Stéphane BORDARIER


Biographie

Né en 1953
Vit et travaille à Nîmes

Oeuvres


''Dans les années 80, après avoir utilisé des terres et des pigments naturels, Stéphane Bordarier, dont l’œuvre émerge dans un contexte dominé par la Figuration libre et les diverses formes d’expressionnisme, entreprend d’occuper sa toile par des surfaces franchement colorées et clairement organisées. C’est de ces années 1987-88 que date le premier tableau de la collection.''

''Plus que de véritable lyrisme, ou d’expressionnisme, fût-il abstrait, il s’agit pour lui, dès cette époque, de produire la surface d’une expérience singulière : celle de la couleur et de la lumière, traitée d’une manière qu’il ne cessera, par la suite, de parfaire et de dépouiller. C’est une technique qui, malgré de notables évolutions, ne changera pas fondamentalement jusqu’à aujourd’hui. Plus qu’une technique, il s’agit du processus même de l’œuvre et qui se confond avec le sujet de sa peinture. L’artiste enduit à la colle de peau en cours de séchage certaines parties de la toile tendue sur châssis. Puis, dans la limite du temps que lui octroie cette matière encore chaude, il pose sa couleur, l’étale, l’enlève et la repasse à l’aide d’une raclette d’abord métallique puis, afin d’éviter les traces, en caoutchouc. Plus encore que de poser la couleur, il s’agit donc pour lui de la soustraire ; mais aussi de la pousser vers les bords et d’obtenir ainsi ce qu’on pourrait appeler une forme, mais qui est en réalité le bord de la surface gagnée sur la toile avant que la colle ne sèche complètement. Le repentir, dans cette pratique de nature performative, est exclu, et la seule modification possible d’un détail peu satisfaisant résidera dans le fait de ne pas le réitérer sur la toile qui suit. Ainsi, autant que de surface, il est question, dans la peinture de Stéphane Bordarier, de temps, d’une surface gagnée sur le temps.''

''Sans entrer dans le détail d’une marche très rigoureuse vers toujours plus de radicalité, de la recherche tendue de ce que l’artiste lui-même appelle «une certaine qualité de sécheresse», il faut dire un mot de l’ensemble, auquel appartient le second tableau de la collection, daté des années 1990-91, et que Jean Fournier a appelé «les raies», en référence à Chardin. Ici, l’artiste a voulu inscrire la forme souple d’un losange dans le carré de la toile afin que chaque pointe de cette figure si peu figurative touche l’un des côtés du carré. La couleur, entre le gris et le jaune, est subtile et très lumineuse. Les traces de la raclette sont encore visibles, mais on voit bien, déjà, que ce geste relève davantage du processus que de l’expression. Dans les années qui suivent, marquées par un séjour en Italie où il étudie l’art de la fresque, la couleur se concentre sur différentes modalités de rouge pour aboutir, à la fin de la décennie, sur les Violets de Mars. Cet ensemble important représente sans doute le mieux ce que Stéphane Bordarier cherche à obtenir, cette fameuse «qualité de sécheresse». L’usage d’une seule couleur contribue à l’obtention d’une surface homogène et profonde qui recouvre la quasi-totalité de la toile, ménageant cependant ces infimes espaces blancs qui l’empêchent de basculer dans le strict monochrome.''
( texte de Jean-Marc Huitorel )

Expositions



'''Expositions personnelles'''


1986 Musée d’Art Moderne, Céret
1989 Galerie Jean Fournier, Paris
1991 Galerie Jean Fournier, Paris
1992 Aldébaran, Baillargues, Montpellier
1994 Galerie Piano Nobile, Perugia, Italie
1995 Galerie Jean Fournier, Paris - Musée des Beaux-Arts, Mulhouse - Centre Régional d'Art Contemporain, Montbéliard
1996 Alliance Française, Bologne, Italie
1997 Alliance Française, Bari, Italie - Galerie Jean Fournier, Paris - Centre Culturel Français, Milan, Italie
1998 Galerie Jean Fournier, Paris
1999 Bei Horst Schuler, Düsseldorf, Allemagne
2000 Musée Réattu, Arles - Galerie S 65, Aalst, Belgique - Galerie Jean Fournier, (FIAC 2000), Paris
2001 Galerie Peccolo,Livorno, Italie - Galerie La Navire, Brest - Galerie Eric Linard, La Garde Adhémar - Galerie Philippe Pannetier, Nîmes
2002 Galerie Jean Fournier, Paris - La Box, Ecole Nationale des Beaux-Arts, Bourges et Ecole des Beaux-Arts, Tours, avec C.Cuzin
2003 Espace Fayet, Sérignan
2004 Galerie Jean Fournier, Paris
2006 Galerie Jean Fournier, Paris - Le Méjan, Arles
2007 Hôtel des Arts, Toulon
2008 Leeahn Gallery, Daegu, Corée
2009 Galerie Jean Fournier, Paris
2010 Musée Fabre, Montpellier


