Tristan Perich


image tristanperich.jpg (0.1MB)
Tristan Perich


> Biographie

Tristan Perich est un compositeur contemporain de musique électronique New Yorkais. Son travail est axé sur la quantité élémentaire de l'information en électronique, le bit . Il décrit sa musique 1 Bit comme n'ayant jamais plus d'un bit d'information en cours de lecture à un moment donné. L'idée est de produire des contenus variés grâce à un code minimal. Une forme d'art du code.
Il réalise aussi bien des séries de compositions que des installations sonores. Mais sa manière de créer du son est quelque peu atypique.
Perich dit :
«Les maths, c’est magnifique à l’état abstrait; j’adore les proportionnelles, le calcul de surfaces, les courbes sinusoïdales. C’est très philosophique au fond. La logique élémentaire de la mathématique permet de redécouvrir le monde qui nous entoure, d’appréhender l’univers sous un nouveau jour.»

Tristan Perich est un artiste qui construit son travail à partir d'algorithmes et de circuits intégrés. C'est dans son atelier à Manhattan qu'il crée des installations acoustiques à partir de microprocesseurs qu'il programme lui-même. L'oeuvre mélodique il la compose chez lui, avec son fer à souder. Etonnant.


> Ses œuvres


1-Bit Music


image 1_Bit_Music.jpg (27.7kB)
1-Bit Music


Son œuvre majeure est «1-Bit Music», elle date de 2004/2005. Il s'agit d'un circuit électronique assemblé à l'intérieur d'une pochette d'album CD vide et transparente relié à une sortie jack prévue pour l'écoute. Perich fais alors le choix de remplacer le CD par la véritable source sonore de sa mélodie. Il expose cette source audio à l'auditeur, on est ainsi au delà d'un simple CD qu'on place dans son lecteur, cette fois on a tout le processus de création sonore entre les mains. Il veut aller au delà de simples enregistrements et de Cds gravés. Il exécute ainsi sa musique en direct lorsqu'on branche ses écouteurs. C'est de la techno live si on peut dire.
La durée de cet album est d'environ 40 minutes. Elaboré à la manière d'un album lambda, il est composé de 11 morceau avec un 12eme nommé Bonus. Ces morceaux portent chacun un nom différent, comme Gilgamesh, Electrophysical qui est assez saccadé ou encore Just let go. Ce sont des morceaux qui font en moyenne 3 à 4 minutes, voir plus ou moins pour certains. Ces sons résonnent comme de la musique électronique pure, sans artifices, simplement assemblés.
A sa sortie «1-Bit Music» fut éditée en édition régulière à 1000 exemplaires mais est désormais Sold Out, si on souhaite l'obtenir on peut avoir aujourd'hui une version d'artiste. Cette dernière coûte une centaine de dollars et la pochette de CD comprend une affiche avec le schéma du circuit électronique, le code source et la liste des parties qui forme le circuit. Ces versions là sont limitées, numérotées et signées. Il faut prendre contact avec l'artiste par e-mail si on souhaite en obtenir une version.
Son objectif avec cette œuvre c'est de bousculer les habitudes d'écoute et de tester les connaissances techniques de ses fans.

Lien vers la vidéo 1-Bit Music


1-Bit-Symphony


image 1Bit_Sympho.jpg (61.8kB)
1-Bit Symphony

L'oeuvre «1-Bit Symphony» découle de sa grande sœur si on peut dire la «1-Bit Music». Cette œuvre est plus récente, elle date de 2010. Les pistes électroniques de cette œuvre ne sont pas de la musique en boîte mais il s'agit plutôt de microprocesseurs qui les génèrent. Il s'agit d'une composition électronique en cinq mouvements sur une seule micropuce. Il utilise des impulsions électriques on et off pour produire du son.
Ce second album de musique électronique comprend seulement 5 morceaux cette fois mais ils sont cependant plus longs. Ils durent en moyenne 8 à 9 minutes et le dernier près de 15 minutes. Pour cet album Perich nomme ses morceaux Movement, on a alors Movement 1, 2, 3, 4 et 5.
Produire un album semble être un long travail à première vue, mais c'est plutôt enfantin pour Perich. Pour en fabriquer un, il ne met pas plus de 15 minutes. En effet, la soudure à la pièce de la réalisation fait aussi parti entière de sa démarche. Il est alors vrai qu'avec plusieurs centaines d'exemplaires vendus Perich a de l'entrainement !
Son album est accessible à tous puisqu'il coûte 30 dollars et disponible aux Editions Physical, c'est une édition régulière car bien plus récente on peut donc l'acheter dès maintenant sur le site www.physicaleditions.com.
Perich dit ainsi
«Sur la pochette de 1-Bit-Symphony, on trouve le code source du microprocesseur et les notes des différents morceaux. J’ai tout transcrit à l’aide d’un langage d’assemblage. Ceux que ça intéresse peuvent décrypter ce code pour savoir comment fonctionne l’album.»
A la manière de la 1-Bit Music Perich souhaite que le public prenne part à son œuvre et comprenne l'assemblage de son circuit électronique.

