporaine. Sigalit Landau se plaît à mélanger la douleur et le sublime, la grâce et le sordide, naturalisme et chaos moderniste. De par ses origines, on ne s’étonnerait pas par ailleurs que l’artiste soit sensible à la notion de frontière. Dans cette perspective, le barbelé est emblématique : figure de répression (camp de concentration). Le barbelé, métonymie de l’appropriation territoriale, ralliant le militaire et le civil, protège et enceint aussi bien qu’il blesse. Tourné dans une zone déserte au sud de Tel-Aviv, le film de Sigalit Landau oppose ainsi la violence dégradante de la démarcation culturelle (celle artificiellement modélisée par l’homme), à la frontière naturelle que représente la mer. Pratiquant une danse dangereuse qui laisse des marques, Sigalit Landau fait montre d’une émouvante résistance à l’oppression.




Œuvres




1landau

1landau



Exposée pour la première fois à Thread Waxing Space, à New York (sous la direction de Lia Gangitano), la vidéo intitulée Arab Snow (2001) évoque une expérience de douceur au travers d’images de barbes à papa.

Tournée au célèbre lac salé en Israël,  DeadSee (2005) est un court métrage de 11minutes39 qui montre le long déroulement d’une spirale de pastèques au sein de laquelle l’artiste s’est immergée. (extrait vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=m75R3etxSB0)////(Ci dessous)
1landau


Pour ce qui est de la grande installation sculpturale présentée dans la première salle de la galerie Kamel Mennour, celle-ci se compose d’un ensemble de suspensions en fils barbelés, immergées dans les eaux de la Mer Morte et séchées dans le désert jusqu’à ce que se cristallise à leur surface une importante couche de sel. (Ci dessous)
1landau


Conçues entre 2004 et 2007, ces œuvres ont été présentées dernièrement au MoMA (New York), pour le projet 87, sur une proposition de Klaus Biesenbach.

Les installations de Sigalit Landau abordent des sujets liés aux transformations, à l’histoire, à la mémoire ou encore aux seuils, tous se centrant autour de deux principes fondamentaux que sont le corps humain et la condition humaine.




Récompences


1993 : The Jewish National Fund Sculpture Award aux États-Unis
1994 : Bourse Mary Fisher à l'académie des Beaux arts et du design à Jérusalem
1995 : Bourse The Ingeborg Bachmann, établissement d'Anselm Kiefer à Tel Aviv
1999 : Artist-in-residence à Berlin
2000 :  ArtAngel Open Commission à Londres
2001 : Acquisition d'un prix au Musée de l'Art à Tel Aviv
  • Obtention du prix du jeune artiste par le ministère de la Science de la Culture et de l'Éducation, en Israël
2003 : Bourse Janet and George Jaffin The America-Israel Cultural Foundation Tel Aviv
  • Artist-in-residence à Stockholm
2004 : Récompense Beatrice S. Kolliner pour une jeune artiste Israélienne à Jérusalem
  • The Nathan Gottesdiener Foundation Israeli Art Award, Tel Aviv Museum of Art, Tel Aviv
2007 : Prix de la sculpture par la fondation de Dan Sandel and the Sandel Family au Musée de l'art à Tel Aviv