portrait

Léonardo da Vinci




"J'ai offensé Dieu et l'humanité, car mon oeuvre n'a pas atteint le degré de qualité qu'il aurait dû" LEONARD DE VINCI



Léonard De Vinci est aujourd'hui connu pour l'étendue et la variété de ses connaissances, tant scientifiques qu'artistiques. Or, l'essentiel de son oeuvre scientifique demeura caché dans ses carnets pendant des siècles et ses contemporains voyaient en lui avant tout un peintre. Il produisit peu de tableaux et en laissa plusieurs inachevés, mais n'en exerça pas moins une grande influence. On le considère comme le principal créateur du style majestueux de la haute renaissance, qui s'affranchit de l'insistance sur la ligne et sur le détail ornemental, caractéristique d'une si grande partie de la peinture italienne du XVème siècle. Bien que personne n'est jamais peint de détails plus exquis que les siens, Léonard leur associa une monumentalité de formes et une unité d'atmosphère qu'il obtint en partie grâce à sa maitrise, d'une subtilité prodigieuse, de l'ombre et de la lumière.

Il mena à l'occasion une vie quelque peu errante, mais passa la majeure partie de sa carrière entre Florence et Milan et les dernières années de sa vie en France, hôte du roi François Ier. A sa mort, il était déjà devenu un personnage légendaire.

Repères :
1452 : Il naît à Vinci, près de Florence.
vers 1472 : Il termine son apprentissage auprès de Verrocchio.
vers 1482 : Il s'installe à Milan et travaille surtout pour le Duc Ludovic Sforza.
vers 1495-1498 Il peint La Cène.
1499 : Il quitte Milan, tombée aux mains des français.
1500-1508 : Il travaille surtout à Florence.
vers 1503-1504 : Il peint La Joconde.
1508-1513 : Il est à nouveau installé à Milan.
1513 : Il s'établit à Rome.
1516-1517 : Il s'établit en France, sur l'invitation de François Ier.
1519 : Il meurt à l'age de 67 ans.

Œuvres :
jocondeoeuvre

La Joconde (Mona Lisa) vers 1503-1505, h/bois, 77x53cm, Paris, Musée du Louvres
Ce tableau est désormais si célèbre qu'on a du mal à imaginer sa fraîcheur aux yeux des contemporains de Léonard. La pose naturellement détendue, les deux mains croisées au hasard l'une sur l'autre et la subtilité intrigante de l'expression firent paraître raides tous les portraits antérieurs. Le mystérieux paysages diffère lui aussi beaucoup des arrière plans unis caractéristiques des portraits du XVème siècle. Les yeux fixent le spectateur d'un regard amusé, en echo à la courbe délicate de la bouche. La transition tonale de leurs bords est douce et vraisemblable. Le peintre s'est servi de sa technique de sfumato (un subtil mélange de tons) pour décrire la zone entre le bord des lèvres et l'incarnat de Mona Lisa, lui conférant ainsi son célèbre sourire. Le sfumato rend également compte des limites incertaines des choses et des expressions humaines.

scapigliata

La Scapigliata (Portrait de jeune femme aux cheveux ébouriffés) vers 1508, gouache sur bois, 27x21cm, Parme, Galerie nationale
On ignore le sujet exact de cette étude superbement exécutée. Elle présente des similitudes avec les diverses images de Léda réalisées par Léonard, mais pourrait aussi représenter l'esquisse d'une Madone.











La Cène vers 1495-1498, sur plâtre, 460x880cm, Milan, monastère de Santa Maria delle Grazie, réfectoire
lacèneoeuvre


Sources :
-L'histoire de l'art en image de Andrew GRAHAM-DIXON