Alejandro Durán

Alejandro Durán est né à Mexico en 1974. Il vit et travaille à Brooklyn. Artiste polyvalent, il travaille en particulier la photographie, l’installation et la vidéo.
Il s’intéresse aux relation entre l’homme et la nature, en particulier au tension existantes entre la nature et sa surconsommation.

Son œuvre majeure Washed up : Transforming a trashed landscapes, est exposée à la Hunter College East Halem Art Gallery. C’est l’œuvre qui le fit connaître et qui prouve de l’engagement écologique qui est au cœur de son travail. Son œuvre est cependant profondément sarcastique et mélancolique.

L’île de Sian Ka’an

L’île mexicaine de Sian Ka’an est la plus grande réserve fédérale de Mexico. Elle contient plus d’une vingtaine de site archéologiques précolombiens. C’est un site qui se trouve au Patrimoine mondiale de l’UNESCO. On y trouve une immense variété de faune et de flore, et la deuxième plus grande barrière de corail au monde. Malheureusement l’île est aussi connue pour être la poubelle du monde, les détritus du quatre coins du monde étant portés par les courants océaniques.

La Poubelle du monde

Au cours de ce projet, l’artiste trouve des objets provenant d’une cinquantaine de pays différents. Il prend en photo ces déchets, créant une cartographie mondiale de la société de consommation à travers ces objets quotidiens.

Une série de photographies In situ

Il part de ces déchets pour créer des sculpture in situ, se basant sur la couleur qui créer des photographies où la main de l’homme et la nature se confondent. Il crée des tantôt des paysages qui jouent sur les formes de la nature, d’autre fois les objets du consumérisme s’infiltrent dans les formes naturelles. Plus que de créer des paysages surréalistes où les objets semblent faire partie du paysage naturelle, l’artiste crée une vision en miroir de la réalité : la série de photo prouve d’une nouvelle colonisation consumériste du monde. Même les paysages naturelles sont marqués par l’impacte de cette culture jetable de grandes envergure.

Un projet à grande échelle

On retrouve dans cette œuvre d’Alejandro Duran l’héritage d’artistes tels que Andy GOLDSWORTHY et Robert SMITHSON. Washed up rend compte des préoccupations environnementales de notre temps, et de son impacte sur la nature. En créant ces paysages saccagés par la nature, perverti par le consumérisme, et par la culture jetable, l’artiste crée un projet de sensibilisation à grande échelle, afin de changer notre relation à la consommation et aux déchets. Aujourd’hui sur les lieux de ces photos l’artiste crée un face à face entre la nature et ses installations, les déchets retrouvés encore mis à disposition des visiteurs qui se retrouve face à face avec ses actes.

Suivez le travail de l’artiste

http://www.alejandroduran.com/
https://instagram.com/alejandroduran/

Leave a Reply

Your email address will not be published.