Sur le site www.physicaleditions.com on peut retrouver certaines des œuvres de Tristan Perich à la vente et accessible à tous.

Lien vers la vidéo 1-Bit Symphony


0,01s


image _001s.jpg (51.5kB)
0,01s


L'oeuvre 0,01s est le nouveau compagnon de l'oeuvre 1-Bit Symphony de Tristan Perich. Il s'agit d'une impressionnante synthèse d'art mais surtout de calcul sous forme de livre. Le but de 0,01s est de capturer le fonctionnement interne de l'oeuvre 1-Bit Symphony sur le premier centième de seconde après qu'il soit allumé. En effet, le livre reprend des lignes et des lignes du code de l'élément binaire le Bit désigné par les chiffres 0 et 1.
Dans seulement 0,01 secondes de 1-Bit Symphony, son processeur exécute 80,000 cycles informatiques. Ce qui donne ainsi assez d'informations pour remplir un livre de 695 pages de numéros. Un langage machine qui retranscrit une mécanique de calcul. A la manière d'une partition de musique électronique mathématique.


Interval Studies


image FileMaximum_Width469.jpg (27.3kB)
Interval studies


Il s'agit d'une série d'installations / sculptures constituées de haut-parleurs. Chaque composition est une grille de haut-parleurs tous identiques diffusant cependant chacun une fréquence primaire pure différente. Un haut-parleur émet alors un son d'une tonalité d'1 bit. Assemblé aux autres haut-parleurs qui émettent eux-mêmes une tonalité autre, il devient ainsi une voix microscopique dans ce groupe total. On obtient alors une masse sonore puissante et bruyante dont l'ensemble nous fait entendre différentes formes de bruit blanc. La première fois qu'il construit cet assemblage de haut-parleurs c'est au Danemark en 2010, il le fit aussi en Italie, en Irlande et en Allemagne dans l'année qui suivit.
C'est lui-même qui créé l'installation, il découpe une plaque de métal pour fixer les haut-parleurs dessus et les soude un par un sur cette plaque, il soude aussi les différents composants pour qu'au final cet assemblage produise du son. Il attribut ainsi à chaque haut-parleur une tonalité.


Microtonal Wall


image Tristan_Perich_Microtonal_Wall_at_MoMA.jpg (1.8MB)
Microtonal wall


Cette réalisation est survenue au cours de ses recherches autour du bruit blanc. Expérimenté auparavant avec Interval Studies, ici il y a une certaine différence. C'est en effet un mur assez impressionnant qui se dresse devant nous puisqu'il comporte pas moins de 1500 haut-parleurs. Tristan Perich les a assemblés au fer à souder comme pour Interval Studies.
Ce qui diffère ici c'est le fait que chaque haut-parleurs ne joue pas une fréquence unique. En effet on passe 4 octaves, d'une extrémité de l'oeuvre on est dans le plus grave et de l'autre extrémité on se situ dans un son plus aigu.
Si on se place face à l'oeuvre de loin on percevra seulement un bruit assez uniforme. Or, au plus on s'approche au plus on entend un son différent et si on se déplace sur la gauche ou sur la droite on pourra entendre la variation sonore.
Cette œuvre engendre le mouvement de son auditeur, elle nécessite de bouger, de se déplacer devant elle de s'en éloigner comme de s'en approcher pour la comprendre et entendre le sons dans sa globalité.

Lien vers la vidéo de l'oeuvre Microtonal wall