'''Expositions collectives'''


1984 "Peinture, l'autre nouvelle génération", Grand Palais, Paris
1985 "Art Français, une nouvelle génération", Kulturhuset, Stockholm, Suède
1987 Galerie Jean Fournier, FIAC, Paris - "Carte blanche à Yves Michaud", CREDAC, Ivry
1988 Galerie Jean Fournier, Paris - "Nîmes sur Seine", FNAGP, Paris
1990 "Une collection pour la Grande Arche", La Défense, Paris
1992 "Agnès B, un regard sur l'art contemporain", Espace des Arts, Chalon sur Saône
1994 Acquisitions du FDAC Seine-Saint-Denis, Bobigny - Galerie Bernard Jordan, Paris - "Vert printemps", Galerie Jean Fournier, Paris - "Art français d'aujourd'hui", Musée d'Art Moderne, Kwangju, Corée - "Les 50 ans du Monde", ENSBA, Paris
1995 "Papel papel", Galerie Jean Fournier, Paris - La Vigie, Art Contemporain, Nîmes
1996 Carte blanche à Fouad Bellamine, Villa Roudani, Casablanca (Institut Français) et Institut Français, Rabat, Maroc
"Passions privées", Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
1997 "25 ans d'art contemporain à travers la collection d'Yves Michaud", Musée d'Art Moderne, Céret - "Les formes de la couleur", Carré d'Art, Musée d'Art Contemporain, Nîmes
1998 Saga, Catherine Putman Editions - "Jeux de genres", Fonds Municipal d'Art Contemporain, Espace Electra, Paris - "L'abstraction et ses territoires", Centre d'Art Contemporain, Montbéliard - La Vigie, Nîmes (avec c. Cuzin)
1999 Art Brussels / Art Basel / Art Cologne, Galerie S 65, Aalst, Belgique - "Die Farbe (rot) hat mich", Karl Ernst Osthaus Museum, Hagen, Allemagne - Galerie Jean Fournier, Paris
2000 Eté 91 - Eté 2000, L.A.C., Sigean - "Materiau : couleur", Centre Régional d'Art Contemporain, Montbéliard (Bordarier, Shanahan, Scaccabarozzi)
2001 "Papiers", Galerie Jean Fournier, Paris - Art Cologne, Galerie Jean Fournier, Paris - Galerie Turchetto Plurima, Udine, Italie
2002 "Colour - A life of its own", Mücsarnok Kunsthalle, Budapest - Galerie Turchetto Plurima, Udine, Italie
2003 "Seeing Red. Contemporary Nonobjective Painting", Hunter College/Times Square Gallery, New York, USA
2004 "Ils sont tous là", Espace Fayet, Sérignan - "Die Farbe hat mich II(nich nur not)" Acquisitions 2000-2004, Kart Ernst Osthaus-Museums Hagen Allemagne
2005 "Stéphane Bordarier . Etienne Bossut", Musée Baron Martin, Gray - "Collioure, le bonheur des peintres . Hommage à Henri Matisse", avec Didier Demozay, Jérôme Dupin, Serge Fauchier, Michel Fourquet, Dominique Gauthier, Jean-François Maurige et Bernard Piffaretti, Musée d'art moderne
de Collioure
2007 « La couleur toujours recommencée, hommage à Jean Fournier », Musée Fabre, Montpellier



Actualités

Peintures de 1997 à 2008
 LeeAhn Gallery, Daegu, Corée du Sud
30 octobre 2008 - 22 novembre 2008

Musée Fabre, Montpellier
16 janvier 2010 - 28 mars 2010

=Contacts=
Galerie Jean – Fournier

22, rue du Bac - 75007 Paris

Tél : + 33 (0)1 42 97 44 00

Fax : + 33 (0) 1 42 97 46 00

http://www.galerie-jeanfournier.com/artist_detail.php?ar=97