Tjeerd ALKEMA


BIOGRAPHIE



Architecte, sculpteur d’origine hollandaise, Tjeerd Alkema vit en France depuis 1966. Formé à l’École des Beaux-Arts de La Haye, puis à celle de Montpellier, il a orienté progressivement ses recherches vers des créations monumentales en utilisant un procédé que l’on pourrait assimiler, en simplifiant, à celui de l’anamorphose.

ŒUVRES



Les sculptures de Tjeerd Alkema jouent sur l’illusionnisme, les déformations optiques, les proportions et les distorsions de perspective. Il travaille à partir de photographies panoramiques qu’il recadre et reconstruit en trois dimensions en déformant des volumes géométriques jusqu’à l’anamorphose. La référence au dessin est évidente, il produit l’essentiel de l’effet, les espaces devenant paradoxalement élastiques et fuyants. La fascination de l’artiste pour l’art baroque se traduit dans ces ellipses et ces étirements. L’utilisation de matériaux de construction de type brique, plâtre, etc., renvoie directement au commun, à l’architecture, et par extension à la notion de pièce. Ces sculptures sont des fragments architectoniques, des pans de murs éclatés, troués, creusés et des morceaux de plancher, découpés, dentelés. Dans le mouvement, la sculpture semble se modifier et peu à peu la matérialité de l'œuvre se révèle. En imprimant à ces volumes, des rotations déformantes, selon de strictes règles de perspective, il multiplie les angles de vue et les possibilités de perception du spectateur. Si l’anamorphose joue sur les illusions de la perception, les perspectives construites par T. Alkema ont chacune leur nécessité. Il n’y a d’ «objet» que comme une unité virtuelle de cette multiplicité réelle de points de vue. Il rend ainsi le spectateur actif, l’incitant à évoluer autour de l’œuvre, questionnant sans cesse la forme simple dont elle serait issue. Une série de dessins au crayon, réalisés en 2006, complexes et rigoureux, exprime un lien profond avec l’architecture, intégrant ses propres sculptures dans des espaces construits. Les volumes métalliques récents sont présentés pour la première fois. Depuis de nombreuses années, de multiples expositions ont permis à Tjeerd Alkema d’acquérir une notoriété internationale, concrétisée par d’importantes commandes publiques.

La sculpture partage avec la photographie une même problématique, celle du point de vue. De même que celle permet une appréhension du réel qui soit démultipliée, dans le temps comme dans l'espace, de même celle-là en autorise une saisie dont l'image n'est jamais la même selon l'angle

EXPOSITIONS



  • Expositions personnelles :



2010 Galerie AL/MA, Montpellier

2007 Commande publique “Robinson“, Colombier, Suisse

2005 Galerie Philippe Pannetier, Nîmes

2003 Espace Villary, Nîmes

2003 Galerie Conny van Kasteel, Egmond aan Zee, Pays- Bas

2002 Numaga, Colombier, Suisse

2000 Chateau des Adhémar, Montélimar

1998 Lycée Fourrier, Auxerre

1995 Villa et Chateaux, Chateau Loudenne, St Yzans-de-Médoc

1992 Galerie Debras-Bical, Bruxelles

Galerie Jacques Girard, Toulouse


1991 Galerie Marthe Carreton, Nîmes

1991 Commande publique W.A.M., Gennevilliers

1990 CREDAC, Ivry-sur-Seine

1989 Ecole des Beaux-Arts de Valence

1986 Villa Médicis, Rome

1986 Galerie Christian Laune, Montpellier

1982 Galerie Méda Mothi, Montpellier


Expositions collectives :




2009 Salon du dessin contemporain, Montpellier

2009 Et in Arcadia ego, Collection FRAC LR, Aniane

2009 A double entrée, Montreuil, Collection Seine-Saint Denis

2008 Surface-Surprise, Galerie Philippe Pannetier, Nîmes

2008 Art en jeux, Espace Michel Simon, Noisy le Grand, collection Seine-Saint Denis

2007 Expo 37, Conny van Kasteel, Egmond aan Zee Leeuwarden in perspective, Prinsetuin, Leeuwarden, Pays-Bas

2006 City scape, shake & bake, Les Chantiers Boîte Noire, Montpellier

2005 Passages, Bos van Ypeij, Tytsjerk, Pays-Bas

2002 Galerie Conny van Kasteel, Egmond aan Zee,Pays-Bas

2001 Schaal en Maat, Bos van Ypeij, Tyytsterk, Pays-Bas

2000 L.A.C. Sigean

1998 Le Champ des illusions, Centre d’Art de Tanlay

1998 Alkema-Endeweld, Ecole des Beaux-Arts de Nîmes

1997 Propositions I, Carré Sainte-Anne, Montpellier

1993 Musée des Beaux-Arts, Nîmes

1993 Anamorphoses aujourd’hui, Galerie AREA, Paris

1992 Champs de silence, Abbaye de Royaumont